Concert

Parasitage

Mardi 6 décembre 2005 à 19 h

Ancré dans toute la Seine-Saint-Denis et présent dans quinze villes du département pendant un mois, Africolor est résolument tourné vers une programmation de découvertes et de rencontres musicales.

Cette soirée, intitulée Parasitage, à l’image des orchidées, ces plantes parasites qui peuvent éclore accrochées sur les terrains les plus surprenants, comme cette nouvelle génération de musiciens qui s’appuie sur les traditions d’Afrique, du Maghreb ou de l’Océan indien pour lancer les harmonies d’aujourd’hui.

Ouverture de rideau
par Jean-Loup Amselle, anthropologue, directeur d’études à l’École des Hautes Études en Sciences Sociales et rédacteur en chef des Cahiers d’études africaines. Il a notamment publié Logiques métisses (éd. Payot, 1999), Vers un multiculturalisme français (éd. Flammarion, 2001), Branchements (éd. Flammarion, 2001 ; rééd., 2005) et L’art de la friche, essai sur l’art africain contemporain (éd. Flammarion, 2005).
De la musique ethnique à la world music comment penser la spécificité musicale et la rencontre des cultures ? Faut-il partir de l’idée de cultures musicales pures ou « ethniques » et n’envisager le métissage que comme le résultat de la fusion entre la musique occidentale et les musiques africaines ou bien, à l’inverse, faut-il supposer que les musiques africaines sont déjà métissées, qu’elles ont déjà reçu l’influence d’autres musiques proches ou lointaines ? À partir de son parcours d’anthropologue, Jean-Loup Amselle s’efforcera de répondre à ces questions, capitales pour la définition des identités africaines contemporaines.


Concert


Mikidache (Comores) : chantées en comorien, malgache, français ou anglais, ses chansons sont toujours dotées de mélodies pures et soutenues par un large éventail de rythmes pêchés dans une zone qui s’étend de l’Océan indien aux rivages de la vieille Europe.

JPEG - 41.6 ko
Mikidache - Moncef Mouhoudhoire

 Visionner un extrait de Mikidache en concert sur le site de RFO


Les VontNusPieds : un accordéon, une contrebasse, des percussions et la voix suave et poignante de Marie-Ange-Dammour. Ces quatre amoureux du métissage proposent un voyage hors normes où la voix féminine, chaude et riche en sonorités orientales, réunionnaises et françaises dialogue avec un trio énergique et brillant...

JPEG - 31.3 ko
Les VontNusPieds

Tibô Evora : Tibô est né bercé par les mornas et les coladeiras du Cap-Vert. Aujourd’hui ce dionysien trentenaire, digne héritier du talent familial, enrichie la scène capverdienne par ses compositions originales. Entre blues tropical et chansons françaises, Tibô chaloupe naturellement d’un port à l’autre et l’on voyage volontiers en sa compagnie et celle de ses musiciens.

JPEG - 26.4 ko
Tibô Evora

Africa Combo : chants en dialecte mandingue portés par une voix imprévisible et chaleureuse, guitare acoustique, parfois électrique, aux harmonies proche de la cora. Au carrefour des cultures, ce jeune combo joue une musique entre afro-pop et afro-roll.

JPEG - 61.1 ko
Africa Combo

 Écouter quelques extraits sur le site d’Africa Combo

Informations

Festival Africolor en partenariat avec la Maison populaire et le Pôle ressources.

Adhérent : 10 € / non-adhérent : 12 €

au théâtre Berthelot
6, rue Marcelin Berthelot
93100 Montreuil

Partager

Haut de page