Séminaire

Genres, sexualités et théories féministes

mercredi 31 octobre 2007 à 20 h
conférence et débat

en présence de Javier Saez (sociologue et traducteur, Madrid, Espagne) et Natacha Chetcuti (sociologue à l’EHESS-LAS et université Paris 7 Denis Diderot-CEDREF).

modération par Vincent He-Say

Le dialogue entre la théorie queer, le féminisme et la psychanalyse“

par Javier Saez, socio­lo­gue et tra­duc­teur, Madrid, Espagne

La théo­rie queer, dès le com­men­ce­ment, a réa­lisé une cri­ti­que appro­fon­die de la théo­rie psy­cha­na­ly­ti­que ; une partie de cette cri­ti­que se base sur les tra­vaux amor­cés dans les années 70 par le mou­ve­ment fémi­niste et le mou­ve­ment les­bien, qui ques­tion­nent à partir de dif­fé­ren­tes posi­tions l’hété­ro­cen­trisme, l’homo­pho­bie et le machisme qui exis­tent dans l’œuvre de Freud et dans celle de Lacan. En revan­che, la com­mu­nauté psy­cha­na­ly­ti­que a ignoré jusqu’à récem­ment ce riche débat qu’ali­men­tent les pen­seurs queer.
Les effets théo­ri­ques et poli­ti­ques des pra­ti­ques queer, les nou­vel­les formes de repré­sen­ta­tion de la mas­cu­li­nité et de la fémi­nité, les défis aux conven­tions sur la sexua­lité et le genre, la cri­ti­que de l’ordre hété­ro­cen­tré et de l’homo­pho­bie, les usages alter­na­tifs du corps et des plai­sirs, tous ces apports sociaux et leurs déve­lop­pe­ments théo­ri­ques n’ont pas encore été recueillis par la psy­cha­na­lyse, bien que quel­que chose com­mence à bouger.
Le fémi­nisme, tra­di­tion­nel­le­ment, a dis­tin­gué la caté­go­rie de sexe et la caté­go­rie de genre pour expli­quer les sys­tè­mes d’oppres­sion des femmes. Le genre serait, selon cette tra­di­tion, quel­que chose de cons­truit cultu­rel­le­ment, une série de rôles et de fonc­tions qu’on attri­bue aux corps sexués. Le fémi­nisme don­nait pour acquis le sexe, comme une donnée natu­relle et binaire, sur lequel se déplie le dis­po­si­tif cultu­rel de genre. La théo­rie queer va cepen­dant ques­tion­ner l’appa­rente natu­ra­lité du sexe et, plus impor­tant encore, va remar­quer que le sexe même est un pro­duit du dis­po­si­tif dis­cur­sif du genre (Butler).
Dans notre inter­ven­tion on essayera de faire une car­to­gra­phie des liens, débats, malen­ten­dus et dia­lo­gues qui exis­tent entre le fémi­niste, la théo­rie queer et la psy­cha­na­lyse.

- der­niè­res publi­ca­tions de Javier Saez :

  • Teoria queer : politicas bolleras, maricas, trans, mestizas, Editorial EGALES, Madrid, 2005,
  • Théorie queer et psychanalyse, Ed. EPEL, Paris, 2005,
    traduction : Monique Wittig, El pensamiento heterosexual, Ed. Egales, 2005,
  • Judith Butler : Lenguaje, poder e identidad Ed. Síntesis, 2005, avec Beatriz Preciado,
  • Judith Halberstam, Masculinidad Femenina, Ed. Egales, 2007, à paraître.
Les relations entre sexe, genre et sexualités : une histoire des concepts“

par Natacha Chetcuti, socio­lo­gue, LAS/EHESS Paris

Dans le pro­lon­ge­ment de mai 1968, sous l’impul­sion des mou­ve­ments sociaux fémi­nis­tes et gays et les­biens, on assiste à partir des années 1970/1980 à une prise de cons­cience col­lec­tive qui se mani­feste par la nais­sance d’un ques­tion­ne­ment sur le contenu des caté­go­ries de sexe, de genre et de sexua­lité. Ces débats ont permis de remet­tre en cause le fon­de­ment de l’idéo­lo­gie natu­ra­li­sante pré­sente dès le XIXème siècle, en Occident, avec l’appa­ri­tion des pre­miè­res études démo­gra­phi­ques et les recher­ches psy­chia­tri­ques et médi­ca­les. Le biais natu­ra­liste par du prin­cipe que la cons­truc­tion des caté­go­ries homme et femme s’élabore en réfé­rence au sexe. Cette dua­lité défi­nie ou tra­duite par le sexe bio­lo­gi­que confère dès lors des carac­té­ris­ti­ques socia­les aux hommes et aux femmes qui affec­tent la per­cep­tion des corps, du sexe et de la sexua­lité. Ces clas­si­fi­ca­tions lais­sent sup­po­ser qu’il y aurait des rôles et des pra­ti­ques défi­nis par une sur­dé­ter­mi­na­tion bio­lo­gi­que : à mâle et à femelle cor­res­pon­draient des rôles et des pra­ti­ques, le mas­cu­lin et le fémi­nin. Cette pro­duc­tion clas­si­fi­ca­toire est défi­nie en fonc­tion d’un cadre réfé­ren­tiel : le « contrat hété­ro­sexuel » (Wittig, 2001). C’est-à-dire un ordre sexuel selon lequel le sexe bio­lo­gi­que (mâle/femelle) déter­mine un désir sexuel uni­vo­que et pré­senté comme hégé­mo­ni­que pre­nant la forme de com­por­te­ments spé­ci­fi­ques (actif/passif), aux rela­tions socia­les de genre (l’idéo­lo­gie du genre) sont attri­buées des pra­ti­ques res­pec­ti­ves et com­plé­men­tai­res : la mas­cu­li­nité et la fémi­nité. L’objet de mon inter­ven­tion sera de pré­sen­ter une his­toire des concepts de genre et de sexua­lité, en sou­met­tant à la dis­cus­sion la manière dont ces débats ont pu faire appa­raî­tre de nou­vel­les ques­tions socia­les en revi­si­tant le contenu des caté­go­ries de pen­sées et pour­quoi ils ont sus­cité également de nom­breu­ses résis­tan­ces.

- der­niè­res publi­ca­tions de Natacha Chetcuti :

  • Violences envers les femmes : « Trois pas en avant, deux pas en arrière ! Réflexions autour d’une enquête en France », avec Jaspard Maryse (dir.), Éd. L’Harmattan, 2007 Paris,
  • Monique Wittig, La tragédie et l’amour, Revue Anthropologie des représentations du corps, N°3, CNRS, ed. Dilecta, (à paraître en 2007),
  • Corps programmés / Corps à inventer, dir. Bruno Perreau et Françoise Gaspard, Le choix de l’homosexualité : Recherches inédites sur la question gay et lesbienne. Ed. Eppel, 2007, Paris.

Informations

Entrée libre

Partager

Saison 2007-2008
saison 2007-2008
samedi 21 juin 2008 de 14 h à 19 h
mercredi 28 mai 2008 à 20 h 30
mercredi 7 mai 2008 à 20 h
mercredi 9 avril à 20 h 30
mercredi 26 mars 2008 à 20 h
vendredi 21 mars 2008 à 20 h 30
vendredi 22 février 2008 à 20 h
mercredi 20 février 2008 à 20 h 30
mercredi 30 janvier 2008 à 20 h
mercredi 23 janvier 2008 à 20 h
mercredi 9 janvier 2008 à 20 h
samedi 15 décembre 2007 à 14 h
mercredi 5 décembre 2007 à 20 h
vendredi 23 novembre 2007 à 20 h 30
mercredi 21 novembre 2007 à 20 h
mercredi 7 novembre 2007 à 20 h
mercredi 31 octobre 2007 à 20 h
vendredi 26 octobre 2007 à 20 h 30
mercredi 24 octobre 2007 à 20 h
Rechercher sur le site
Haut de page