Concert

Faytinga & Ouï Dire

Vendredi 5 décembre et samedi 6 décembre 2003 à 20 h 30

musique du Monde

Faytinga - La « soul sister » d’Erythrée, comme on appelle souvent Faytinga à Asmara, est avant tout une kunama (communauté ethnique matriarcale du nord-est du pays). « Chez les Kunamas, on ne fait rien comme les autres, explique-t-elle avec orgueil. Les femmes sont les égales des hommes, elles choisissent leur mari et personne n’irait reprocher à une jeune fille kunama d’avoir un enfant avant le mariage. »

Question musique, Faytinga revendique sa propre identité : « Je ne suis influencée par aucune musique en particulier. Le rythme kunama existe depuis si longtemps que je n’ai besoin de rien d’autre. » Côté texte, le registre sur la guerre et son lot de destruction passe maintenant au second plan pour faire place à des chansons plus personnelles sur l’amour, les femmes et le divorce, dont elle compose la musique sur son krar (guitare traditionnelle). Après des années de guerre (elle avait rejoint la guérilla et le maquis à l’âge de 12 ans), Faytinga souhaite aujourd’hui se consacrer à la musique et, après l’enregistrement de ce premier album à Asmara au début de l’été 1999, elle espère faire mieux connaître le chant et la culture kunama.

JPEG - 72.6 ko
Faytinga

Ouï Dire - Jeux de rythmes, de langues, de voix, onomatopées, acrobaties de souffles, Ouï Dire explore dans chacun de ses spectacles toutes les façons d’utiliser la voix. Certains chants sont accompagnés d’instruments traditionnels ou de percussions corporelles, beaucoup sont a capella.
La compagnie Ouï Dire puise son répertoire dans les chants traditionnels et les techniques vocales du monde entier, des îles Salomon à l’Italie, de la Mongolie à la Guinée chez les Inuits et chez les Yéménites.
Depuis 1995, date de sa création, la compagnie privilégie une approche du chant basée sur la transmission orale à travers le ressenti corporel et émotionnel.

JPEG - 44.7 ko
Marie Estève et Marylène Ingremeau

Marylène Ingremeau : chant
Marie Estève : chant
(Marie Estève anime également l’atelier Chants du monde de la Maison populaire.)

 Voir un extrait vidéo du concert sur le site de Mondomix

Informations

Tarif adhérents : 8 € / non-adhérents : 10 €

Partager

Haut de page