Accueil > Cinéma & vidéo > Sun In Your Head > Recherches et ruptures (...)
Sun In Your Head

Recherches et ruptures en Afrique noire

Vendredi 19 mai 2006 à 20 h 30

« Dès ses débuts, le cinéma du conti­nent noir est en phase avec la vie quo­ti­dienne dont il véhi­cule les valeurs spi­ri­tuel­les et ses formes. L’expres­sion des pre­miers cinéas­tes afri­cains est ouverte aux luttes socia­les, aux esprits, au désir de déve­lop­per une écriture per­son­nelle. Il s’agit de ques­tion­ner son iden­tité en mili­tant pour une recher­che for­melle, trem­pée dans les cultu­res afri­cai­nes. La pro­duc­tion de l’Afrique Noire emploie volon­tiers le ton de la fable dès Borom Sarret de Ousmane Sembène (1963), pre­mier film créé de l’inté­rieur du conti­nent. Les tech­ni­ques de l’ani­ma­tion ser­vent un regard cri­ti­que sur l’exer­cice du pou­voir dans Bon voyage, Sim de Mustapha Alassane (1966), pion­nier du genre en Afrique. La fable est revi­si­tée dans Le cha­meau et les bâtons flot­tants de Abderrahmane Sissako (1996). L’essor de la vidéo permet à des cinéas­tes d’allé­ger les stan­dards de pro­duc­tion pour déve­lop­per des regards sin­gu­liers. Les états d’âme de la nou­velle géné­ra­tion, en prise à la vio­lence, sont tra­vaillés par une recher­che d’effets plas­ti­ques pour Portrait d’un jeune homme qui se noie de Teboho Mahlatsi (1999). Tandis que le lan­gage s’émancipe dans le sud de l’Afrique, des cinéas­tes se retour­nent vers le coeur de leur culture pour en revi­vi­fier les raci­nes. Hun de Arnaud Zohou (2004), entre­mêle les signes pour expé­ri­men­ter d’autres voies. Les images réson­nent des liber­tés reven­di­quées par les cinéas­tes afri­cains. »

Michel Amarger

invité : Michel Amarger
Réalisateur de films docu­men­tai­res et de recher­che. Il est jour­na­liste spé­cia­lisé cinéma-audio­vi­suel, res­pon­sa­ble de maga­zi­nes cultu­res, il par­ti­cipe à l’agence de presse écrite Médias France Intercontinents. Il est notam­ment cor­res­pon­dant de la revue Écrans d’Afrique, rédac­teur du Bulletin Écrans Nord-Sud, de la Lettre d’infor­ma­tion Africa Cinémas. Il a publié un ouvrage sur Djibril Diop Mambety, un autre sur Cilia Sawadogo et par­ti­cipe à la ges­tion de Racines Noires, Écrans Nord-Sud. Il crée Afrimages en 2004 et est un des ini­tia­teurs du réseau de cri­ti­ques Africiné.

Dans le cadre de cette séance, il nous pré­sente les évolutions his­to­ri­ques et contem­po­rai­nes des ciné­mas d’Afrique, et com­mente les sin­gu­la­ri­tés d’auteurs enga­gés dans une recher­che expé­ri­men­tale pour expri­mer à leur manière les facet­tes iden­ti­tai­res du conti­nent.

Mustapha Alassane, Bon voyage, Sim, 1966,
Niger, 5’, film 16 mm

Teboho Mahlatsi, Portrait d’un jeune homme qui se noie, 1999,
Afrique du Sud, 11’, vidéo

Ousmane Sembène, Borom Sarret, 1963,
Sénégal, 19’, film 16 mm

Abderrahmane Sissako, Le cha­meau et les bâtons flot­tants, 1996,
Mauritanie, 6’, vidéo

Arnaud Zohou, Hun, 2004,
Bénin, 17’, vidéo

Informations

Entrée libre

Partager

Saison 2005-2006
Vendredi 2 juin 2006 à 20 h 30
Vendredi 19 mai 2006 à 20 h 30
Mercredi 3 mai 2006 à 20 h 30
Vendredi 7 avril 2006 à 20 h 30
Mercredi 5 avril 2006 à 20 h 30
Vendredi 24 mars 2006 à 20 h 30
Mercredi 8 mars 2006 à 20 h 30
Vendredi 24 février 2006 à 20 h 30
mercredi 1er février 2006 à 20 h 15
vendredi 13 janvier 2006 à 20 h 30
mercredi 11 janvier 2006 à 20 h 30
Vendredi 16 décembre 2005 à 20 h 30
Vendredi 18 novembre 2005 à 20 h 30
mercredi 16 novembre 2005 à 20 h 30
Vendredi 28 octobre 2005 à 20 h 30
mercredi 12 octobre 2005 à 20 h 30
Les archives par année
Rechercher sur le site
Haut de page