Concerts

Kankélé / Kungobram

Vendredi 25 Mai 2012 à 20 h 30
Musiques du monde - Afrique

KANKÉLÉ

C’est du bala­fon groove et ça donne envie. Le groove, la fusion des énergies en cor­res­pon­dan­ces, Kankélé créé par Oumarou Bambara, le bur­ki­nabé vir­tuose du bala­fon avec quel­ques musi­ciens d’excel­len­ces, vous feront vibrer.

- retrou­vez une vidéo live de Kankélé

La Musique de Kankélé est une invi­ta­tion à la fête et à la décou­verte des sono­ri­tés chau­des et enivran­tes des bala­fons accom­pa­gnés de diver­ses per­cus­sions et du kama­lén’goni. Intégrant judi­cieu­se­ment la gui­tare basse et la bat­te­rie, ce qui leur permet d’orches­trer et de s’ouvrir à dif­fé­rents styles musi­caux, Kankélé offre une pas­se­relle entre la tra­di­tion et la moder­nité. Son uni­vers emmène le public de la fête à la poésie, de la mélan­co­lie à la jubi­la­tion. Il trans­met l’impul­sion, le par­tage, la com­mu­nion...des valeurs humai­nes chères à l’ensem­ble du groupe. C’est tout d’abord à une his­toire de ren­contres, d’énergie com­mune, de mélange des ins­pi­ra­tions cultu­rel­les, et des tra­di­tions musi­ca­les et sen­si­bi­li­tés de chacun, que nous devons l’iden­tité de Kankélé. En rési­den­ces à la maison popu­laire cette année il tra­vaille­ront leurs nou­vel­les com­po­si­tions en vue de l’enre­gis­tre­ment d’un nouvel album.

Le métis­sage, la ren­contre, le mélange au sens du ras­sem­ble­ment,
sont au cœur de la démar­che artis­ti­que de Kankélé.
Confronter des esthé­ti­ques, des cultu­res pour mieux les com­pren­dre
et ainsi déve­lop­per et par­ta­ger leurs sin­gu­la­ri­tés dans ce qu’elles peu­vent avoir de commun.

Depuis leurs pre­miers concerts à Paris en 2002 au Studio de l’Ermitage, à la Flèche d’Or ou au Babalù Café, le groupe se pro­duit régu­liè­re­ment en concert jusque dans l’Océan Indien, à l’occa­sion du fes­ti­val de per­cus­sions à St Denis de la Réunion. Il enre­gis­tre en 2008 un album Togona Yaala, en licence chez Mosaic Music Distribution.

“De l’AfroBeat au Reggae et du Funk aux ryth­mes Mandingues,
Kankélé est une pure fusion débor­dante d’énergie et d’authen­ti­cité.”

Musiciens : Oumarou Bambara : Balafon, Kamalén’goni, Chant lead
Cédric Yenk : Balafon, Bara, Choeur
Mamadou Traore : Djembé, Ntama, Sabar, Choeur
Olivier Pham Van Tham : Batterie
Laurent Salzard : Basse
Gédéon « Papa » Diarra : Chant, Choeur, Danse, Chékéré
Amy Yenk-Traore : Choeur, Danse, Maracas

KUNGOBRAM

Kungobram est un savou­reux mélange d’ici et d’ailleurs, fait d’allers-retours entre Paris et Bamako. Dans ce trafic inces­sant, cinq musi­ciens se retrou­vent pour nouer un dia­lo­gue oscil­lant entre com­po­si­tion et impro­vi­sa­tion. Mêlant jazz, musi­ques urbai­nes et style ouest-afri­cain, Kungobram pro­pose une oeuvre ori­gi­nale fondée sur deux prin­ci­pes moteurs : le rythme et l’énergie. Le mélange est sur­pre­nant, inédit, exci­tant, par­fois
calme et médi­ta­tif.

- Écouter en ligne

Kungobram est une for­ma­tion com­po­sée d’ins­tru­ments ouest-afri­cains
(kama­len­goni et bala­fon) et occi­den­taux (saxo­pho­nes, bat­te­ries et contre­basse).
L’idée étant ici de mélan­ger non pas des réper­toi­res, mais plutôt des styles de jeu, des cou­leurs ou des inten­tions que l’on retrouve dans le jazz et les musi­ques man­din­gues. Leurs com­po­si­tions, uni­que­ment ins­tru­men­ta­les, sont ins­pi­rées d’émois et de réflexions qu’ils pui­sent dans leur vision du monde. Ainsi, la com­po­si­tion « Numu funk » (le funk du for­ge­ron), qui traite du tra­vail du bois et du fer, source de la civi­li­sa­tion agraire mais aussi de la chasse et de la guerre, aspire-t-elle à penser la contra­dic­tion qui se niche au coeur des hommes. Dans un autre regis­tre, « Des chênes de lierre » évoque la concur­rence entre les plan­tes et l’impi­toya­ble sort des êtres dans la nature.Tandis que « Cervidé don » (la danse du cer­vidé) est un hom­mage au cerf qui, adulé pour son mys­té­rieux brame et sa beauté phy­si­que, est para­doxa­le­ment le tro­phée le plus pres­ti­gieux du chas­seur.
Dans la musi­que, cela se tra­duit par une recher­che esthé­ti­que per­ma­nente dans le souci d’appro­fon­dir un dia­lo­gue musi­cal métissé. Aussi, pour une plus grande ouver­ture de jeu, les musi­ciens font-ils appel à de nou­vel­les tech­ni­ques. Le bala­fo­niste a ajouté un second bala­fon malinké, le joueur de kama­len­goni, a également dédou­blé son ins­tru­ment ce qui leur permet une plus grande richesse har­mo­ni­que. D’un autre côté, le bat­teur, équipé d’un tam­bour ouest-afri­cain (dun) et d’une conga, adapte cer­tains ryth­mes issus de la tra­di­tion man­din­gue, que le contre­bas­siste appuie allè­gre­ment en contre­point ryth­mi­que. Quant au saxo­pho­niste, il colore libre­ment l’ensem­ble en mêlant à ses phra­sés de jazz les styles carac­té­ris­ti­ques du bala­fon ou du kama­len­goni. Sans parole, la musi­que se dresse comme un tableau ; par ses contours, sa ryth­mi­que, son énergie et ses cou­leurs, elle s’adresse direc­te­ment aux corps et à l’émotion. Ce sont par ces deux der­niers éléments que s’expri­ment et « par­lent ».

Musiciens :
Yan Lebreton : Kamalengoni
Adrien Roch : Saxophones ténor et soprano
Benjamin Moroy : Balafon
Jean-Cristophe Bénic : Batterie
Guillaume Duval : Contrebasse

Informations

Tarifs : 8/6 euros

Maison populaire - 9 bis, rue Dombasle – 93100 Montreuil
01 42 87 08 68 - www.maisonpop.fr
M° Mairie-de-Montreuil (ligne 9)

Partager

À venir
Vendredi 28 avril 2017 à 20 h 30
Saison 2011-2012
jeudi 21 juin 2012 de 18 h 30 à 21 h
vendredi 15 juin 2012 à 19 h 30
samedi 9 juin 2012 - à partir de 19h30
vendredi 8 juin 2012 à partir de 19 h
Vendredi 25 Mai 2012 à 20 h 30
dimanche 13 mai 2012 à 14 h 30
vendredi 11 mai 2012 à partir de 20 h 00
Vendredi 4 Mai à 20 h 15
Vendredi 13 Avril 2012 à 20 h 30
mercredi 11 avril 2012 à 16 h 30 et 17 h
Vendredi 30 Mars 2012 à 20 h 15
vendredi 9 mars 2012 à 20 h 30
vendredi 10 février 2012 à 20h30
vendredi 27 janvier 2012 à 20 h 30
vendredi 13 janvier 2012 à 20 h 30
samedi 17 décembre à 20 h 30
vendredi 16 décembre 2011 à 20 h
vendredi 9 décembre 2011 à 20 h 30
vendredi 25 novembre 2011 à 20 h 30
vendredi 18 novembre 2011 à 20 h 30
vendredi 28 octobre 2011 à 20 h 30
mercredi 28 septembre 2011 à 20 h 30
Les archives par année
Rechercher sur le site
Haut de page