Projet de création

Dictionnaire des jeux : joujou barbare

de novembre 2011 à janvier 2012

Projet Arthécimus

avec l’artiste Seulgi Lee et 16 enfants des centres de loisirs maternelles Nanteuil et Jean-Moulin, en écho à l’exposition du Centre d’art

Habituellement les jouets sont conçus par les adultes à travers ce qu’ils imaginent être amusant ou faire écho à l’imaginaire enfantin, l’artiste Seulgi Lee proposera aux enfants de construire des jouets par eux-mêmes et pour eux-mêmes. Il s’agira de laisser libre cours à leur imagination qui n’a pas encore été beaucoup influencée, tout en les guidant dans leur création.

Autrefois il n’y avait pas de recherche formelle dans la conception de ces objets considérés comme ayant peu d’importance… Aujourd’hui cette simplicité formelle est devenu un style, une esthétique à part entière. Ces objets performatifs auront donc une esthétique primitive et seront l’expression directe de l’identification de l’enfant à l’objet créé. Comme l’explique Georges Bataille en parlant de la grotte de Lascaux, il s’agit de l’idée du jeu envisagée comme la naissance de l’art.

« ... analysez cet immense mundus enfantin, considérez le joujou barbare, le joujou primitif, où pour le fabricant le problème consistait à construire une image aussi approximative que possible avec des éléments aussi simples, aussi peu coûteux que possible. »
Charles Baudelaire

Informations

En partenariat avec la ville de Montreuil

Partager

Haut de page