Résidence

Elsa Mazeau

Saison 2001-2002

Work in progress - Création

« L’expé­rience quo­ti­dienne nous apprend que toute fas­ci­na­tion consiste à atti­rer le regard sur un objet à l’aide d’un effet exté­rieur à cet objet même, par l’entre­mise d’une sorte de puis­sance trom­peuse qui incite le regard à se poser ailleurs, là ou rien de par­ti­cu­liè­re­ment inté­res­sant n’est à voir. La fas­ci­na­tion a donc pour prin­ci­pal effet, non de fixer le regard sur cer­tains objets dignes d’atten­tion, mais bien de rendre ceux-ci invi­si­bles : elle n’attire ailleurs que pour mieux dis­si­mu­ler ici. Or, qu’un objet ne puisse éveiller le désire qu’à la condi­tion de rele­ver sa simple per­cep­tion, c’est à dire de se rendre invi­si­ble au profit de la visi­bi­lité de n’importe quel objet pourvu qu’il soit autre, voilà qui en dit assez long sur la pau­vreté dans laquelle on tient le réel pour à jamais ins­tallé, sur son impuis­sance pré­su­mée à jamais être perçu comme dési­ra­ble en tant que tel. »

Cette longue cita­tion de Clément Rosset sou­li­gne l’effet hyp­no­ti­que des socié­tés de consom­ma­tion. La société donne l’illu­sion de pos­sé­der, de maî­tri­ser nos choix et nos ambi­tions. Je m’inté­resse aux hommes et aux rap­ports qu’ils entre­tien­nent avec leur envi­ron­ne­ment : les réfé­ren­ces qu’ils s’inven­tent ou s’appro­prient.
J’observe nos volon­tés, nos acti­vi­tés, nos choix, nos achats, nos ambi­tions...
L’impor­tant est de mon­trer pour pou­voir défaire l’aspect fami­lier des situa­tions et ainsi nous aider à nous posi­tion­ner.
Les visuels nous invi­tent à les déco­der, faire des liens, pren­dre posi­tion, réagir, à rendre impli­cite ce qu’ils pro­po­sent d’expli­cite...

- Voir un extrait de la pré­sen­ta­tion

Atelier inten­sif de créa­tion

Les per­son­nes qui sou­hai­tent s’enga­ger dans le tra­vail de cette rési­dence doi­vent se rendre dis­po­ni­bles sur la tota­lité des dates sui­van­tes :

séquence 1
lundi 25, mardi 26, mer­credi 27, jeudi 28 février 2002 et ven­dredi 1er, samedi 2, diman­che 3 mars 2002
séquence 2
lundi 15, mardi 16, mer­credi 17, jeudi 18 avril 2002 et ven­dredi 19, samedi 20, diman­che 21 avril 2002
séquence 3
jeudi 9, ven­dredi 10, samedi 11, diman­che 12 mai 2002
séquence 4
jeudi 6, ven­dredi 7, samedi 8 juin, diman­che 9 juin 2002

Ateliers de créa­tion gra­tuits pour les adhé­rents.
Tarifs Montreuillois : 28 €-185 F / Non-Montreuillois : 36 €-235 F

Présentation des tra­vaux
du 21 au 29 juin 2002


ATELIERS

Photos numé­ri­ques :
- On appro­chera la photo en s’inté­res­sant aux gens : com­ment ils vivent, plus lar­ge­ment com­ment ils ont leur repère dans notre société. On peut réflé­chir au tra­vail, aux loi­sirs, à la consom­ma­tion...

Les images seront ensuite retra­vaillées sur pho­to­shop, (Illustrator et X-press si néces­saire). Ensuite elles seront impri­mées et pré­sen­tées selon le sujet soit comme un maga­zine, en poster un mur à l’exté­rieur, sur inter­net.

Performance - vidéo - son :
- Plus que d’obser­ver, il s’agit de détou­rer une réfé­rence cultu­relle très légè­re­ment, pour qu’elle res­sem­ble à d’autres réfé­ren­ces et que chacun puisse la voir dif­fé­rem­ment. Par exem­ple, je me suis un jour retrou­vée dans des lieux publics avec un tissu sur la tête et un seul trou pour que je puisse tirer ma langue aux pas­sants. Un ami rele­vait les réac­tions des gens qui disaient tour à tour : ninja, actrice, musul­mane... Le son est alors tout aussi impor­tant que l’image. Le résul­tat peut pren­dre la forme d’une vidéo, d’une bande sonore ou d’une per­for­mance.

EXPOSITION

L’expo­si­tion peut pren­dre des formes tout à fait mul­ti­ples. Il s’agit de mettre les pièces dans la situa­tion la plus signi­fiante par rap­port au projet. On peut donc envi­sa­ger un affi­chage dans la rue autour de la Maison popu­laire, une immer­sion dis­crète dans toute la Maison popu­laire, un lieu « plus fort » consa­cré à l’expo au sein de la Maison popu­laire.

Pendant les ren­contres pro­vo­quées pour le recueil d’images ou de sons dans la rue, les par­ti­ci­pants infor­me­ront les gens ren­contrés qu’ils pour­ront se voir dans l’expo­si­tion de juin.

Partager

Saison 2001-2002
Saison 2001-2002
saison 2001-2002
Saison 2001-2002
Rechercher sur le site
Haut de page