Accueil > Expositions > Centre d’art > L’exposition faite main

L’exposition faite main

jusqu’au 2 juillet 2010

Artistes : Raphaël Julliard, Jean-François Leroy, Nicolas Puyjalon, Marie Reinert

Commissariat de l’exposition : Florence Ostende

L’expo­si­tion faite main est un petit guide à l’usage de ceux qui cher­chent des outils pour vivre et tra­vailler. Mon bureau, mes mains, ma caméra, mes voya­ges, je fabri­que ma propre boîte à outils pour cons­truire, avan­cer, me nour­rir, tenir. Je per­sé­vère, mon corps se motive, je che­mine. Mais où, quand, com­ment, que cher­cher ?

JPEG - 105 ko
Vue de l’exposition - Photo Aurélien Mole

Raphaël Julliard cher­che loin. À tra­vers les Amériques, Chicago, Las Vegas, Cuzco, Salvador de Bahia. Sans ate­lier pour tra­vailler, le voyage devient lieu et outil de tra­vail. Plutôt que de rame­ner des objets trou­vés sur le ter­rain, il les fabri­que sur place et les enferme dans des boîtes. À chaque expo­si­tion, il en ouvre une nou­velle. Car il est impos­si­ble de ne rien faire, même en voyage, Julliard valse entre paresse et hyper­ac­ti­vité. Quelle que soit l’entre­prise, il pousse sa logi­que à l’extrême. Pour son der­nier court-métrage, il décide de se faire lui-même un sand­wich jambon beurre dont il docu­mente l’inté­gra­lité des étapes de fabri­ca­tion. L’artiste contrôle sa propre pro­duc­tion, lit­té­ra­le­ment ’’faite main’’. Chaque projet est un pré­texte pour appren­dre et à la Maison Pop, c’est l’ate­lier pote­rie qu’il inves­tira.

Jean-François Leroy cher­che avant, pen­dant, après. Dans l’appar­te­ment, dans l’ate­lier, sans ate­lier, Leroy trans­forme tout ce qu’il peut en outil, tout ce qui peut deve­nir socle, pupi­tre, colonne, plan de tra­vail. Les objets sont des béquilles pour s’appuyer, s’accou­der, obser­ver, penser. Ils orga­ni­sent l’espace, gui­dent le regard, sou­tien­nent le corps. De plus en plus pré­sent dans son tra­vail, le motif du bureau fige le moment de réflexion avant la pro­duc­tion d’une nou­velle oeuvre. Bureau d’étude, bureau des chutes, bureau-biblio­thè­que, les bureaux de Leroy feront l’objet d’une inter­ven­tion spé­ci­fi­que dans l’espace d’expo­si­tion. Comme son nom l’indi­que, le bureau des chutes ras­sem­ble les chutes d’ancien­nes pièces, il sert à faire table rase, à mettre les idées à plat pour remo­ti­ver la cons­truc­tion de nou­vel­les pièces.

Nicolas Puyjalon cher­che jusqu’au bout. Il invente des outils déri­soi­res pour tra­ver­ser un espace déli­mité, le temps d’une per­for­mance. À cheval sur des véhi­cu­les de for­tune, scotch et bouts de bois, on a l’impres­sion qu’il ne va pas s’en tirer. Puyjalon fait de l’opti­miste avec un manche à balai, une cou­ver­ture de survie et des rames en lattes de som­mier. L’action se ter­mine quand il atteint péni­ble­ment l’autre rive. Locomotive, vélo, cheval, il s’efforce d’être le plus rapide pos­si­ble avec le moins de moyens pos­si­bles. Son art est un road­mo­vie en accé­léré sur la volonté de faire, l’effort, l’achar­ne­ment. Le soir du ver­nis­sage, il se trans­for­mera en mar­chand de sable pour tenter de tra­ver­ser la Maison Pop en nuage. Sur sa struc­ture mou­vante, ce tra­vailleur de la nuit réus­sira-t-il à favo­ri­ser vos rêves ?

Marie Reinert cher­che par­tout. Sa recher­che sur les espa­ces fonc­tion­nels l’amène à s’infil­trer dans des lieux de tra­vail pour enquê­ter, récol­ter, pré­le­ver des don­nées qu’elle réin­jecte à chaque nou­velle explo­ra­tion. Elle observe com­ment les corps tra­ver­sent les espa­ces de tra­vail, et depuis peu, son propre corps der­rière la caméra. Le besoin de se dis­tan­cer de l’explo­ra­tion pour repen­ser ses pro­chai­nes tra­ver­sées l’entraîne aujourd’hui dans une tra­ver­sée plus intros­pec­tive. Elle pré­sen­tera un ensem­ble d’études liées à ses recher­ches en cours sur l’élaboration d’une unité de mesure spé­ci­fi­que à l’échelle de son corps. Une machine tra­vel­ling se dépla­cera sur un rail pour réa­li­ser une étude du lieu, un scan gra­phi­que et aléa­toire de la Maison Pop pro­por­tion­nel à l’unité de mesure crée par l’artiste.

L’expo­si­tion faite main sera com­po­sée prin­ci­pa­le­ment d’œuvres pro­dui­tes spé­ci­fi­que­ment pour le projet.

Florence Ostende

JPEG - 146 ko
Vue de l’exposition - Photo Aurélien Mole

Commissaire et auteur de textes cri­ti­ques, Florence Ostende a notam­ment orga­nisé les expo­si­tions For Your Eyes Only (Mains d’Œuvres, Saint-Ouen, juin 2009), Energiser : Nick Laessing (Galerie Paul Frèches, Paris, juin 2009), Retracing Exhibitions (Royal College of Art, Londres, mars 2009), Les Enfants du Sabbat 10 (Creux de l’Enfer, Thiers, mars 2009) et Argument de la Diagonale (Bétonsalon, Paris, été 2008). Co-rédac­trice de la revue Catalogue (cata­lo­gue­ma­ga­zine.com), ses textes sont également parus dans des cata­lo­gues d’expo­si­tion et revues tels que 20/27, art press, Mouvement et 02. Elle est diplô­mée du Master Curating Contemporary Art (Royal College of Art, Londres) et de Masters en Histoire de l’Art (Université Paris IV Paris-Sorbonne) et Littérature anglaise (Université de Provence). Elle est actuel­le­ment com­mis­saire en rési­dence au Pavillon du Palais de Tokyo.

JPEG - 144.6 ko
Vue de l’exposition - Photo Aurélien Mole

ÉVÉNEMENTS AUTOUR DE L’EXPOSITION :

Vernissage
Mardi 6 avril - à partir de 18 heures
19 h : Présentation du film Mon Sandwich (2010) par Raphaël Julliard
20 h : Performance de Nicolas Puyjalon

Art in vivo
Mercredi 14 avril 2010 - 20 heures
Rencontre avec l’artiste Donatella Bernardi et ses invi­tés :
- per­for­mance de l’artiste San Keller
- pro­jec­tion en avant-pre­mière de son der­nier film Les héri­tiers de la Comtesse (55’, 2009)
- dis­cus­sion avec Giovanni Carmine, direc­teur de la Kunst Halle, St. Gallen et Léa Gauthier phi­lo­so­phe, cri­ti­que d’art, éditrice.
Entrée libre


Lire l’arti­cle de Streetpress

Informations

- Le centre d’art est ouvert
Du lundi au vendredi de 10 heures à 21 heures
Le samedi de 10 heures à 16 heures 30.
fermé les dimanches, jours fériés et vacances scolaires

- Visites commentées gratuites sur demande à l’accueil du lundi au vendredi entre 14h et 21h. Tous les vendredi à 19h, sur inscription.
Visites de groupe sur rendez-vous
Inscription à l’accueil ou au 01 42 87 08 68

- Pour tous renseignements :
Floriane Benjamin , coordinatrice
Sophie Charpentier, chargée de communication

Partager

À venir
du 19 avril au 1er juillet 2017
Saison 2009-2010
jusqu’au 2 juillet 2010
jusqu’au 20 mars 2010
de janvier à décembre 2009
du 30 septembre au 12 décembre 2009
Les archives par année
Rechercher sur le site
Haut de page