Édito

L’Art, c’est ce qui résiste ...

janvier-février-mars 2018

Bonne année à toutes et à tous...

« L’Art, c’est ce qui résiste : il résiste à la mort, à la servitude, à l’infamie, à la honte. »
Pourparlers de Gilles Deleuze (Édition de Minuit, 1990-2003, p. 235).

C’est sous cette thé­ma­ti­que que s’ouvre cette nou­velle année. Elle pren­dra corps à tra­vers l’expo­si­tion du centre d’art pro­po­sée par Stéphanie Vidal, cura­trice invi­tée en 2018, for­te­ment ins­pi­rée par une autre cita­tion de Gilles Deleuze « Je fuis, je ne cesse de fuir, mais en fuyant, je cher­che une arme... Je cher­che une arme, c’est-à-dire je crée quel­que chose  ».

C’est ainsi que le pre­mier volet, En fuyant, ils cher­chent une arme 1/3 : des sur­fa­ces dénuées d’inno­cence, s’inter­roge sur ce que signi­fie « résis­ter » quand tout fait trace.
Un des artis­tes invi­tés par Stéphanie Vidal sera en rési­dence de créa­tion artis­ti­que sur toute l’année, il s’agit de Neïl Beloufa, un artiste de renom­mée inter­na­tio­nale qui vit et tra­vaille à Montreuil. La soirée de lan­ce­ment de cette rési­dence aura lieu le ven­dredi 19 jan­vier. Au cours de cet événement vous pour­rez décou­vrir son projet de créa­tion et voir com­ment y pren­dre part. Lors de cette soirée, Stéphanie Vidal pré­sen­tera plus en détail la phi­lo­so­phie de son projet cura­to­rial.

En cor­ré­la­tion avec la pro­gram­ma­tion du centre d’art, les Écrans phi­lo­so­phi­ques pro­po­sent un nou­veau thème pour cette année, « Résistances et révo­lu­tions  ». La pre­mière séance s’ouvre le jeudi 18 jan­vier au cinéma Le Méliès, avec le film Dans la cham­bre de Vanda pro­posé et pré­senté par Bertrand Ogilvie, phi­lo­so­phe et psy­cha­na­lyste, co-pré­si­dent du conseil scien­ti­fi­que du Collège International de Philosophie.
 Suivi en février par le film La bataille d’Alger, pro­posé et pré­senté par Valérie Girard, direc­trice de pro­gramme au CIPh.

Pour être plus acteur que spec­ta­teur dans la pro­po­si­tion de la thé­ma­ti­que de l’année, et comme une urgence, j’ai invité Leïla Colin-Navaï, cinéaste, pho­to­gra­phe et créa­trice sonore pour animer un ate­lier de créa­tion ciné­ma­to­gra­phi­que et d’éducation à l’Image. Un espace de réflexion et de créa­tion ouvert à tous et sans pré­re­quis. Ne man­quez pas ce rendez-vous !

La colo­ra­tion des concerts se pro­longe par la pré­sence fémi­nine d’auteu­res com­po­si­tri­ces et inter­prè­tes, en duo ou en solo. Elles nous mènent poé­ti­que­ment dans leurs uni­vers inté­rieurs, et c’est avec hos­pi­ta­lité qu’elles nous font décou­vrir, cha­cune à leur manière, la culture vivante par laquelle elles sont pétries et les causes qu’elles défen­dent, tant dans le champ de leur expres­sion artis­ti­que que dans le champ social.
C’est une invi­ta­tion au voyage pour vaga­bon­der le temps d’une soirée sur une carte musi­cale avec Rovski (France) et Angélique Ionatos en duo avec Katerina Fotinaki (Grèce), puis en Espagne avec Paloma Pradal et Samuelito, suivi d’un envol au Sénégal avec Women groove pro­ject.

Les caba­rets maison s’ouvrent en février avec nos Talents en scène, avec la par­ti­ci­pa­tion des adhé­rents des ate­liers de Chants du monde de Marie Estève, de Jazz Band d’André Clauss, de Chant et tech­ni­que vocale de Laury Makomell et se pour­suit en mars avec le Bal Folk, un rendez-vous annuel orga­nisé par Jean-Maurice Campagné, pro­fes­seur de l’ate­lier accor­déon dia­to­ni­que, avec la par­ti­ci­pa­tion d’ate­liers d’accor­déon dia­to­ni­que d’Ile-de-France.

À l’occa­sion de cette nou­velle année nous sommes heu­reux de vous offrir gra­cieu­se­ment quel­ques petits cadeaux ...

 Un concert excep­tion­nel le ven­dredi 23 février avec Mathias Wallerand qui a com­mencé le saxo­phone à la Maison popu­laire à l’âge de 11 ans... il a fait un beau chemin depuis. Ce concert fait suite à sa rési­dence de créa­tion sonore et visuelle, Towblow.

 Un master class en musi­que Indienne avec Prabhu Edouard, per­cus­sion­niste et com­po­si­teur franco-indien, un des joueurs de tabla les plus éclectiques de sa géné­ra­tion,

 Trois ate­liers, en lien avec la danse et la ques­tion de l’iden­tité, pour les enfants et les adul­tes, animés par La Compagnie BANG !, une jeune com­pa­gnie mon­treuilloise, qui a été en rési­dence de créa­tion à la Maison popu­laire.

 Et cou­rant avril, un ate­lier d’écriture avec Noëlle Châtelet.

Toute l’équipe de la Maison popu­laire vous attend pour par­ta­ger ensem­ble ces moments créa­tifs et fes­tifs avec nos invité(e)s et la com­pli­cité des adhé­rent(e)s.

Annie Agopian, direc­trice

Ressources

  • Diffusion culturelle (Janvier-Mars 2018) (PDF – 1.6 Mo)
  • Partager

    Haut de page