Accueil > Présentation > Édito > En mai fait ce qu’il te (...)

En mai fait ce qu’il te plaît !

Mai 2011

En mai fait ce qu’il te plaît !

Un mois riche en rendez-vous, concerts, expo­si­tions, pro­jec­tions de films, work­shop en cinéma, ate­liers d’expé­ri­men­ta­tion, des moments à par­ta­ger ensem­ble et pour tous les âges.

En ouver­ture, un Bal folk le soir du 6 mai, où vous pour­rez danser et vire­vol­ter sur les ryth­mes caden­cés d’un orches­tre d’accor­déons, issu des ate­liers d’Aubervilliers, de Nanterre et de Montreuil.

Promenez-vous dans les jar­dins de la Maison popu­laire dès le 11 mai pour visi­ter l’expo­si­tion inte­rac­tive Jardin sonore, faite de lumière, de mots et de plan­tes, né de l’ima­gi­naire poé­ti­que des enfants des centre de loi­sirs en com­pa­gnie des artis­tes Tiago Fazito et Édouard Sufrin, une créa­tion dans le cadre du dis­po­si­tif Arthécimus, initié par la ville de Montreuil.

Participez au rendez-vous fami­lial de l’ate­lier Do It Yourself avec la Brigade Neurale, le 28 mai pour trans­for­mez vos ins­tru­ments électroniques et vos jouets musi­caux anciens en machi­nes musi­ca­les hybri­des en leur don­nant une réver­bé­ra­tion à res­sort…

Soyez électrique, pop et rock le 13 mai avec les grou­pes Général Bye Bye et OK, du rythme et des mots pour danser ou rêver, et retrou­vez-nous le 28 mai pour la fusion des chas­seurs du Mali avec Tom Diakité et Adama Coulibaly que nous accueille­rons dans le cadre du fes­ti­val l’Afrique dans tous les sens au son de la kora et du donzo n’goni, l’ins­tru­ment des chas­seurs maliens.

Ne ratez pas les der­niers évènements ini­tiés autour de l’énoncé de la saison "Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se trans­forme". Les deux séan­ces de pro­jec­tion pré­sen­tées par l’asso­cia­tion le Peuple qui manque, celle du 4 mai Tiers-cinéma et art poli­ti­que en Amérique Latine (Années 80) et celle du 14 mai en pré­sence des réa­li­sa­teurs Stefano Canapa et Catherine Libert pour leur film Les champs brû­lants. La ren­contre avec Roland Gori le 25 mai autour du sujet de son der­nier livre De quoi la psy­cha­na­lyse est-elle le nom ?

Visitez l’expo­si­tion Plutôt que rien : for­ma­tion(s), en méta­mor­phose dans le centre d’art, une pro­po­si­tion de Raphaële Jeune, com­mis­saire invi­tée avec les artis­tes Guillaume Aubry, Dominique Blais, Carole Douillard, Marie-Jeanne Hoffner. Durant tout le mois de mai en écho à l’expo­si­tion vous pour­rez voir au salon des vidéos d’artis­tes issues de la col­lec­tion publi­que d’art contem­po­rain du Conseil géné­ral de la Seine-Saint-Denis.

Pour les adep­tes du cinéma du réel, il vous est pro­posé un work­shop Actualités démo­cra­ti­ques de douze heures à la mi-mai en com­pa­gnie du réa­li­sa­teur Jérémie Reichenbach, pour réa­li­ser des films docu­men­tai­res de moins de dix minu­tes, seul ou à plu­sieurs.

La maison pop, on l’aime et on le fait savoir !

Alors que l’ensem­ble de la pro­gram­ma­tion battra son plein avec plus d’une ving­taine d’évènements, il en est un, et c’est une pre­mière : la pla­quette des acti­vi­tés de la ren­trée de sep­tem­bre concoc­tée par toute l’équipe sera dif­fu­sée dans toutes les boîtes aux let­tres de Montreuil dans la semaine du 23 au 27 mai. Surveillez votre boîte.

Les ins­crip­tions débu­te­ront dès le 23 mai pour les adhé­rents et le 6 juin pour tous les Montreuillois et les per­son­nes qui tra­vaillent dans la ville.

La pla­quette sera dis­po­ni­ble en avant-pre­mière le 8 mai à notre stand à la Fête de l’Europe orga­ni­sée par la Ville. Vous pour­rez la télé­char­ger dès le 9 mai sur notre site. À cette occa­sion venez par­ti­ci­pez au pre­mier Flashmob à Montreuil sur la place Jean-Jaurès à 14 h 45.

La maison pop vous invite à sa découverte !

Trois jours durant, les 19, 20 et 21 mai, les adhé­rents de la Maison popu­laire, tous âges confon­dus, seront sur scène au théâ­tre Berthelot en com­pa­gnie d’artis­tes pro­fes­sion­nels pour vous faire par­ta­ger en famille leur "Fête" Maison.

Toute l’équipe vous attend pour par­ta­ger ces moments fes­tifs et vous ren­sei­gner sur l’ensem­ble des acti­vi­tés et pro­gram­ma­tion à venir.

À très bien­tôt.

Annie Agopian, direc­trice

Partager

Haut de page