Philosophie

L’actualité de Fourier

Les mardi 28 mars et 25 avril 2006 à 20 h

Séminaire dédié à la rencontre de quatre philosophes à travers la lecture collective d’une œuvre majeure ou d’un ensemble de textes de Jean Salem, Jean-Luc Nancy, René Schérer, Thierry Vigier

par René Schérer, philosophe, professeur émérite à l’université Paris VIII-Vincennes-Saint-Denis.

Après une présentation générale exposant la critique de la Civilisation (la société marchande libérale), ces deux séances consacrées à l’actualité de Fourier, porteront sur :

 1re séance :
le système éducatif, la place et la fonction de l’enfance et de l’adolescence dans la société harmonienne

 2e séance :
la société amoureuse, la fonction des amours comme élargissement et multiplication des « liens sociaux ».

Notre époque, qui est en quête de perspectives sociales et de raisons d’espérer, trouvera chez Charles Fourier le plus perspicace des guides et, ce qui n’est pas négligeable, le plus attrayant.
Fourier, respecté, certes, par les doctrinaires d’un socialisme qualifié de « scientifique » mais renvoyé aux vieilles lunes, acquiert de nos jours un nouveau relief.
Loin d’être périmée, sa dénonciation de l’économie marchande, du libéralisme à tous crins, de la subordination de toute l’économie aux fluctuations des bourses est allée jusqu’au cœur des « crimes » du Capital. L’attention qu’il a porté aux passions humaines, seules forces agissantes capables d’associer les individus en canalisant leur agressivité et la faisant servir au bien commun, à la résolution des conflits qui opposent sans cesse dans notre Civilisation, l’enfance et la jeunesse à l’âge mûr, pourrait faire de lui le médiateur par excellence des conflits sociaux entre générations.
Fourier, le premier à avoir reconnu aux femmes une parité non seulement formelle, mais réelle ; le premier à avoir signalé les méfaits de l’industrie humaine sur les sols et les climats, l’affirmateur de l’unité profonde entre l’homme et la nature, l’annonciateur d’une paix universelle et d’une mondialisation à visage humain.

René Schérer

Informations

entrée libre

Partager

Haut de page