Accueil > Séminaires & rencontres > Ce qui force à penser... > L’avenir des droits culturels
Séminaire

L’avenir des droits culturels : un horizon « politique » pour les pratiques d’éducation populaire ?

mercredi 3 février 2010 à 20 h
Travail de la culture et culture du travail

animé par Luc Carton, philosophe, chargé de mission auprès de la Direction générale de la Culture du Ministère de la Communauté française de Belgique où il travaille au développement de l’évaluation des politiques culturelles, notamment au sein de l’Inspection générale pour la Culture.

.../...

L’éducation popu­laire est une démar­che et une méthode, ins­crite dans une action civile et col­lec­tive, orga­ni­sée par et pour les mem­bres d’une asso­cia­tion.
.../...

La recher­che d’une nou­velle poli­ti­que d’éducation popu­laire doit être pro­gres­sive et modeste. Le pro­ces­sus sus­cep­ti­ble de conduire sa for­mu­la­tion se cons­truira par un dia-logue long, asso­ciant col­lec­ti­vi­tés publi­ques et asso­cia­tions, mou­ve­ments locaux et fé-déra­tions natio­na­les, artis­tes et intel­lec­tuels, acteurs sociaux et poli­ti­ques.
.../...

L’avenir de l’Education Populaire ? Face au mot d’ordre de la com­pé­ti­tion et de la mé-fiance du libé­ra­lisme économique, affir­mer la confiance, struc­tu­rer une égale liberté d’expres­sion, d’ana­lyse et de débat des tra­vailleurs, des usa­gers et des citoyens. Ce qu’on appelle Crise, depuis près d’un quart de siècle, paraît engen­dré par la résis­tance des hié­rar­chies à la montée des capa­ci­tés cultu­rel­les des indi­vi­dus et des grou­pes ; il y aurait donc for­ma­tion d’un gigan­tes­que sur­plus de culture ou, si l’on pré­fère, aveu d’un défi­cit des droits, des pro­cé­du­res et des pra­ti­ques socia­les et poli­ti­ques, inca­pa­bles, à iné­ga­li­tés cons­tan­tes, de mobi­li­ser la sen­si­bi­lité, l’intel­li­gence, la connais­sance et la culture col­lec­ti­ve­ment dis­po­ni­bles.
.../...

Permettre que la démo­cra­tie repré­sen­ta­tive soit habi­tée par des pro­cé­du­res qui mobili-sent rigou­reu­se­ment, en tous lieux, la capa­cité et la volonté des indi­vi­dus et des grou­pes d’expri­mer, d’ana­ly­ser et de déli­bé­rer des contra­dic­tions dont ils par­ti­ci­pent.
.../...

Face à l’exten­sion des logi­ques mar­chan­des dans l’ensem­ble des aspects de la vie quoti-dienne ; il s’agit de réins­crire l’économie dans l’hori­zon de la culture et du poli­ti­que : in-ter­ro­ger le sens du tra­vail dans l’emploi sala­rié, inter­ro­ger le sens des pro­duits et servi-ces, inter­ro­ger l’ensem­ble des rela­tions entre économie et société.

Extrait de l’inter­ven­tion de Luc Carton
les 5 et 6 novem­bre 1998, aux Rencontres pour l’avenir de l’éducation popu­laire,
orga­nisé par le minis­tère de la Jeunesse et des Sports.

Ressources

  • texte intégrale de l’intervention (PDF – 142.2 ko)
  • Partager

    Saison 2009-2010
    mercredi 9 juin 2010 à 20 h
    mercredi 14 avril 2010 à 20h
    mercredi 10 mars 2010 à 20 h
    mercredi 10 février 2010 à 20h
    mercredi 3 février 2010 à 20 h
    mercredi 13 janvier 2010 à 20 h
    mercredi 6 janvier 2010 à 20 h
    mercredi 9 décembre 2009 à 20 h
    mercredi 2 décembre 2009 à 20 h
    mercredi 25 novembre 2009 à 20 h
    mercredi 18 novembre 2009 à 20 h
    mercredi 4 novembre 2009 à 20 h
    mercredi 14 octobre 2009 à 20 h
    Rechercher sur le site
    Haut de page