Arts numériques

Art et jeux vidéo - Fête de l’Internet

du 17 mars au 25 mars 2006

projection et rencontre vendredi 24 mars à 20 h

Jouer sur le net, avec des œuvres... s’interroger sur le jeu, son jeu (JE ?...), celui des autres... Une fête de l’Internet que la Maison populaire consacre à ces multiples interrogations que nous tenterons de poser, ensemble.

du 17 mars au 25 mars 2006
Quelques détournements du jeu vidéo
exposition Net-Art

Chaque jour, de nouvelles propositions vous seront faites. Vous pourrez ainsi découvrir quelques-unes des formes de détournements œuvrant sur le réseau.

Au programme parmi tant d’autres :
 Martin Le Chevallier, Vigilance
 D2b, 3xUU
 Han Hoogerbrugge, desING(s)
 Reynald Drouhin, DesFrag
 Antoine Schmitt, Perls
 Potatoland, Solid
 Drunk Men, Drunk Men work Here
 Samuel Bianchini, Sniper
 Jonah Brucker-Cohen, My Faces

JPEG - 37.9 ko
Sniper, Samuel Bianchini

vendredi 24 mars 2006 à 20 h
366 Days d’Ultralab
projection 52 min
en présence de Jean-Luc Lemaire, graphiste et monteur du film
Ultralab

« Une très violente surcharge de flux neuronal sur les canaux du réseau entraîna dans le monde entier la mort cérébrale instantanée de 58 785 internautes connectés aux plateaux du jeu RUIN tm. »
Enfant de Matrix (Andy et Larry Wachowski) et d’Alpahaville (Jean-Luc Godard), 366 Days indique une piste nouvelle. Comment éveiller les consciences ? Comment pouvoir exprimer le monde tel qu’il serait susceptible d’advenir avec les médias classiques ? 366 Days préfère nous emmener jouer avec les images et les concepts « aux frontières de l’art, de la science et de la communication ». Ici, le monde des virus succède au monde des implants, et le narrateur, de rapport en rapport et de monde en monde mène l’enquête à la manière d’un héros de polar américain, fort et désespéré, avec auto-dérision et une larme de sentimentalité. Le jeu doit continuer...

JPEG - 30.9 ko
366 Days

 Visiter le site d’Ultralab


vendredi 24 mars 2006 à 21 h
rencontre-débat
par Samuel Bianchini
artiste ; maître de conférences à l’Université de Valenciennes, membre du CiTu, fédération de laboratoires des universités Paris 1 et Paris 8, et membre du Lam, Laboratoire des arts et médias, université Paris 1.

Quelles voies empruntent les inventeurs de jeux et d’images ? Novateurs et inclassables, tout leur est bon pour confronter des réalités les plus diverses, les confondre. Le jeu prend place, projetant le corps dans des espaces fictifs, virtuels. Qu’en est-il de l’histoire, notre histoire, lorsqu’il s’agit de jeux ou de fictions interactives ?
S’appropriant de plus en plus ce médium, les artistes nous convient à questionner le réel, notre rapport à l’identité. Où se situe alors la frontière entre art et jeux vidéo ?

JPEG - 28.1 ko
Boxing, Samuel Bianchini

 Visiter le site de Samuel Bianchini->http://www.dispotheque.org]

Informations

Entrées libres

Partager

Haut de page