Arts numériques

Des mondes recomposés

Vendredi 30 septembre 2005 à 20 h 30

Une soirée bien spéciale où les imaginaires se projettent dans des mondes virtuels sous forme de films d’animation en 2D et 3D.

Comment ces films d’animation s’inspirent-ils de nos environnements ? De chaque principe qui régit nos sociétés et de nos propres rapports sociaux ? De nos souvenirs et nos rêves ?

 Les Plugs, de Frédéric Espinasse, 12’

Les Plugs, mécanimaux pratiquement indestructibles, vivent sur un monde minéral livré aux puissances électromagnétiques d’une atmosphère déchaînée. Le cycle de vie Plug, passe obligatoirement par la capture de la foudre, dont ils tirent leur énergie vitale. Ainsi commence la quête du mégawatt.

JPEG - 5.1 ko
Les Plugs
Prix de film d’animation Festival de Film Indépendant de Bruxelles

 La Nuit, de Regina Pessoa, 6’35

Sombre est la nuit, en dépit d’un lumignon irradiant, et d’une mélopée entonnée par la mère. Deux solitudes féminines, deux âmes en peine, une absence de communication qui perdure d’une génération à l’autre.

 La Mort de Tau, de Jérôme Boulbès, 12’

Au beau milieu du désert, Tau, sorte de larve géante, se meurt. Autour de cette agonie, toutes sortes de petites créatures entrent en conflit.

JPEG - 3.8 ko
La Mort de Tau
Lutin du Meilleur Film d’Animation 2001

 Cent papiers, de Gérard Ollivier, 1’

L’implacable machine à fabriquer des sans papiers...

 L’Amante, de Alexandre Dubosc, 7’

Un soir dans une chambre de château, demeure une personne mystérieuse. Celle-ci attend la visite d’un homme. Peu de temps après leur amour passionné, ce visiteur est sauvagement assassiné par cette femme étrange. En réalité cette dernière est une mante religieuse au comportement naturel et inaliénable.

JPEG - 2.4 ko
L’amante

 Rascagnes, de Jérôme Boulbès, 12’

En des temps incertains, un petit groupe de créatures se réunit pour partager un festin.

JPEG - 2.8 ko
Rascagne

 Le Puits, de Jérôme Boulbès, 8’

Le voyage vers la lumière, à travers quelques désillusions, d’une petite créature accrochée à une bulle.

JPEG - 2.7 ko
Le Puit
Prix de la photographie et 2e prix fiction courtes IMAGINA 2000
Prix ATOM FILM du Meilleur film d’animation Festival de Clermont-Ferrand 2000
Prix du film d’animation Festival de film Court de Lille 2000
Mention spéciale du Jury Jeunes Festival de MONTECATINI 2000
Prix spécial du Jury Festival de HUESCA 2000, Nominations Césars 2001

 La Petite mort, de Dana Rayson, 5’

Dans un maelström d’images mélangeant diverses techniques d’animation (dessin animé, reprises d’images réelles, animation de photocopies, etc...) des visions parcellaires passent brièvement sur l’écran, symbole de la conscience d’un homme à l’agonie. Réalisé sur un banc-titre image par image, c’est le fruit de mois entiers de travail qui donnent l’impression d’une grande perfection visuelle, non-narrative et cinématographique.

Informations

Des productions Lardux Film.

Entrée libre

Partager

Haut de page