Psychanalyse

Malaise dans la mondialisation

mardi 13 mars 2007 à 20 h

par Sadi Lakhdari, professeur à l’université de Paris IV, hispaniste

Malaise dans la mon­dia­li­sa­tion

À partir de 1908, avec « La morale sexuelle « civi­li­sée » et la mala­die des temps moder­nes », Freud consa­cre une série d’arti­cles et d’ouvra­ges aux pro­blè­mes sociaux et poli­ti­ques. Il s’inter­roge sur ce qui permet le lien social et fonde une société. La culture, ou la civi­li­sa­tion, ne se cons­trui­sent qu’à partir du refou­le­ment des pul­sions et en par­ti­cu­lier des pul­sions agres­si­ves. Après 1920, il émet l’hypo­thèse de l’exis­tence de deux pul­sions essen­tiel­les (vie et mort) qui devraient rester liées pour ne pas pro­vo­quer de rava­ges.

C’est la pre­mière guerre mon­diale, puis la montée du fas­cisme et du nazisme, qui sont à l’ori­gine d’une réflexion sou­vent consi­dé­rée comme pes­si­miste sur le pro­grès et l’évolution du monde. Ces textes qui sont tous en rap­port ten­tent de pré­ci­ser en quoi consiste ce qu’il a nommé le malaise dans la civi­li­sa­tion (ou la culture). La remise en ques­tion des pro­grès de la science et la résur­gence de cou­rants irra­tion­nels dans ce que l’on a appelé le spi­ri­tua­lisme (natu­ra­lisme spi­ri­tua­liste etc.) sont obser­va­bles dans toute l’Europe occi­den­tale depuis la fin du XIXe siècle, en liai­son avec une adap­ta­tion et un renou­veau des reli­gions chré­tien­nes. Freud qui est athée et maté­ria­liste pense que la reli­gion est une illu­sion qui entre­tient des rap­ports avec la névrose obses­sion­nelle et pré­sente des simi­li­tu­des avec un délire psy­cho­ti­que. Il conclut « l’Avenir d’une illu­sion » en affir­mant que « notre science n’est pas une illu­sion. Mais ce serait une illu­sion de croire que nous puis­sions trou­ver ailleurs ce qu’elle ne peut nous donner. »
Le pro­blème de la laï­ci­sa­tion de la société moderne occi­den­tale est posé dans une réflexion qui est déjà glo­bale, puisqu’elle concerne nom­mé­ment l’Europe y com­pris l’URSS, les États-Unis et les peu­ples pri­mi­tifs. Les répon­ses sont en appa­rence pes­si­mis­tes : seule l’éducation et l’ensei­gne­ment laïque peu­vent per­met­tre à l’huma­nité d’échapper au déchaî­ne­ment de l’agres­si­vité, à la haine et à la des­truc­tion qu’il pres­sent à juste titre.

Nous nous deman­de­rons si les réflexions de Freud ne réson­nent pas de façon sin­gu­liè­re­ment moderne aujourd’hui et si la psy­cha­na­lyse ne permet pas d’abor­der ration­nel­le­ment les divers pro­blè­mes posés par la mon­dia­li­sa­tion actuelle qui ne fait qu’uni­ver­sa­li­ser de plus en plus rapi­de­ment des pro­blé­ma­ti­ques déjà angois­san­tes au début du der­nier siècle.
S. L.

Informations

La programmation du cycle est proposée par Geneviève Morel, psychanalyste, conseillère à Savoirs et clinique, revue de psychanalyse. Dernières publications : Clinique du suicide éd. ERES, 2002 ; Ambiguïté sexuelles-Sexuation et psychose éd. Economica, 2000.

Entrée libre

Partager

À venir
Vendredi 24 février 2017 à 20 h
Saison 2006-2007
mardi 15 mai 2007 à 20 h
vendredi 11 mai 2007 à 20 h
mardi 24 avril 2007 à 20 h
mardi 3 avril 2007 à 20 h
lundi 2 avril 2007 à 20 h
vendredi 23 mars 2007 à 19 h 30
mardi 20 mars 2007 à 20 h
mercredi 14 mars 2007 à 19 h
mardi 13 mars 2007 à 20 h
mardi 6 mars 2007 à 20 h
mercredi 14 février 2007 à 20 h
mardi 13 février 2007 à 20 h
mercredi 31 janvier 2007 à 19 h
mardi 23 janvier 2007 à 20 h
mardi 16 janvier 2007 à 20 h
mardi 9 janvier 2007 à 20 h
mardi 19 décembre 2006 à 20 h
mardi 12 décembre 2006 à 20 h
mardi 5 décembre 2006 à 20 h
mercredi 29 novembre 2006 à 19 h
mardi 28 novembre 2006 à 20 h
mardi 21 novembre 2006 à 20 h
mardi 14 novembre 2006 à 20 h
mardi 7 novembre 2006 à 20 h
mardi 31 octobre 2006 à 20 h
mardi 24 octobre 2006 à 20 h
mardi 17 octobre 2006 à 20 h
mardi 3 octobre 2006 à 20 h
vendredi 29 septembre 2006 à 20 h 30
Rechercher sur le site
Haut de page