Accueil > Expositions > Centre d’art > « Comment bâtir un univers

« Comment bâtir un univers qui ne s’effondre pas deux jours plus tard »

de janvier à décembre 2016
Résidence curatoriale autour de la thématique « ESPACE-TEMPS : intuition, étonnement, connaissance », avec le projet artistique présenté par

Marie Koch et Vladimir Demoule

Alors que la science fiction imaginait déjà des mondes impossibles aux lois inconnues, des années plus tard ces fictions improbables se révélaient non seulement possibles mais réalisées.
Aujourd’hui beaucoup d’artistes se tournent vers les nouvelles technologies, les accaparant pour, à leur tour, nous donner un aperçu des mondes dématérialisés et contemporains. Ces mondes sont ceux du cyberespace, de la communication, des réalités virtuelles ou encore des échanges de flux. Si ces espaces intangibles n’ont pas de réalité physique et que le temps n’y obéit pas aux règles de notre univers, ils n’en sont pas moins réels et partie intégrante de notre quotidien.
Dans une époque sur-connectée, nul ne pourrait se passer de son cordon ombilical le reliant au Monde entier et au savoir en quelques clics. Ne serait-il pas temps de se poser la question de savoir comment ces espaces et le notre interagissent ? À quelles lois obéissent-ils ? Comment pouvons nous nous les représenter ?

Mené sous la forme d’une recherche scientifique dite « hypothético-déductive » (observation, hypothèse, expérience), le projet de résidence observera les liens entre les systèmes physiques tangibles et les systèmes dématérialisés au travers du traitement particulier des ces questions par des artistes contemporains venus d’univers variés tels que les arts numériques, la science fiction ou encore le jeux vidéo.

Les liens entre art et science sont - dans une époque sur-connectée et où la technologie est en perpétuelle expansion - source de nombreux questionnements. Pour les artistes, ils voient là de nouveaux médiums, de nouveaux outils, de nouvelles pratiques et un nouvel univers de création.
Aujourd’hui, ce qui naissait uniquement dans l’imaginaire des auteurs de science fiction, peut être créé de toute pièce et même expérimenté.
Les questions inhérentes à l’espace et au temps ne sont plus aujourd’hui réservées aux mathématiciens et aux scientifiques. L’évolution d’Internet, des jeux vidéo et des recherches scientifiques a fait entrer dans l’imaginaire collectif la réalité ou l’existence d’univers parallèles, intangibles, modifiables et inexplorés où les lois physiques et scientifiques sont différentes des nôtres. Des espaces fantasmés : source d’inspiration de nombreux artistes.

Marie Koch et Vladimir Demoule


Biographies


Marie Koch est diplômée d’un Master de recherche en Histoire de l’art contemporain, elle s’est très tôt intéressée aux pratiques des arts numériques et au rapport arts / sciences.
Depuis deux ans, elle assiste Anne Roquigny (curatrice nouveaux média) dans le développement et la diffusion de tous les projets liés au logiciel WEBJAYS (webjaying : mix en temps réel de contenus en ligne) et dans la coordination du laboratoire de recherche en arts sonores Locus Sonus.
Elle assure depuis 2014 avec Déborah Nogaredes le co-commissariat et la scénographie de l’exposition du Transient Festival (festival de musiques électroniques expérimentales et d’art numérique).
Entre temps, elle organise avec Vladimir Demoule, des expositions collectives autour des créations de jeunes artistes aux pratiques variées, pendant une soirée, dans des appartements de particuliers.


Vladimir Demoule est co-commissaire des expositions des festivals VIA (Théâtre du Manège, Maubeuge) et EXIT (Maison des Arts de Créteil) avec Émilie Fouilloux depuis 2016. Il travaille dans le milieu du spectacle et de la culture depuis 2008 (festivals de cinéma documentaire, festivals de la photographie), et notamment depuis 2010 à la production technique des expositions de la Maison des Arts de Créteil, ainsi qu’à leur tournée en France et à l’étranger. Passionné par les arts, les sciences, leur interaction et l’interaction entre media, il cherche à promouvoir les artistes et leur travail par un biais thématique cohérent et accessible à divers degrés de compréhension.


Calendrier de la programmation de janvier à décembre 2016
Volet 1/3 « Simulacres »
Du mercredi 13 janvier au samedi 26 mars 2016
- Vernissage le mardi 12 janvier à partir de 18 heures
Conférence / performance lors du vernissage à partir de 20 heures
« The LP Collection, les trésors cachés de la musique underground »
avec The LP Company (Laurent Schlittler & Patrick Claudet)
- Vendredi 5 février 2016 de 20 heures à 22 heures
Art in vivo : Performances WEBJAYS
Le dispositif WEBJAYS inventé par Anne Roquigny, curatrice nouveaux médias, transforme le “surf”, une activité individuelle, en une expérience partagée et collective, où le spectateur est convié.
- Vendredi 18 mars 2016 de 20 heures à 22 heures
Art in vivo : Table ronde Les lieux de l’œuvre
Comment les artistes redéfinissent-ils aujourd’hui la notion d’espace ?
Modération par Thierry Fournier, artiste, curateur et responsable du groupe de recherche Displays, EnsadLab / PSL.
En présence de Marion Zilio docteure en Esthétique, Sciences et Technologies des Arts.
- Parcours en famille : les samedis 30 janvier, 20 février et 12 mars 2016 de 14 heures 30 à 17 heures
Rendez-vous mensuel pour les enfants âgés de 6 à 10 ans et leurs parents pour appréhender de façon ludique la création contemporaine

Volet 2/3 « Relativités »
Du mercredi 4 mai au samedi 2 juillet 2016
- Vernissage le mardi 3 mai à partir de 18 heures
- Lundi 23 mai 2016
Rendez-vous à 17 h à la Maison populaire pour participer à la balade sonore Mare Perchée, en présence de Floriane Pochon et Alain Damasio.
Art in vivo : Lecture - débat à 18 h 30
Rencontre et discussion avec Alain Damasio et Floriane Pochon autour de leurs derniers travaux et de la balade sonore Mare Perchée.
À la librairie Folies d’encre
- Vendredi 18 juin 2016 de 19 heures à 21 heures
Table ronde Mémoires et temporalités
Table ronde avec Vladimir Demoule, Marie Koch et J. Emil Sennewald, modérée par Thierry Fournier.
J. Emil Sennewald est critique d’art, enseignant et journaliste, lauréat du Prix AICA France de la critique d’art en 2016.
Thierry Fournier est artiste et curateur. Il co-dirige avec J. Emil Sennewald le groupe de recherche Displays (EnsadLab, Ensad).
- Parcours en famille : les samedis 21 mai et 11 juin 2016 de 14 heures 30 à 16 heures
Rendez-vous mensuel pour les enfants âgés de 6 à 10 ans et leurs parents pour appréhender de façon ludique la création contemporaine.

Volet 3/3 : « Entropies »
Du mercredi 5 octobre au samedi 10 décembre 2016
- Vernissage le mardi 4 octobre à partir de 18 heures
- Mardi 11 octobre 2016 de 19 heures à 21 heures
Entropies
Table ronde avec Vladimir Demoule, Marie Koch et Ingrid Luquet-Gad, journaliste et critique d’art, modérée par Thierry Fournier, artiste, curateur et responsable du groupe de recherche Displays (EnsadLab, Ensad).
- Vendredi 14 et lundi 17 octobre 2016 de 10 h à 12 h 30 et de 14 h à 18 h
Dans le cadre des journées "Portes ouvertes des ateliers d’artistes" de la ville de Montreuil, venez découvrir la Maison populaire et son histoire au travers d’une visite guidée de ce lieu atypique.
- Vendredi 25 novembre 2016 de 20 heures à 22 heures
Art in vivo
> Soirée spéciale Conférence-performance et table ronde #2 :
Performance-conférence Pas du tout satisfait, plutôt satisfait, tout à fait satisfait réalisée dans le cadre de la résidence de l’artiste numérique Magali Desbazeille. Suivi de Quelques mots sur Rudolf Clausius, une installation performative / immersion sensorielle / perception réflexive par le collectif Miracle.
- Samedi 26 novembre 2016 de 13 h à 19 h
Taxi Tram
Parcours artistiques en bus pour assister aux visites commentées des expositions présentées à la Maison populaire, au Centre Photographique d’Île-de-France et à La maison rouge, Fondation Antoine de Galbert.
- Vendredi 9 décembre 2016 à partir de 18 heures
Soirée de finissage de l’exposition « Comment bâtir un univers qui ne s’effondre pas deux jours plus tard 3/3 : Entropies » et lancement du catalogue clôturant le cycle d’expositions Comment bâtir un univers qui ne s’effondre pas deux jours plus tard
- De janvier à décembre 2016
Fiction sonore : Mare perchée
Une balade sonore dans le parc des Beaumonts Montreuil imaginée par Floriane Pochon & Alain Damasio.
- De janvier à décembre 2016
Œuvres hors les murs : Phi d’Édouard Sufrin

Informations

Le centre d’art est ouvert
Du lundi au vendredi de 10 heures à 21 heures
Le samedi de 10 heures à 16 heures 30.
Fermé les dimanches, jours fériés et vacances scolaires

Entrée libre
Accessible aux personnes à mobilité réduite

Pour tous renseignements sur l’exposition : Floriane Benjamin, coordinatrice du centre d’art
Pour tous renseignements sur les visites individuelles ou de groupes : Juliette Gardé, chargée des publics et de la médiation culturelle
Contact presse : Sophie Charpentier, chargée de communication


Avec le soutien du DICRéAM

Le centre d’art de la Maison populaire est soutenu par le ministère de la Culture et de la Communication - DRAC Ile-de-France, le Conseil régional d’Ile-de-France, le Conseil général de la Seine-Saint-Denis et la Ville de Montreuil.

La Maison populaire membre de tram, réseau art contemporain Paris/Ile-de-France et participe au Parcours Est une initiative des structures dédiées aux Arts visuels de l’Agglomération Est Ensemble. Elle est également membre de L’association des galeries.

Partager

Saison 2016-2017
de janvier à décembre 2017
Du 18 janvier au 18 mars 2017
de janvier à décembre 2016
du 5 octobre au 10 décembre 2016
Du 5 octobre au 10 décembre 2016
Les archives par année
Rechercher sur le site
Haut de page