Sun In Your Head

Berlin Underground 80

vendredi 3 avril 2009 à 20 h30

projections suivies d’une discussion

Insurgés du corps ! Art en action à l’écran

À la fin des années 70 et début des années 80, des cinéastes expérimentaux ouest-berlinois issus du mouvement Alle Macht der Super 8 (Le super 8 au pouvoir !) inventent un cinéma punk en super 8, s’attaquant tour à tour au capitalisme américain et au communisme, avec en toile de fond la ridicule partition de l’Allemagne de l’époque par le Mur de Berlin.

Ce mouvement méconnu en France donne ainsi naissance à une imagerie unique, virtuose et onirique. Un style ; une attitude où s’explore, au cœur du Berlin underground, une poétique de la ville, tantôt fébrile, mélancolique ou vénéneuse. Issu des avant-gardes berlinoises et de la culture des clubs et de la nuit, ce cinéma somptueux et flamboyant marie la jeunesse révoltée au post-punk strident, à la musique synthétique et à un jazz aérien, faisant appel aux techniques expérimentales (grattage, peinture sur pellicule, montage très rythmé) qu’ils transcendent avec vitalité et liberté de création. De ce rapprochement entre cinéastes, artistes et musiciens berlinois, naît une alchimie toute particulière, propice à toutes les expérimentations visuelles, précurseuses du clip et saisissant de manière aiguë les énergies de la contre-culture, qui font de ces années-là, qui ne sont pourtant plus celles des révolutions en marche, des années rebelles.

Précédé de
The Wall de Gordon Matta-Clark (1976-2007, 15 min)
"The wall" est le montage d’un document rare de 1976 d’une performance à Berlin de Gordon Matta-Clark, le célèbre artiste franco-américain, connu pour ses interventions in situ et ses cuttings (coupes de bâtiments), une série de travaux dans des bâtiments abandonnés dans lesquels il a découpé et enlevé des morceaux de planchers, de plafonds, et de murs. « Anarchitecte », son travail comporte une dimension critique, influencée par le situationnisme. Dissuadé par ses amis de faire exploser une partie du Mur de Berlin, but avoué de son voyage à Berlin, Gordon Matta-Clark graffite sur le Mur « Made in America » et colle des affiches publicitaires sur les graffitis.

BERLIN SUPER 80
Une sélection issue du DVD, Berlin Super 80, panorama de la scène d’avant-garde du Berlin de la fin des années 70 et 80, édité par Monitorpop et distribué en France par Lowave.
« Entre la fin des années 1970 et la chute du mur de Berlin en novembre 1989, de nombreux films ont été produits à Berlin-Ouest, traitant, de manière originale, de la vie au sein de cette ville encapsulée. Demeurant pour la République Fédérale d’Allemagne une vitrine du libéralisme, Berlin-Ouest est devenu un îlot pour tous ceux qui voulaient expérimenter par eux-mêmes sans pression économique et qui souhaitaient s’exprimer par tous les moyens. Le sujet n’était plus le monde en révolution mais l’implantation de nouveaux styles de vie alternatifs : entre les mouvements de squatters et le sentiment d’un futur impossible ; un mélange d’étrangeté, d’une pensée punk et de drogues. » Florian Wüst, Une ville gueule : Berlin-Ouest années 80.

Yana Yo - Sax (1983)
Markgraf & Wolkenstein - Craex Apart (1983)
Brand & Maschmann - And then ? (1981)
Christoph Doering - 3302- Taxi Film (1979)
Maye & Rendschmid - Without love there is no death (1980)
Walter Gramming - Hammer und Sichel (1978)
Hormel/Bühler - Money (Malaria Clip) (1982)
Notorische Reflexe - Fragment Video (1983)
Ika Schier - Wedding Night (1982)

Textes et programmation : Aliocha Imhoff & Kantuta Quiros / le peuple qui manque

Informations

Une collaboration avec l’association Le peuple qui manque

À la Maison populaire, salle l’Ago’notes
Accès libre, dans la limite des places disponibles.

Partager

Haut de page