Accueil > Séminaires & rencontres > Alternatives digitales > Du spectateur au spect-acteu
Arts numériques

Du spectateur au spect-acteur

Vendredi 16 janvier 2004 à 20 h 30

Dialogue-rencontre avec Jean-Louis Weissberg et Gwenola Wagon

Des pre­miers simu­la­teurs de vol aux jeux com­mu­nau­tai­res en réseau, les nou­vel­les tech­no­lo­gies ont peu à peu trans­formé notre rap­port au temps et à l’autre. La notion de « temps réel » s’est impo­sée. Et pour­tant, ce « temps réel » est bel et bien cal­culé, pro­grammé. Notre défi­ni­tion vien­drait-elle alors de la quasi simul­ta­néité de notre action avec l’obten­tion d’une réponse ou d’une pro­po­si­tion ?

Développées en pre­mier lieu dans des pers­pec­ti­ves uti­li­tai­res, les arts ont par la suite ouvert d’autres hori­zons à ces recher­ches et inter­ro­gent eux-aussi ces notions que sont le temps réel et l’inte­rac­ti­vité. Pour exem­ple, le film Ne m’oubliez pas, co-réa­lisé par Gwenola Wagon et Alexis Chazard, pro­pose une appro­che sen­si­ble du moment inte­rac­tif. Le public ayant pris l’habi­tude via les conso­les de jeux d’agir sur ce qui lui est montré, leur démar­che, qu’ils voient comme une cri­ti­que de l’inte­rac­ti­vité, nous invite plutôt à cette expé­rience plus per­tur­bante de deve­nir « spect-acteur »...

Qu’induit aujourd’hui cette nou­velle rela­tion avec « l’ici et main­te­nant » ? La rela­tion humaine se trans­pose-t-elle également dans l’espace ? Cette ren­contre sou­haite ques­tion­ner cet enjeu que repré­sen­tent nos espa­ces « vir­tuels » par les­quels le jeu, l’art et la tech­no­lo­gie nous invi­tent à expé­ri­men­ter des pré­sen­ces à dis­tance ; où, comme le dit Jean-Louis Weissberg, « l’enjeu ne se situe plus seu­le­ment au niveau de la com­mu­ni­ca­tion mais bien de la rela­tion affec­tive et phy­si­que (vue, ouïe, tou­cher à dis­tance). Le par­tage mutuel de l’expé­rience devient donc effec­tif, alors même que nous sommes éloignés. »


Qui sont-ils ?

Jean-Louis Weissberg
Maître de confé­rence en Sciences de l’infor­ma­tion et de la com­mu­ni­ca­tion à l’uni­ver­sité de Paris XIII, il tra­vaille au sein du labo­ra­toire « Paragraphe » du dépar­te­ment Hypermédias de l’uni­ver­sité de Paris VIII. Il a été également, en 1994, com­mis­saire de l’expo­si­tion per­ma­nente Informatique, Explora, à la Cité des scien­ces et de l’indus­trie, ainsi que conseiller scien­ti­fi­que pour le projet de trans­po­si­tion vir­tuelle de la grotte de Lascaux en 1995. Il anime actuel­le­ment un sémi­naire col­lec­tif L’action sur l’image : pour l’élaboration d’un voca­bu­laire cri­ti­que à propos de la fic­tion imagée.
Il a publié Les che­mins du vir­tuel (direc­tion), Cahiers du C.C.I., Centre Georges Pompidou, Flammarion, Paris, 1989 ; Téléprésence, nais­sance d’un nou­veau milieu d’expé­rience, dans Nouvelles tech­no­lo­gies, un art sans modèle, numéro spé­cial d’Art Press, 1991 ; Des "rea­lity-shows" aux réa­li­tés vir­tuel­les, dans Terminal n° 61, L’Harmattan, Paris, Automne 93 ; Le dépla­ce­ment vir­tuel de Lascaux, dans De Lascaux au vir­tuel, Actes du sémi­naire, Périgueux, 14 et 15 octo­bre 1994 ; Savoir, pou­voir et réseaux numé­ri­ques, dans Terminal n° 67, L’Harmattan, Paris, prin­temps 1995 ; et Présences à dis­tance - Pourquoi nous ne croyons plus dans la télé­vi­sion, L’Harmattan, Paris, 1999. Il est également membre du comité de rédac­tion de Multitudes (revue en ligne).

Gwenola Wagon
Après un Diplôme de l’Ecole natio­nale supé­rieure des Arts déco­ra­tifs de Paris et un post-diplôme de l’Atelier de recher­ches inte­rac­ti­ves à l’ENSAD, elle obtient une bourse d’allo­ca­taire de recher­che pour une durée de trois ans en vue de réa­li­ser une thèse sur les poten­tia­li­tés d’un cinéma inte­rac­tif dans le cadre du labo­ra­toire de recher­che Labei, du dépar­te­ment Arts plas­ti­ques de Paris VIII.
Par ailleurs, elle est char­gée de cours à l’ate­lier vidéo de Paris VIII, dépar­te­ment d’Arts Plastiques, depuis l’année 2000 et char­gée d’ate­lier à l’ins­ti­tut fran­çais du Japon de Kyoto depuis sep­tem­bre 2003.
Ces vidéos Neige, Géos et Humeur ont été dif­fu­sées aux fes­ti­vals vidéos de Kassel en Allemagne, Vidéoformes à Clermont-Ferrand (1999), au fes­ti­val vidéo de Caen en France (2000), et dans le cadre de la pro­gram­ma­tion vidéo, carte blan­che à Unglee, fes­ti­val d’Hérouville-Saint-Clair (2001). Co-scé­na­riste de l’ins­tal­la­tion réa­li­sée par Jean-Louis Boissier le Petit manuel inte­rac­tif, com­mande de la Cité des scien­ces et de l’indus­trie exposé à la Villette à Paris, elle expose également ces réa­li­sa­tions à la gale­rie Michèle Chomette à Paris en octo­bre 2001, puis réa­lise des Histoires à pres­sion pour l’expo­si­tion H2PTM sep­tem­bre 2003 et Jouable 2 à Kyoto, octo­bre 2003.

Informations

entrée libre sur réservation

Partager

Saison 2003-2004
De janvier à juin 2004
Saison 2003-2004
Vendredi 28 mai 2004 à 20h30
Vendredi 25 mars 2005 à 20 h
Vendredi 16 janvier 2004 à 20 h 30
Vendredi 7 janvier 2005 à 20 h 30
Vendredi 5 novembre 2004 à 19 h
Samedi 4 octobre 2003 à 20 h 30
Septembre 2003
Rechercher sur le site
Haut de page