Résidence

Ouï Dire/Faytinga

Du 24 novembre au 4 décembre 2003

Africolor en Seine-Saint-Denis
Création Musique du Monde

À l’occasion du festival Africolor Faytinga et Ouï Dire mélangent leur voix, leurs répertoires et leurs histoires pour nous livrer deux concerts exceptionnels.


Faytinga, la « soul sister » d’Erythrée, comme on l’appelle souvent à Asmara, est avant tout une kunama (communauté ethnique matriarcale du nord-est du pays). « Chez les Kunamas, on ne fait rien comme les autres, explique-t-elle avec orgueil. Les femmes sont les égales des hommes, elles choisissent leur mari et personne n’irait reprocher à une jeune fille kunama d’avoir un enfant avant le mariage. »

Faytinga revendique sa propre identité musicale : « Le rythme kunama existe depuis si longtemps que je n’ai besoin de rien d’autre. » .Ses textes font place à des thèmes plus personnelles sur l’amour, les femmes et le divorce, dont elle compose la musique sur son krar (guitare traditionnelle).

JPEG - 28.7 ko
Faytinga

CD : « Numey » 09294-2 Cobalt/Mélodie

 Écouter quelques extraits sur le site de Mondomix


Ouï Dire explore dans chacun de ses spectacles toutes les façons d’utiliser la voix : jeux de rythmes, de langues, de voix, onomatopées, acrobaties de souffles... Certains chants sont accompagnés d’instruments traditionnels ou de percussions corporelles, beaucoup sont a capella.

Ouï Dire puise son répertoire dans les chants traditionnels et les techniques vocales du monde entier, des îles Salomon à l’Italie, de la Mongolie à la Guinée chez les Inuits et chez les Yéménites.

Marylène Ingremeau : chant
Marie Estève : chant

CD : « OUÏ-DIRE » (autoproduit)

 Voir la rencontre de Faytinga et de Ouï Dire

Informations

Rencontre avec l’atelier chants du monde les samdedi 29 et samedi 6 décembre
Et concert vendredi 5 décembre et samedi 6 décembre 2003 à 20 h 30

Adhérents 9 € / non-adhérents 11 €

Partager

Haut de page