Accueil > Résidences artistiques > Accueils artistiques > La compagnie La Gaillarde
Résidence de création artistique

La compagnie La Gaillarde

du 24 au 28 octobre 2016
Création théâtrale

La Maison Populaire accueille en résidence la compagnie de La Gaillarde pour la création de son spectacle La ballade de Viera la lumineuse incertitude.
A l’issu de la résidence la compagnie présentera une étape de son travail le vendredi 4 novembre 2016 à 20 h 30 à la Maison Populaire

Pour sa pre­mière créa­tion Florence Evrard nous plonge dans l’uni­vers d’une femme pein­tre, l’artiste franco-por­tu­gaise Vieira da Silva, qui prend pour point de départ l’incer­ti­tude.

A tra­vers un mon­tage d’inter­views ori­gi­na­les de Vieira da Silva, la met­teure en scène scé­no­gra­phe nous convie à nous inter­ro­ger sur la part de chaos et d’incer­ti­tude néces­sai­res à la nais­sance d’une œuvre. La ren­contre ima­gi­naire entre Vieira da Silva et Innokentiy Mikhaylovich Suslov, un anthro­po­lo­gue fas­ciné par le "mys­tère de la Tunguska" (une des plus impor­tante explo­sion de météo­rite au monde) est le point de départ de cette tra­ver­sée inté­rieure qui amène à la lumière. Deux comé­diens, une vio­lon­cel­liste et un espace vivant, tout en ombres et en lumiè­res, invi­tent le spec­ta­teur à par­ta­ger cette étrange aven­ture. 

Une nuit dans l’ate­lier du pein­tre Vieira da Silva. A l’arrêt dans son tra­vail.
Un homme, Suslov, vient lui rendre visite. Il a été ins­truc­teur poli­ti­que en Sibérie.
Son rôle : "conver­tir" les Evenks -peuple de cha­mans- aux vertus du "maté­ria­lisme dia­lec­ti­que".
Il va lui raconter une étrange his­toire... celle d’Ogdy et de la Tunguska.
A l’issue de cette longue nuit, l’Aurore revient et le pein­tre se remet à pein­dre.

Une créa­tion à l’œuvre…

« L’incer­ti­tude c’est moi. Je suis l’incer­ti­tude même… l’incer­ti­tude c’est ma cer­ti­tude. C’est sur ça que je me base. » Ces mots ont été ma porte d’entrée dans l’uni­vers du pein­tre Maria Helena Vieira da Silva. Derrière elles, un mys­tère. Et comme tout mys­tère, il fait naître le désir.
Florence Evrard- juin 2016

Etapes de créa­tion :

• Juin 2013- Performance autour d’Une ville en papier. Espace cultu­rel Emmaüs. Paris.
• Janvier 2014- Lecture musi­cale dans le cadre des noc­tur­nes au Musée des Beaux-arts. Dijon.
• Mars 2015- Résidence de créa­tion dans le cadre de La Pépinière, SN d’Aubusson
• Novembre 2015 -Résidence de créa­tion à l’Abbaye de Noirlac
• Octobre 2016 -Résidence à La Maison Populaire de Montreuil
• 21 et 22 mars 2017 -Création au Nouveau Relax, SC de Chaumont
• 28 mars 2017 -Représentation au Théâtre des 7 Collines, SC de Tulle.

L’équipe :

Composition du Texte, met­teur en scène et scé­no­gra­phe : Florence Evrard,
Avec : Isabelle Gozard, Nicolas Pignon et Pénélope Michel
Composition musi­cale et inter­pré­ta­tion : Pénélope Michel
Créateur sonore et vidéaste : Nicolas Devos
Création plas­ti­que d’Une ville de papier : Anne Goujaud et Florence Evrard
Créateur lumière et régie lumière : Nathalie Grassi
Conseil à la dra­ma­tur­gie : Rafaëlle Jolivet-Pignon
Production : Bérengère Chargé

La Ballade de Vieira ou la lumi­neuse incer­ti­tude est une pro­duc­tion de la Cie La Gaillarde, copro­duite par Le Nouveau Relax, scène conven­tion­née de Chaumont. Avec l’aide à la créa­tion de la DRAC Aquitaine, Limousin, Poitou-Charente. Le sou­tien de l’Ambassade du Portugal, de l’Institut Camoes, de la Scène Nationale d’Aubusson, de l’Abbaye de Noirlac, de la Maison Populaire de Montreuil, des Ateliers Devineau, et de Décor +.

La com­pa­gnie
La Gaillarde est une com­pa­gnie implan­tée en Corrèze depuis 2013.
Elle pro­duit et dif­fuse des « objets cultu­rels et poé­ti­ques » avec un ancrage fort dans les arts plas­ti­ques. Ses pro­jets visent à créer des ponts entre champs artis­ti­ques, pra­ti­ques et publics dif­fé­rents.
Parallèlement à La bal­lade de Vieira ou la lumi­neuse incer­ti­tude, la Cie déve­loppe actuel­le­ment un dis­po­si­tif sonore et scé­no­gra­phi­que qui ques­tionne le rap­port de l’homme à son envi­ron­ne­ment : Il faut de tout arbre pour faire une forêt.

Informations

La Maison populaire est soutenue par la Ville de Montreuil, le Conseil départemental de la Seine-Saint-Denis, le Conseil régional d’Ile-de-France, le ministère de la Culture et de la Communication - DRAC Ile-de-France.

Pour tous renseignements contactez Annie Agopian

Partager

À venir
Samedi 21 Janvier 2017 à 19 h
Saison 2016-2017
Mercredi 8, jeudi 9 mars et ven­dredi 10 mars 2017
Samedi 21 Janvier 2017 à 19 h
De janvier à décembre 2017
De janvier à décembre 2016
du 24 au 28 octobre 2016
les 20, 21, 22 septembre 2016 de 10 h à 18 h
Du lundi 5 au vendredi 16 septembre 2016
Rechercher sur le site
Haut de page