Psychanalyse

Les freudiens dans le séminaire L’angoisse (S. Ferenczi, T. Reik, E. Jones)

Mardi 10 mai 2005 à 20 h

par Franz Kaltenbeck, psychanalyste

En remontant des affects hystériques vers leurs sources traumatiques, Freud a découvert l’inconscient. Par cette voie, il a observé que les affecs ne disent pas le vrai. Ainsi un homme qui pleure ne sait pas toujours les bonnes raisons de sa tristesse. Nos affecs nous égarent, à une exception près : « L’angoisse ne trompe pas », enseigne Lacan dans son séminaire L’Angoisse (1962-1963) qui vient de paraître. Lacan ne se contente pas de la preuve de la véracité de l’angoisse. Son travail s’inscrit dans la lignée des grands livres sur l’angoisse à partir de celui de Kirkegaard. Fort d’une immense expérience clinique, il arrive à déconstruire le processus de l’angoisse et à répondre aux sujets qui se plaignent de ne pas savoir ce qui leur fait peur : il démontre que « l’angoisse n’est pas sans objet ». Il dit aussi de quel objet il s’agit, et à quelle place cet objet se met quand le signal de l’angoisse se manifeste dans le moi.
Ce cycle de conférences ne se veut pas un commentaire du séminaire. Les psychanalystes, psychologues et universitaires - presque tous membres de l’Aleph - qui l’assureront, partiront plutôt d’un certain nombre de problèmes théoriques et cliniques soulevés par Lacan. Ils répondront à ces problèmes dans un langage accessible, sans toutefois céder à la vulgarisation facile.

L’association lilloise pour l’Étude de la psychanalyse et de son histoire (Aleph) a pour objecif de promouvoir la psychanalyse, de former des psychanalystes et de dispenser des formations en clinique et théories analytiques. Pour atteindre ces buts, elle organise des séminaires, des groupes de travail et des colloques à Paris, Lille, Arras et Toulouse. Ses membres travaillent en France et à l’étranger. Elle prépare actuellement un colloque international sur « Art et psychanalyse » qui aura lieu les 11 et 12 décembre 2004 au musée des Beaux-Arts de Tourcoing.

Franz Kaltenbeck

Informations

Un remerciement particulier à Franz Kaltenbeck pour son aide précieuse à la préparation de ce séminaire, qui s’inscrit dans le cadre de notre collaboration avec l’université populaire Anatole-France de Montreuil.

entrée libre

Partager

Haut de page