Plutôt que rien : démontages

Julie C. Fortier

vendredi 11 mars 2011

vendredi 11 mars : Julie C. Fortier

Julie Fortier, Fondu enchaîné

Julie Fortier utilise son jour comme un fondu enchaîné entre l’œuvre de l’artiste précédent et l’œuvre de celui qui la suit. Or, après elle, il n’y a personne, car là est la case vide de l’exposition. Un jour sans rien, un jour de silence, un espace temporel qui donne sa mobilité à l’ensemble.
Son fondu enchaîné est donc un fondu au blanc.
La vidéo d’Emilie Pitoiset est projetée au mur comme la veille, accompagnée de sa bande sonore, et Julie dispose devant le mur une série de projecteurs, dont elle va progressivement augmenter la puissance au fil des heures, de façon à noyer l’image dans une nappe de lumière, tout en diminuant peu à peu le son pour la ramener au silence.

Portfolio

Image : 0 | 1 | 2 | 3 | Tout afficher

Partager

Haut de page