Séminaires

Nos corps à l’épreuve de la République !

saison 2008-2009

Lutter contre les discriminations

Ce n’est pas parce que les choses sont dif­fi­ci­les que nous n’osons pas, c’est parce que nous n’osons pas qu’elles sont dif­fi­ci­les. -Sénèque-

Quand la République pré­voit « l’indis­po­ni­bi­lité des corps » à son profit et contraint plus que jamais nos corps à l’invi­si­bi­lité ou au mieux à l’assi­mi­la­tion au prix de l’ultra-inté­gra­tion : ces corps brimés cultu­rel­le­ment, contraints économiquement, dépla­cés mas­si­ve­ment, modi­fiés tech­no­lo­gi­que­ment, cachés socia­le­ment ont-ils encore les moyens d’exis­ter, de se défi­nir, de résis­ter et de lutter ?

À l’heure où la poli­ti­que sécu­ri­taire met nos corps à genoux au prix du sani­taire et du baril de pétrole ; on nous vend de la liberté au prix du silence et du temps au prix de l’exploi­ta­tion ; on crie au loup com­mu­nau­ta­riste voire à la bande orga­ni­sée dès que les corps se rap­pro­chent et que les peaux se frô­lent ; on nous relè­gue au privé alors que tout relève de la « chose publi­que », donc du poli­ti­que.

Qu’en est-il de nos liber­tés ? Et nos corps dans tout ça ?

Dans la conti­nuité du sémi­naire Genre : Normes et trans­gres­sion où la libre dis­po­si­tion des corps est la reven­di­ca­tion com­mune des corps poli­ti­ques, Nos corps à l’épreuve de la République se veut un ter­ri­toire/labo­ra­toire d’explo­ra­tion des limi­tes, pos­si­bi­li­tés, alter­na­ti­ves, moyens de résis­tance et désirs de ces corps poli­ti­ques dans le champ du social, de l’art, de la poli­ti­que et de la culture...

Informations

Remerciement particulier à Vincent He Say

En écho à ce séminaire, Insurgés du corps ! Art en action, un programme de projections proposé par Kantuta Quiros et Aliocha Imhoff, de l’association Le peuple qui manque dans le cadre des cycles Écrans sociaux et Sun in Your Head.

À la Maison populaire
Entrée libre

Pour tous renseignements : Annie Agopian

Partager

Haut de page