RESF

 Le projet

de Cédric Jaburek et Éric Tachin, novembre 2006

Que peut bien motiver le passage à l’acte du citoyen passif au militantisme actif, à la création d’un groupe de réaction/résistance ? Un regard sur le Réseau éducation sans frontières (RESF) et l’engouement rapide qu’il a suscité, comme un portrait qui questionne l’être et la politique vis-à-vis de l’« étranger ».

Partager

Haut de page