Arts numériques

Pétahertz

Samedi 6 mai 2006 à 21 h

2 heures de performances éclectiques

Je suis bi-o
Petites danses et chansons d’amour
Gérald Kurdian

Je suis bi-o est la deuxième partie de la trilogie Royal gala ou l’apogée millénaire d’une pythie de supermarché relatant dans le désordre certains des événements de la vie de Gerald K., standardiste à mi-temps dans une PME de proche banlieue. Alternant petites danses, chansons électroniques et séquences vidéo, elle tente de définir les contours d’une "identité contemporaine" et d’en saisir les désirs.
Des interventions théoriques faisant sujet de liens éventuels entre le "trans-sexuel" et le "trans-disciplinaire" ponctuent ces séquences de vie.


Butô
Danse et musique en temps réel
Moh Aroussi, Stéfane Perraud et Vincent Roudaut

Cette performance est le fruit d’une rencontre entre Moh Aroussi, danseur Butô, Stéfane Perraud, plasticien, et Vincent Roudaut, électronicien.
Une recherche pour un travail sur l’ombre et la lumière.
Le danseur, équipé de dix capteurs photosensibles placés sur le dos, se déplace très lentement sous un ou plusieurs faisceaux de lumières. A chaque mouvement, il déclenche une perturbation du signal sonore. Le son de synthèse est donc modulé en direct par le danseur. Il est envisagé aussi d’insérer des boucles préenregistrées que le danseur appellera par son mouvement.

JPEG - 30.5 ko
Moh Aroussi

Le journal d’un fou
Solo visuel de l’univers Luxun (20 min)
Salvatore Stara

Voilà un merveilleux petit ouvrage que je ne permettrai pas de commenter. Je veux juste vous dire que j’ai aimé. Si je vous dis pourquoi, je sens que je vais raconter des conneries .Et je vais vous étonner en vous racontant l’histoire : c’est le journal d’un fou. Un fou dont on ignore le nom,qui ne fait que rédiger quelques notes. Au fond, il sent que tout le monde lui en veut : le voisin, les enfants du village, le chien du père Tchao, son frère lui-même... Rien de plus normal. Mais ensuite,il croit dénouer les noeuds d’un complot fomenté contre lui : les autres sont des anthropophages et ils veulent faire de ses intestins de merveilleuses petites saucisses et de ses orteils de bons petits raviolis. Tout s’explique : pourquoi sa sœur a disparu (son frère l’a dévorée), pourquoi les gens évitent de lui parler ou le regardent d’une bien étrange manière, les faits mystérieux relatés dans les villages voisins... Le fou se met alors à rêver d’un monde sans cannibales avant de s’écrier : « Sauvez les enfants !... » Je préfère éviter toute tentative d’interprétation qui au fond s’avérerait bien sordide. Concis, électrique, saisissant ; qui a aimé le récit du grand Gogol ne pourra que se délecter en lisant ce petit chef d’œuvre de la littérature Chinoise.
Adaptée de Luxun, le désordre des figures de l’histoire se matérialise par des objets papier et notre fou, visible et inaperçu, se retrouve dans le corps d’un danseur qui interprète l’histoire, ces lieux et ses personnages.

JPEG - 43.5 ko
Le journal d’un fou, extrait

Cabinet of Curiosities
Concert live et création scénographique
Alice Lewis, Arnaud Roulin et Alexandre Berthier

Alice Lewis, à l’harmonium et au chant, interprètera en duo avec Arnaud Roulin, aux claviers, quelques chansons de son album Cabinet of Curiosities, un recueil de contes en forme de pop songs, qu’elle a composé, écrit, arrangé et programmé. Un beau bric-à-brac de sons éléctroniques et acoustiques, d’instruments exotiques et de bruitages étranges, d’éléments orchestraux et de boucles tortueuses.
Alexandre Berthier mettra en scène les deux musiciens dans un environnement alliant l’univers poétique des textes à leur force narrative.

JPEG - 83.3 ko
Cabinet of Curiosities

Informations

Marion Lévy : danseuse et chorégraphe
Stéfane Perraud : plasticien
Gérald Kurdian : plasticien
Moh Aroussi : danseur Butô
Vincent Roudaut : compositeur musique électronique
Salvatore Stara : danseur
Alice Lewis : auteur-compositeur
Arnaud Roulin : musicien
Alexandre Berthier : plasticien-vidéaste

Entrée libre

Partager

Haut de page