Accueil > Présentation > Édito > Mieux que le caviar, (...)

Mieux que le caviar, gelée royale pour tous !

Septembre 2007
Venez vous dégeler la tête et les jambes à travers les activités et manifestations culturelles distillées pour cette nouvelle saison par l’équipe de la Maison populaire.

Si les sémi­nai­res Ce qui force à penser nous ont pré­cé­dem­ment donné l’occa­sion d’abor­der la pensée de cer­tains phi­lo­so­phes, tels que Spinoza, Derrida, Deleuze, Foucault, Marx..., et de psy­cha­na­lys­tes, tels que Freud, Lacan..., aujourd’hui, nous vous pro­po­sons de dis­cu­ter de l’actua­lité de ces pen­sées, repri­ses et déve­lop­pées par les mou­ve­ments fémi­nis­tes et les théo­ries Queer (pro­non­cer « Couiiir »). D’octo­bre à mai, huit séan­ces réu­nies sous le thème Genre : normes et trans­gres­sion seront autant d’occa­sions de ren­contrer des phi­lo­so­phes, socio­lo­gues, psy­cha­na­lys­tes, his­to­rien­nes, scien­ti­fi­ques animés par ces ques­tions.

En écho aux sémi­nai­res, le cycle men­suel Sun in Your Head et le nou­veau cycle Écrans sociaux se pro­po­sent d’explo­rer ce thème à leur manière par la pré­sen­ta­tion de films et de vidéos d’artis­tes. Ce der­nier se dérou­lera au cinéma Le Méliès avec qui nous recondui­sons le cycle des Écrans phi­lo­so­phi­ques .

Le centre d’art pré­sente le der­nier volet de l’expo­si­tion L’homme nu : arts de faire d’Aurélie Voltz, qui entend trai­ter ici du mode de vie de l’homme, venant ainsi clore la tri­lo­gie entre­prise et où nous aurons le bon­heur d’accueillir le phi­lo­so­phe ber­li­nois Marcus Steinweg. En 2008, le com­mis­sa­riat sera confié à Christophe Gallois qui nous invite, par l’expo­si­tion Neutre intense , à explo­rer la pos­si­bi­lité d’un para­doxe « l’inten­sité du neutre », en y poin­tant des pra­ti­ques artis­ti­ques dans les­quel­les ce « neutre intense » se carac­té­rise par une mul­ti­pli­cité de formes et de préoc­cu­pa­tions.

Quant à la culture numé­ri­que, les rendez-vous du nau­ti­lus.cet vous invite à décou­vrir de nou­vel­les créa­tions où l’art et la tech­no­lo­gie s’inter­pé­nè­trent pour donner nais­sance à des œuvres inte­rac­tive. Des voya­ges trou­blants dans des sons et les images jalon­nés de nou­vel­les expé­ri­men­ta­tions à vivre, seul(e) ou en famille et au cours des­quel­les votre pré­sence don­nera tout son sens à chaque pro­po­si­tion des artis­tes et cher­cheurs invi­tés. De Maurin Donneaud avec sa machine musi­cale au jeu de miroirs de Maflohé Passedouet, ou encore aux Pièges à rêves à écouter et à voir de Marco Marini, pour ne citer que ceux-là, seront des moments où tous vos sens seront remis en alerte.

La saison musi­cale s’ouvrira avec la créa­tion Szerelem , « amour » en hon­grois, sous la direc­tion musi­cale et la mise en scène de Marie Estève. Un hom­mage à la voix, dont l’explo­ra­tion se pour­suit avec le Pôle res­sour­ces par des concerts et danses du monde. La chan­son fran­çaise est aussi au rendez-vous avec ses nou­veaux talents. Et, pour ce pre­mier concert de l’été indien, venez décou­vrir Gérald Genty & Volo. Réservez vos places dès main­te­nant !

Nous renou­ve­lons la pré­pa­ra­tion au cer­ti­fi­cat de langue des Universités popu­lai­res. Pour ceux qui auraient encore quel­ques doutes, sachez que vingt-sept de nos adhé­rents vien­nent de l’obte­nir en juin der­nier en anglais et espa­gnol...

Bonne ren­trée à vous.

Annie Agopian, direc­trice

Partager

Haut de page