Accueil > Cinéma & vidéo > Écrans philosophiques > Le partage de l’amour
Écrans Philosophiques

Le partage de l’amour

Jeudi 4 juin 2015 à 20 h 30
Projection suivie d’une présentation et d’une discussion avec les spectateurs. Au Cinéma Le Méliès de Montreuil.

Film : L’Homme qui aimait les femmes de François Truffaut (France, 1977, 1h58)
Présenté par Claire Pagès (Ciph).

L'Homme qui aimait les femmes

« Dans L’homme qui aimait les femmes, François Truffaut filme un homme, Bertrand, établi à Montpellier depuis son départ de Paris et incarné par Charles Denner, qui consa­cre sa vie à une mul­ti­tude d’aven­tu­res avec des femmes qu’il cher­che tou­jours à conqué­rir « comme si sa vie en dépen­dait », remar­quera l’une d’elles. Un dra­gueur ? Pas du tout. « J’ai hor­reur des dra­gueurs », se défend-il d’ailleurs. Ni un Casanova ni un Don Juan. Pourquoi alors toutes ces femmes ? Pour les aimer toutes sans doute. Bertrand décide d’en faire un livre, pour lutter contre l’oubli et garder la trace de chacun de ces amours, un livre qui devien­dra L’homme qui aimait les femmes. Mais pour­quoi l’impar­fait, deman­dera-t-il à la belle éditrice qui lui soumet ce titre ? Le film de Truffaut cons­truit en effet le per­son­nage d’un amou­reux sin­cère, d’un homme dont le nombre de maî­tres­ses – des femmes qui n’ont rien d’inter­chan­gea­ble – n’entame jamais la pas­sion. Le film mobi­lise dif­fé­rents argu­ments et pro­cé­dés en faveur de l’idée d’un pos­si­ble par­tage de l’amour, d’un par­tage sans ampu­ta­tion du sen­ti­ment amou­reux. Si j’ai un cœur large, pour repren­dre un mot de Goethe, et que l’amour peut jouer comme dila­ta­tion ou exten­sion infi­nie de moi-même, le sen­ti­ment peut se porter sur une mul­ti­pli­cité d’objets sans en être affai­bli. Truffaut déconnecte ici amour et choix pré­fé­ren­tiel, amour et élection. Reste pour­tant ouverte la ques­tion de la sub­sti­tu­tion des objets d’amour et de ce que tous, en der­nière ins­tance, repré­sen­tent. Ainsi Bertrand établit-il un lien entre ces innom­bra­bles aven­tu­res et l’amour déçu et blessé pour une mère peu aimante, d’une part, et celui, perdu, d’une femme (Véra) qui l’a conduit à quit­ter Paris. »
Claire Pagès

Informations

Au Cinéma Le Méliès à Montreuil
Centre commercial de la Croix-de-Chavaux - 93100 Montreuil
Tel. 01 48 70 69 13
- M° Croix-de-Chavaux (ligne 9)
Le prix de la séance, conférence comprise :
- Plein tarif, 6 euros
- Tarif réduit, 4 euros (moins de 26 ans, allocataires des minima sociaux, demandeurs d’emploi, retraités, porteurs d’un handicap (+ place gratuite pour un accompagnateur).
- Tarif abonnés : 5 euros

Le cycle des Écrans philosophiques est conçu par la Maison populaire et organisé avec le Collège international de philosophie en collaboration avec trois salles de Cinéma du département de la Seine-Saint-Denis, Le Méliès (Montreuil), L’Ecran (Saint-Denis).

Partager

À venir
Jeudi 27 avril 2017 à 20 h 30
Saison 2014-2015
Jeudi 18 juin 2015 à 20 h
Jeudi 11 juin 2015 à 20 h 30
Jeudi 4 juin 2015 à 20 h 30
jeudi 23 avril 2015 dès 18 h 15
Jeudi 16 avril 2015 à 20 h
Du Mercredi 8 au Samedi 18 avril 2015
Jeudi 26 mars 2015 à 20 h 30
Jeudi 12 février 2015 à 20h30
mercredi 3 décembre 2014 à 20 h
mardi 2 décembre 2014 à 20 h 30
Vendredi 14 novembre 2014 à 19 h
mercredi 12 novembre 2014 à 20 h 30
Mercredi 15 octobre 2014 à 20 h
mercredi 8 octobre 2014 à 20 h 30
Samedi 4 octobre 2014 de 18 h à minuit
Les archives par année
Rechercher sur le site
Haut de page