Séminaires

Nos corps à l’épreuve de la République !

saison 2008-2009

Lutter contre les discriminations

Ce n’est pas parce que les choses sont difficiles que nous n’osons pas, c’est parce que nous n’osons pas qu’elles sont difficiles. -Sénèque-

Quand la République prévoit « l’indisponibilité des corps » à son profit et contraint plus que jamais nos corps à l’invisibilité ou au mieux à l’assimilation au prix de l’ultra-intégration : ces corps brimés culturellement, contraints économiquement, déplacés massivement, modifiés technologiquement, cachés socialement ont-ils encore les moyens d’exister, de se définir, de résister et de lutter ?

À l’heure où la politique sécuritaire met nos corps à genoux au prix du sanitaire et du baril de pétrole ; on nous vend de la liberté au prix du silence et du temps au prix de l’exploitation ; on crie au loup communautariste voire à la bande organisée dès que les corps se rapprochent et que les peaux se frôlent ; on nous relègue au privé alors que tout relève de la « chose publique », donc du politique.

Qu’en est-il de nos libertés ? Et nos corps dans tout ça ?

Dans la continuité du séminaire Genre : Normes et transgression où la libre disposition des corps est la revendication commune des corps politiques, Nos corps à l’épreuve de la République se veut un territoire/laboratoire d’exploration des limites, possibilités, alternatives, moyens de résistance et désirs de ces corps politiques dans le champ du social, de l’art, de la politique et de la culture...

Informations

Remerciement particulier à Vincent He Say

En écho à ce séminaire, Insurgés du corps ! Art en action, un programme de projections proposé par Kantuta Quiros et Aliocha Imhoff, de l’association Le peuple qui manque dans le cadre des cycles Écrans sociaux et Sun in Your Head.

À la Maison populaire
Entrée libre

Pour tous renseignements : Annie Agopian

Partager

Haut de page