Séminaire

Philosophie et Esthétique du Dédoublement

vendredi 6 mars & samedi 7 mars 2009 de 18h à 22h
conférences et échanges

sous la direction de Jean-Yves Heurtebise (Docteur de Philosophie ; Membre du CRAL, EHESS ; Intervenant au Collège International de Philosophie).

Ces confé­ren­ces se situent dans la conti­nuité du Forum sur Le Double orga­nisé au CIPH le 29 novem­bre 2008 et des séan­ces des Ecrans Philosophiques consa­crées à cette thé­ma­ti­que

Je e(st) un autre

Vendredi 6 mars de 18h à 22h

ESTHÉTIQUE DU DOUBLE

« Imiter l’exis­tence » par Alain Chareyre-Méjan, Professeur d’esthé­ti­que à Aix-Marseille Université.
"Le Double ne peut pas être consi­déré comme un simple thème lit­té­raire : il est ce qui vient enta­mer l’iden­tité et l’unité du sens » ( S.Kofman ) ... Au lieu de repré­sen­ter ce qu’il indi­que , le double l’incor­pore et l’emporte avec lui . C’est pour­quoi, tout en don­nant l’impres­sion de dédou­bler les qua­li­tés d’une exis­tence - ses moda­li­tés d’être - il se contente d’en redou­bler le seul carac­tère exis­tant dans sa réa­lité insi­gni­fia­ble. Au fond, il pro­page d’une cer­taine façon l’assise poé­ti­que des choses en en exhi­bant seu­le­ment la mêmeté exis­ten­tielle."

« L’artiste et ses dou­bles » par Natacha Pugnet, PRAG Aix-Marseille Université.
"Depuis les années 80, l’artiste offre sou­vent de lui-même une repré­sen­ta­tion fondée sur l’emprunt ou sur la cita­tion plas­ti­que. Consistant en l’inven­tion d’un alter ego ou en l’incar­na­tion d’un per­son­nage, la mise en scène de soi mêle indis­so­cia­ble­ment “moi” et l’“autre”. Entre redou­ble­ment ico­no­gra­phi­que et image double, la figure de l’artiste y est mise en ques­tion de manière tantôt ludi­que tantôt cri­ti­que. C’est ce que nous nous pro­po­sons de mon­trer en nous appuyant sur quel­ques pra­ti­ques récen­tes."

- échange avec la salle
- Pause

PHILOSOPHIE DU DOUBLEMENT

« Les limi­tes du sujet » par Samuel Tronçon, Post-doc­to­rant à l’Université de Paris VIII.
"Nous avons l’habi­tude de voir le sujet comme une entité propre, défi­nie par ses carac­té­ris­ti­ques et son his­toire. Cela sup­pose d’être capa­ble d’en déli­mi­ter les contours, ce qui nous plonge dans un para­doxe : tout ce qu’un sujet expé­ri­mente fait partie de lui, et tout ce qu’il conçoit est pro­jeté sur son envi­ron­ne­ment. En somme, si nous conce­vons la limite, nous per­dons le sujet, alors que si nous sou­hai­tons conser­ver le sujet, nous per­dons sa limite. De nom­breux éléments, tirés notam­ment de l’ana­lyse de la com­mu­ni­ca­tion, nous amè­nent à pro­po­ser une autre concep­tion, qui passe par la consi­dé­ra­tion du sujet comme le pro­duit abs­trait d’inte­rac­tions concrè­tes, sa limite n’étant qu’une bor­dure loca­le­ment défi­nie par l’échange."

- échange avec la salle

Le théâtre et ses doubles

Samedi 7 mars de 18h à 22h

« La méthode de dra­ma­ti­sa­tion » entre­tien entre Ismael Jude, Doctorant à Paris IV et Denis Guénoun, Professeur de Littérature Paris IV, Visiting Professor Princeton University.
"Cette dis­cus­sion por­tera sur les rap­ports entre théâ­tre et phi­lo­so­phie, et plus pré­ci­sé­ment sur l’idée d’une concep­tion « dra­ma­ti­que » de la pensée. Nous nous concen­tre­rons sur la méthode de dra­ma­ti­sa­tion dans l’inter­pré­ta­tion que pro­pose Gilles Deleuze de Platon. Ismaël Jude pro­po­sera une lec­ture de L’Epreuve de Marivaux à la lumière d’une figure que Deleuze voit à l’œuvre dans le pla­to­nisme : celle de « l’épreuve des pré­ten­dants »".

- échange avec la salle
- Pause

« Le double en mou­ve­ment : un nou­veau théâ­tre du corps » par Eric Zobel, Metteur en scène, Directeur de l’école de théâ­tre Arts en scène, for­ma­tion pro­fes­sion­nelle d’acteurs à Lyon.
"Inspirée des théâ­tres asia­ti­ques et des visions d’Artaud, théo­ri­sée par Edvard Gordon Craig et entrée dans l’his­toire des arts vivants avec Etienne Decroux, Samuel Beckett ou Bob Wilson, l’appro­che du théâ­tre par le mou­ve­ment déplace le pro­blème de la repré­sen­ta­tion et par­tant celui du double. Comme le dit Olivier Py, le théâ­tre de texte est devenu une caté­go­rie du théâ­tre et ne recou­vre désor­mais plus le tout du théâ­tre. L’exposé tâchera d’abord de défi­nir rapi­de­ment les dif­fé­ren­tes famil­les du théâ­tre : théâ­tre d’iden­ti­fi­ca­tion, théâ­tre des paro­les, théâ­tre orga­ni­que et théâ­tre de mou­ve­ment. Ensuite nous ver­rons com­ment ce der­nier a créé sa place dans l’art dra­ma­ti­que sans se confon­dre avec la danse et com­ment il entend redé­fi­nir le concept de double."

Duplicité(s) de l’acteur par Olivier Saccomano, Metteur en scène, Doctorant de Philosophie, PRAG Aix-Marseille Université.
"Je vou­drais sous ce titre pro­po­ser à l’examen une sorte de typo­lo­gie de la ques­tion, qui enre­gis­tre à la fois des écarts théo­ri­ques dans l’his­toire de la pensée de l’acteur (à partir de quels mon­ta­ges concep­tuels la pra­ti­que de l’acteur a-t-elle été théo­ri­sée comme dupli­cité ?), mais qui fasse également appa­raî­tre ces mon­ta­ges comme tou­jours liés à des écarts pra­ti­ques (c’est-à-dire des métho­des de tra­vail de l’acteur) pou­vant éclairer, pour le temps qui est le nôtre, un cer­tain nombre de déci­sions…"

- échange avec la salle

écouter la confé­rence

Informations

- À la Maison populaire
- Entrée libre

Partager

À venir
Vendredi 24 février 2017 à 20 h
Saison 2008-2009
saison 2008-2009
saison 2008-2009
mercredi 27 mai 2009 à 20 h 30
vendredi 15 mai 2009 à 20 h 30
mercredi 6 mai 2009 à 20 h
mercredi 29 avril 2009 à 20 h
mercredi 1er avril 2009 à 20 h
vendredi 6 mars & samedi 7 mars 2009 de 18h à 22h
mercredi 4 mars 2009 à 20 h
mercredi 4 février 2009 à 20 h
mercredi 28 janvier 2009 à 20 h
vendredi 23 janvier 2009 à 20 h 30
mercredi 21 janvier 2009 à 20 h
mercredi 17 décembre 2008 à 20 h
mercredi 3 décembre 2008 à 20 h
samedi 29 novembre 2008 à 14h
vendredi 28 novembre 2008 à 20 h 30
mercredi 12 novembre 2008 à 20 h
mercredi 29 octobre 2008 à 20 h
mercredi 22 octobre 2008 à 20 h
vendredi 3 octobre 2008 à 20 h 30
mercredi 1er octobre 2008 à 20 h
Rechercher sur le site
Haut de page