Accueil > Cinéma & vidéo > Écrans philosophiques > « La transcendance comme (...)
Écrans Philosophiques

« La transcendance comme un jeu : éthique et romanesque dans Ma nuit chez Maud d’Eric Rohmer »

mercredi 3 décembre 2014 à 20 h
Projection suivie d’une présentation et d’une discussion avec les spectateurs. Au Cinéma L’Écran de Saint-Denis.

Film : Ma nuit chez Maud de Eric Rohmer (France, 1969, 1 h 50)
Avec Jean-Louis Trintignant, Françoise Fabian, Marie-Christine Barrault, Antoine Vitez

Présenté par Sylvie Robic, maître de confé­ren­ces à l’Université de Paris Ouest Nanterre La Défense.

“J’ai soif de mon­trer la trans­cen­dance d’une façon détour­née, comme un jeu” : ainsi Eric Rohmer résume-t-il, comme par mégarde et sur le mode d’une confi­dence amusée, l’enjeu de tout son cinéma. De cette com­bi­nai­son sin­gu­lière de l’éthique et du roma­nes­que, Ma nuit chez Maud, sorti en 1969, pro­pose sans doute l’illus­tra­tion la plus évidente, même s’il faut tou­jours, chez Rohmer, se méfier des appa­ren­tes évidences. Dans ce troi­sième volet de la série des “Contes moraux”, la part de la lit­té­ra­ture est fon­da­men­tale, de même que l’influence de la culture clas­si­que du cinéaste. Le film, tourné à Clermont-Ferrand dans l’hiver 68, est le fruit de mul­ti­ples écritures : une nou­velle, Rue Monge, écrite en 1944, trans­for­mée en un scé­na­rio très lit­té­raire en 1968 (publié avec les autres “Contes moraux” en 1974), lui-même modi­fié par le tour­nage et édité comme tel par l’Avant-scène Cinéma en 1969. Il est aussi consi­dé­ra­ble­ment influencé par la figure de Blaise Pascal et par L’Entretien sur Pascal réa­lisé par Rohmer en 1965 pour la Télévision sco­laire, le film péda­go­gi­que ser­vant ici de labo­ra­toire expé­ri­men­tal à la fic­tion à venir. Ma Nuit chez Maud est un exem­ple magni­fi­que de ces cour­bes voies, plus ou moins clan­des­ti­nes et sou­ter­rai­nes, par les­quel­les, mine de rien, le cinéma déli­bé­ré­ment impur d’Eric Rohmer, détourne, retourne le prin­cipe même de la lit­té­ra­ture : en met­tant en scène avec la dis­tance d’un mora­liste, en un étrange mélange d’empa­thie et d’ironie, des per­son­na­ges “roma­nes­ques”, c’est-à-dire empor­tés par leur désir de fabu­la­tion, enivrés par la parole fabu­la­trice, et pres­que iné­luc­ta­ble­ment soumis à l’épreuve des désillu­sions.
Sylvie Robic

Informations

Au Cinéma L’Ecran
14, passage de l’Aqueduc - 93 200 Saint-Denis
Tél. : 01 49 33 66 88
M° Basilique de Saint-Denis (ligne 13)
Le prix de la séance, conférence comprise :
- Plein tarif, 7 euros
- Tarif réduit, 6 euros (accordé aux moins de 21 ans, étudiants, chômeurs, - handicapés, familles nombreuses, + 60 ans).
- Tarif abonnés : 4,50 euros

Le cycle des Écrans philosophiques est conçu par la Maison populaire et organisé avec le Collège international de philosophie en collaboration avec trois salles de Cinéma du département de la Seine-Saint-Denis, Le Méliès (Montreuil), L’Ecran (Saint-Denis), Le Trianon (Romainville).

Partager

À venir
Jeudi 23 février 2017 à 20 h 30
Saison 2014-2015
Jeudi 18 juin 2015 à 20 h
Jeudi 11 juin 2015 à 20 h 30
Jeudi 4 juin 2015 à 20 h 30
jeudi 23 avril 2015 dès 18 h 15
Jeudi 16 avril 2015 à 20 h
Du Mercredi 8 au Samedi 18 avril 2015
Jeudi 26 mars 2015 à 20 h 30
Jeudi 12 février 2015 à 20h30
mercredi 3 décembre 2014 à 20 h
mardi 2 décembre 2014 à 20 h 30
Vendredi 14 novembre 2014 à 19 h
mercredi 12 novembre 2014 à 20 h 30
Mercredi 15 octobre 2014 à 20 h
mercredi 8 octobre 2014 à 20 h 30
Samedi 4 octobre 2014 de 18 h à minuit
Les archives par année
Rechercher sur le site
Haut de page