Se faire vivant

présenté par Gérard Bras, Fabienne Godet et Michel Vaujour

Attention : une connexion adsl est vivement conseillée pour accèder aux différents médias. Selon votre connection internet le chargement de la piste audio peut-être plus ou moins long.

Film documentaire > Ne me libérez pas je m’en charge de Fabienne Godet (France, 2009, 1 h 47) avec Michel Vaujour.

Le film commence par cet énoncé, en voix off : « S’il y a bien quelqu’un qui peut remercier la vie, c’est moi ! ». Exergue d’un long entretien avec M. Vaujour : 27 ans de prison, dont 17 en QHS et une demi-douzaine d’évasions. La plus spectaculaire a défrayé la chronique en son temps : un hélicoptère, en vol stationnaire au-dessus de la Santé lui donne la clé des champs.

Etranger aux clichés sur le grand banditisme, le film de Fabienne Godet invite à un parcours de vie : nécessité et hasards tissent les liens d’une existence qui se réfléchit grâce à cette autre inflexion qu’est la rencontre de la cinéaste et de celui qui est le sujet du film. Sujet en deux sens : à la fois ce dont il est question, ce dont le film parle, et celui qui parle, qui se fait auteur de ce qu’il dit, en disant son devenir maître de sa propre existence, s’efforçant de maximiser la puissance d’exister qu’il est, s’efforçant dans le devenir actif.

Le débat :
 Piste 01 : Se faire vivant (Partie 1) (20/10/10)

En savoir plus

Partager

Haut de page