Art in vivo

Concours de rhétorique

mercredi 10 février 2010 à 20h

Dans le cadre de l’exposition "Les compétences invisibles"

Avec la participation de Céline Ahond, Arnaud Aymard, Bernard Blistène, Tewfik Bouzenoune, Fazette Bordage, Nikkfurie ...

Sujet : Pourquoi faites-vous ce que vous faites ?

Ils ne produisent rien de matériel et pourtant, leur activité est indispensable. Les candidats à ce concours devront vous convaincre de la nécessité de leur activité. Que répondront-ils face à l’avocat du diable suspicieux de leur utilité ? À vous de choisir la voix qui saura faire vibrer votre intime conviction...

Parmi les participants au concours de réthorique :

 Céline Ahond, artiste enthousiaste
"N’essayez pas de semer Céline Ahond : elle finira toujours par vous rattraper, que ce soit en patin à roulettes, en vélo, en bateau ou même à dos de ptérodactyles ou autre animal préhistorique ressuscité pour les besoins de la narration. Car c’est de la sacro sainte narration qu’il s’agit ici : Céline vénère le dieu des histoires, celui qui vous fait parler pour ne rien dire tout en badinant au passage sur les plus grandes questions philosophiques de l’humanité, la mort, l’amour, la maladie, l’amitié, la famille… Elle s’exprime par paraboles, au travers de saut de puces et de bonds de géants dans des histoires grouillant de micros évènements, personnels mais extrapolables à tout un chacun du fait de leur absolue loufoquerie. Il ne faut sans doute pas chercher à démêler le vrai du faux dans les conférences absurdement professionnelles de Céline Ahond, les mondes qui surgissent et s’effondrent devant nous sous son débit ininterrompu sont le fruit d’une construction rigoureuse où éléments par éléments se fait voir une autre réalité, ni vraie, ni fausse." Dorothée Dupuis

 Arnaud Aymard, acteur performeur connu pour être L’Oiseau Bleu et complice d’Edouard Baer
"Lancé à corps perdu dans la quête de l’idiotie absolue, Arnaud Aymard tisse un univers sans queue ni tête afin de sauver l’humanité par le rire. Depuis 1997, il crée des personnages et des spectacles : Paco Chante la Paix (chanteur d’amour guatémaltèque qui tente de sauver la paix par l’amour) ; Perceval dans Soleil Noir (chanteur gothique dépressif, se bat contre le bonheur et la dictature du sourire pour la tristesse) ; puis l’Oiseau bleu. Sans oublier le Cabaret Philosophique. Le Théâtre de rue est son moyen d’expression de prédilection pour jouer des spectacles qui s’écrivent en jouant, au fil de ses pensées et des réactions du public. En 2002, il rencontre Edouard Baer avec lequel il participera au Grand Mezze, à son film Akoibon, puis au spectacle "La folle et véritable vie de Luigi Prizzoti", music-hall délirant dans lequel il incarne le personnage de l’Oiseau Bleu à la Cigale puis aux Folies Bergères."

 Bernard Blistène, directeur du département du développement culturel du Centre Pompidou
"C’est en électron surdoué mais atypique que ce fou de Jarry, de Roussel et des hasards du langage construit sa carrière d’institutionnel. C’est au Centre Pompidou qu’elle s’engage au début des années 1980. C’est là qu’elle se poursuit depuis le 1er janvier 2009. Intellectuel tout-terrain, d’une culture aussi vive que vertigineuse, passeur précis, dandy courtois et volontiers acide, en quelque vingt-cinq ans, Bernard Blistène met sur pied le musée d’Art contemporain de Marseille, pilote les grands-messes institutionnelles de l’art contemporain et signe des dizaines d’expositions qui feront date – on se souvient d’« Au-delà du spectacle » en 2000, de « Poésure et peintrie » en 1992 ou de « Danses tracées » en 1991. Des admirations qui débordent presque toujours son terrain de jeu. Danse, théâtre, anthropologie, littérature ou création d’un festival pointu et allumé qui secouerait tout cela à la fois, il faut tout approcher." Manou Farine

 Tewfik Bouzenoune, collaborateur parlementaire au Sénat
Tewfik Bouzenoune est chargé de plusieurs dossiers : droit des étrangers, droit de la famille et droit pénal. Il a une formation d’avocat et intervient régulièrement comme chroniqueur sur France 5.

 Fazette Bordage, présidente de Mains d’Œuvres, chargée de mission Nouveaux Territoires de l’Art, Institut des Villes.
Après des études de musicologie et l’animation d’un magazine musical sur France 3, Fazette Bordage a réhabilité en 1983 un entrepôt en lieu artistique multidisciplinaire dédié aux pratiques culturelles contemporaines des jeunes générations, le Confort Moderne, à Poitiers. En 1986, le Confort Moderne est devenu membre du réseau culturel européen Trans Europe Halles, dont Fazette Bordage à assuré la coordination générale de 1994 à 2000. Elle à alors investi un nouvel espace de 4000m2 à Saint-Ouen pour créer Mains d’Œuvres, qui à ouvert ses portes fin janvier 2001, un lieu d’accompagnement et de rencontres publiques ouvert à des recherches artistiques et citoyennes contemporaines de toutes disciplines. En 2001 également elle démarre avec son équipe une plate-forme de ressources internationales “ Artfactories ” des lieux d’art et de culture nés d’initiatives de la société civile et réhabilitant pour la plupart des espaces en friche. En mars 2008, elle rejoint l’Institut des Villes et la Mission « Nouveaux Territoires de l’Art », Mission interministérielle (Culture/Ville).

 Nikkfurie, chanteur du groupe de rap La Caution
"Né à Noisy-le-Sec où il a grandi et vit toujours, Nikkfurie (Ahmed Mazouz) est devenu dingue de musique à 8 ans, en regardant les clips et le Top 50 à la télévision. La New Wave le nourrit alors autant que la musique arabe de ses parents. À 12 ans, il découvre le groupe Run DMC : « une révélation ». Dès lors, avec son frère Mohamed, de deux ans son aîné, ils deviennent « puristes du hip-hop » et s’y essaient avec quelques copains de Noisy. Tant et si bien qu’ils commencent à structurer leur musique sur des samplers, à tourner avec leur groupe, La Caution, sur les scènes de banlieue, tout en poursuivant leurs études (Ahmed est licencié en sciences économiques). Après une longue tournée, les deux frères créent leur propre label Kerozen Music, pour produire le style atypique de leur musique riche en allitérations recherchées et en rythmiques originales."

Informations

Entrée libre

Événement organisé par Isabelle Le Normand et Florence Ostende

Dans le cadre de l’exposition Les compétences invisibles
du 20 janvier au 20 mars 2010

Partager

Haut de page