Sun In Your Head

Quand l’image fait son...

Vendredi 28 octobre 2005 à 20 h 30

Les oeuvres présentées au fil de cette première séance explorent, de manière souvent inédite, les correspondances entre le son et l’image. Le suédois Viking Eggeling présente en 1925 sa Symphonie diagonale conçue comme une symphonie visuelle, qui influencera plusieurs générations de cinéastes, parmi lesquels Hans Richter et Walter Ruttmann. Ce dernier participe dans les années 20 aux expérimentations cinématographiques les plus audacieuses (il est notamment l’auteur de Opus 1, un des premiers films abstraits en 1921) ; nous vous proposons ici de (re)découvrir Wochenende.
Des oeuvres plus contemporaines, telles que le très provocateur film de Michel Amarger ou I Motion de Rozenn Nobilet, font écho à ces premières percées ludiques. Le film Record Players de Christian Marclay se construit comme une composition à la fois musicale et visuelle à partir de traitements peu habituels de disques vinyles, tandis que la vidéo de VALIE EXPORT s’intéresse à la perception sonore de l’espace.

invité : Philippe Langlois
Synesthésies audiovisuelles
La « synesthésie » ou l’idée de « sensation associée », qui existe depuis plus de deux mille ans, a pris un tour nouveau avec l’invention du cinématographe. Partant de l’idée « d’image sonore » jusqu’à travailler « l’image du son », à l’époque du cinéma muet, puis tentant de « donner à voir ce que l’on entend » et « donner à entendre ce que l’on voit », il n’y a qu’un pas, que franchissent quelques peintres-cinéastes au début des années 20 dans le cadre du cinéma sonore.

Depuis les premières expériences de correspondances audiovisuelles jusqu’aux synesthésies contemporaines, Philippe Langlois dresse un panorama des expériences de transcriptions audiovisuelles à travers l’histoire du cinéma expérimental.
Philippe Langlois est titulaire d’un doctorat de Musicologie sur les procédés électroacoustiques au cinéma. Il coordonne depuis 2002 l’Atelier de Création Radiophonique de France Culture. En juin 2004, il a co-programmé le cycle Du muet au Parlant, Expérimentations sonores au cinéma à l’auditorium du Louvre. Il prépare actuellement un cycle de films pour l’ouverture du Musée d’Art Contemporain de Vitry-sur-Seine, ainsi qu’une rétrospective de films pour les 80 ans de Pierre Henry.

Viking Eggeling, Symphonie diagonale, 1921-24, 9’,
projection 16mm

Walter Ruttmann, Wochenende (Week-End),1930, 11’30’’

Christian Marclay, Record Players, 1984, 3’45’’,
vidéoprojection

VALIE EXPORT, Raum sehen und Raum hören (Space Seeing - Space Hearing), 1974 9,’22’’,
vidéoprojection

Jozef Robakowski, La/Lu, 1985, 1’48’’,
vidéoprojection

Michel Amarger, Le Rivage sanglant, 1985, 12’

Rozenn Nobilet, I Motion, 1995, 7’,
vidéoprojection

Informations

Entrée libre

Partager

Haut de page