Séminaire

L’homme nouveau existe-t-il ?

mercredi 6 avril à 2011 à 20 h

rencontre débat

animé par Marie-José Del Volgo, Directeur de recherches en psychopathologie clinique et psychanalyse à l’université, Maître de Conférences à la Faculté de médecine d’Aix-Marseille 2 et Praticien hospitalier à l’AP-HM Hôpital Nord à Marseille. Une des premiers signataires de l’Appel des appels

Les récents progrès des sciences et des techniques comme les espoirs d’une vie meilleure nourrissent les rêves de changement et de nouveauté des hommes et des femmes. Pourtant, l’évolution de la société et notre expérience en médecine et en psychanalyse notamment nous confrontent à la difficulté du changement.

La médecine ne cesse de progresser, mais dans le même temps et du fait de ses avancées, de nouvelles maladies apparaissent chaque jour. Les nouveaux traitements, toujours plus efficaces depuis le milieu du XXE siècle, se révèlent souvent plus dangereux que les maladies qu’ils sont censés traiter, sans oublier qu’une grande partie de la population dans le monde ne bénéficie pas ou très peu des progrès de la médecine. La psychanalyse quant à elle nous apprend que l’homme peut aller à l’encontre de sa demande de guérison, de changement. Cette tendance à l’immobilité a été théorisée en tant que pulsion de mort.

Or dans nos sociétés, la pulsion de mort convoque une civilisation de la haine, de l’exclusion, de la rivalité, de l’éloge du plus fort, de la performance et de l’excellence au détriment des valeurs de solidarité. La naturalisation de l’humain et la déshumanisation des sciences et des techniques contribuent aussi à cette perte de sens et à l’oubli des valeurs qui fondent l’humain. Pour autant, l’utopie du changement, d’une vie meilleure pour tous, ne saurait être vaine, au contraire elle nous ouvre au sens des possibles, elle éveille nos consciences et elle nous mobilise. L’homme nouveau existe-t-il ?

Marie-José Del Volgo

Informations

Entrée libre
À la Maison populaire

 prochaines dates
mercredi 25 mai 2011

Partager

Haut de page