Accueil > Cinéma & vidéo > Écrans sociaux > Luttes féministes & (...)
Écran social

Luttes féministes & Films de lutte : quand elles se sont emparées de la caméra

mercredi 28 novembre 2007 à 20h

en présence de Dominique Barbier et Josiane Joüet (sous réserve).

programmation et présentation de la séance par Kantuta Quiros et Aliocha Imhoff de l’association Le peuple qui manque.

 Quand les femmes ont pris la colère  de Soazig Chappedelaine-Vautier (67‘, 1977).

« Luttes ouvriè­res. 1975 : usine Tréfimétaux, à Couëron, ban­lieue de Nantes. Une grève clas­si­que au départ, pour sou­te­nir les reven­di­ca­tions sala­ria­les. Lutte où les femmes "pri­rent la colère" en occu­pant le bureau du direc­teur qui refu­sait de les rece­voir. Plainte, procès pour séques­tra­tion... Le blo­cage de la direc­tion, plus la téna­cité des sala­riés, don­ne­ront un an de lutte excep­tion­nelle et exem­plaire, qui mobi­li­sera la soli­da­rité dans toute l’agglo­mé­ra­tion de Nantes - St Nazaire. »

JPEG - 71.5 ko
Quand les femmes ont pris la colère (extrait)
de Soazig Chappedelaine-Vautier

Narrant la cou­ra­geuse action de soli­da­rité des femmes avec les gré­vis­tes de l’usine et l’émergence d’une prise de cons­cience col­lec­tive, à la fois fémi­niste et ouvrière, le film de Soazig Chappedelaine se fait aussi une cham­bre d’écho sen­si­ble aux aspi­ra­tions des douze femmes inculpées, évoquant les motifs de l’amour dans leur confron­ta­tion avec le tra­vail et la vie ouvrière et la quête d’une émancipation sexuelle dans son rap­port avec la lutte des clas­ses.

 À notre santé  de Dominique Barbier, Josiane Joüet et Louise Vandelac (30’, 1977).

_ « Connaître son corps avec d’autres femmes pour mieux l’habi­ter et le contrô­ler » : tel fut le thème cen­tral des Rencontres inter­na­tio­na­les des Centres de santé pour femmes, qui ras­sem­blè­rent à Rome en juin 1977, 300 femmes et notam­ment le col­lec­tif de Boston, auteur du manuel fémi­niste pion­nier « Our bodies, our­sel­ves ».
À notre santé retrace les pra­ti­ques d’« auto­santé » col­lec­ti­ves, qui cons­ti­tuè­rent un enjeu fon­da­men­tal pour le mou­ve­ment fémi­niste. Adoptant une atti­tude cri­ti­que en regard de l’auto­rité médi­cale et de sa métho­do­lo­gie sou­vent sexiste, nombre de luttes furent orga­ni­sées autour de la réap­pro­pria­tion du corps et de la sexua­lité des femmes par elles-mêmes.

JPEG - 48.5 ko
À notre santé (extrait)
de Dominique Barbier, Josiane Joüet

À notre santé s’ins­crit dans la lignée des films mili­tants des années 70 qui firent de la vidéo le sup­port pri­vi­lé­gié pour popu­la­ri­ser et accom­pa­gner les luttes, médium par­ti­cu­liè­re­ment pro­pice à se poser à la fois en contre-pou­voir face au mono­pole des médias déte­nus par les hommes et vec­teur souple et fami­lier d’une « quête d’iden­tité indi­vi­duelle et col­lec­tive », érigeant « en pra­ti­que poli­ti­que la mise en commun de l’expé­rience per­son­nelle des femmes, hon­teu­se­ment relé­guée dans le domaine de la vie privée et du cas indi­vi­duel, dans le contexte de l’idéo­lo­gie domi­nante » cons­ti­tuant ainsi une réelle « pra­ti­que audio­vi­suelle auto­nome des femmes », comme le rap­pelle oppor­tu­né­ment Hélène Fleckinger in C’est avec la vidéo, que nous nous raconte­rons, 2005.

Informations

Projections suivies d’une discussion.

Une collaboration entre la Maison populaire, le cinéma Le Méliès et l’association Le Peuple qui manque (www.lepeuplequimanque.org).

Les séances ont lieu à 20 heures. Pour des raisons relatives à la disponibilité du film, vérifier qu’elles ont bien lieu, ainsi que l’horaire qui peut varier selon la durée de la projection, auprès du cinéma Le Méliès 01 48 58 90 13, ou de la Maison Populaire de Montreuil 01 42 87 08 68 / www.maisonpop.fr.

Pour la projection un droit d’entrée est perçu :
- tarif plein : 5,50 euros
- tarif carte passion et - de 25 ans : 4,35 euros
(réservé aux Montreuillois, aux habitants du 20ème arrondissement, et aux adhérents Renc’Art munis de leur carte, chômeurs)
- carnet de 10 places : 39 euros

La rencontre a lieu ensuite, l’entrée y est libre et gratuite dans la limite des places disponibles.

Au cinéma Georges Méliès Centre commercial M° Croix-de-Chavaux (ligne 9) 93100 Montreuil

- Pour plus d’informations sur les écrans : Annie Agopian

Partager

Saison 2007-2008
saison 2007-2008
mercredi 11 juin 2008 à 20 h
mercredi 21 mai 2008 à 20 h
vendredi 16 mai 2008 à 20 h 30
mercredi 14 mai 2008 à 20h
mercredi 16 avril 2008 à 20h
vendredi 11 avril 2008 à 20 h 30
vendredi 3 avril 2009 à 20 h 30
mercredi 2 avril 2008 à 20 h
vendredi 28 mars 2008 à 20 h 30
mercredi 19 mars 2008 à 20 h
mercredi 12 mars 2008 à 20 h
mercredi 13 février 2008 à 20h
vendredi 8 février 2008 à 20 h 30
mercredi 6 février 2008 à 20 h
mercredi 16 janvier 2008 à 20 h
vendredi 11 janvier 2008 à 20h30
mercredi 19 décembre 2007 à 20h
mercredi 12 décembre 2007 à 20 h
vendredi 7 décembre 2007 à 20 h 30
mercredi 28 novembre 2007 à 20h
mercredi 14 novembre 2007 à 20 h
vendredi 9 novembre 2007 à 20 h 30
mercredi 17 octobre 2007 à 20 h
vendredi 12 octobre 2007 à 20 h 30
Les archives par année
Rechercher sur le site
Haut de page