1er janvier 2005

Geneviève Morel

Séminaire consacré au suicide, la jeune homosexuelle, jouissance féminine.
Conseil d’utilisation :
Faites défiler la liste à l’aide de votre "pointeur" et cliquer sur le nom de la conférence pour l’écouter. Selon votre connection internet le chargement de la piste audio peut-être plus ou moins long.

Clinique du sui­cide : pas­sage à l’acte et acting out
Dans L’angoisse, Lacan déve­loppe une théo­rie élaborée des affecs, dont l’émotion, l’émoi... Le pas­sage à l’acte et l’acting out sont deux moda­li­tés de l’acte (dif­fé­ren­cié de l’action) qui met­tent en jeu la vérité du sujet et son rap­port à l’objet, concept fon­da­men­tal de ce sémi­naire que nous abor­de­rons par le biais du sui­cide, un pro­blème très contem­po­rain....

- Piste 01 : Clinique du sui­cide : pas­sage à l’acte et acting out (14/12/04)

La jeune homo­sexuelle , et « la pointe aveu­gle » de la posi­tion de Freud
WwdW : énigme chif­frée par Lacan de « Was will das Weib ? » Freud déclare en effet à Marie Bonaparte : « La grande ques­tion restée sans réponse et à laquelle moi-même n’ai jamais pu répon­dre malgré mes trente années d’étude de l’âme fémi­nine est la sui­vante : que veut la femme ? » Freud fait ici un lapsus, com­mente Lacan : La femme n’existe pas, mais une, des femmes.

- Piste 02 : La jeune homo­sexuelle, et « la pointe aveu­gle » de la posi­tion de Freud (22/11/05)

La « dupli­cité » de la jouis­sance fémi­nine
Lacan s’y enten­dait en énigmes, par­ti­cu­liè­re­ment fémi­ni­nes : « La Femme n’existe pas » ; est hété­ro­sexuel qui aime les femmes, quel que soit son sexe ; une femme qui aime les hommes est « hom­mo­sexuelle », etc. Autant de casse-tête. Mais il en a tout de même résolu quel­ques-unes...

- Piste 03 : La « dupli­cité » de la jouis­sance fémi­nine (02/05/06)

Informations

Geneviève Morel est psychanalyste (Paris, Lille).

Partager

Haut de page