L’archéologie de l’exhumation à la transmission des faits

par Corinne Charamond

Attention : une connexion adsl est vivement conseillée pour accèder aux différents médias. Selon votre connection internet le chargement de la piste audio peut-être plus ou moins long.

Animée par Corinne Charamond, archéologue responsable d’opération de l’Inrap (Institut national de recherches archéologiques préventives)
« Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme »
C’est une question que l’archéologue est en devoir de se poser, dans la pratique quotidienne de son activité, dans le sens qu’il donne à ses actes et surtout dans l’obligation qui lui incombe de restituer le fruit de son travail.
L’archéologie et les archéologues sont les pourvoyeurs des idées, des créations et des inventions des sociétés anciennes ou disparues (économiques, politiques, scientifiques, techniques…), leur force est de démontrer l’ancienneté de concepts et de réalisations dont la modernité nous semblait acquise (…).

 Piste 01 : L’archéologie de l’exhumation à la transmission des faits (27/10/10)

En savoir plus

Partager

Haut de page