Résidence

David Gaulein-Stef

saison 2009-2010

J’avais 20 ans et on s’appelle Elahé

J’avais 20 ans et on s’appelle Elahé est une pièce chorégraphique inspirée par deux articles du journal France-Guyane datant du 22 février 2005 :
Avoir vingt ans sur le Haut-Maroni : le spleen
Un isolement extrême propice au suicide

« Originaire de Guyane et vivant en France à la lecture de ces articles, j’ai désiré créer une pièce traitant non pas de l’isolement et du suicide, mais de l’attente. Cette attente que l’Homme a de la vie ou envers elle. Attente qu’un dieu, que des politiques, qu’un homme qu’une femme même un enfant vienne donner un sens, l’éveiller, le réveiller.

Et si comme dans En attendant Godot de Samuel Beckett il n’arrivait ou n’arrive jamais ?

Mon propos : N’attendant pas de messie, n’attendant pas l’éveil car nous sommes vivants donc réveillés créant matérialisant nos envies, rêves, nos vies, entreprenant réalisant, bâtissant nous.

Texte en préambule de la pièce : Tout au long de ma vie j’ai passé du temps à chercher mon chemin. Que de temps passé à fantasmer. Trop de temps passé à attendre le réveil. L’éveil ! (et je ne me suis pas aperçu que j’étais déjà réveillé). Là ; las de la réalité j’ai fermé les yeux pour glisser dans un doux nauséeux coma. D’où je suis maintenant seul le présent demeure et avec lui ses possibilités de créer, et recréer qui je suis. J’avais 20 ans et on s’appelle Elahé. »

David Gaulein-Stef

Informations

Chorégraphie : David Gaulein-Stef
Musique : Jean-Philippe Barrios
Lumière : Cyril Mulon
Traduction L.S.F : Claire Bonneton
Danseur : David Gaulein-Stef
Accessoire : Ida Ravn

Partager

Haut de page