Accueil > Cinéma & vidéo > Sun In Your Head > Stéphane Marti, les morsures
Sun in Your Head

Stéphane Marti, les morsures du désir

vendredi 11 janvier 2008 à 20h30
projections suivies d’une discussion

en présence de Stéphane Marti.

programmation et présentation de la séance par Kantuta Quiros et Aliocha Imhoff de l’association Le peuple qui manque.

Stéphane Marti a fait du cinéma expé­ri­men­tal le lieu d’inven­tion d’une pra­ti­que fil­mi­que baro­que et flam­boyante. Cinéaste majeur d’une des ten­dan­ces les plus impor­tan­tes du cinéma expé­ri­men­tal fran­çais des années 70 proche de l’art cor­po­rel : "L’Ecole du corps", où se mélè­rent iden­ti­tés trou­bles et fastes rituels d’un ima­gi­naire homoé­ro­ti­que, cise­lés par le super-8 qui alliait à la splen­deur visuelle l’indé­pen­dance artis­ti­que et contre-cultu­relle.
Fervent défen­seur de ce médium, Stéphane Marti conçoit, depuis, une esthé­ti­que opé­ra­ti­que de l’inti­mité, dont les déca­den­ces manié­ris­tes et les forces tel­lu­ri­ques, les ors et les pour­pres, for­gent les coor­don­nées chif­frées de ses « petits théâ­tres du corps ».
Il y explore « les tein­tes de la palette du corps mas­cu­lin : le corps sculp­tu­ral, le corps tra­vesti, le corps andro­gyne, le corps meur­tri, le corps sacré, le corps inter­dit, le corps plai­sir, le corps objet, le corps dou­ceur, le corps libéré, le corps puri­fié ».

Allegoria (1979, 14 min)
« Un véri­ta­ble concerto pour corps et caméra célè­bre le culte d’Éros, à la fois allé­go­rie de la fureur du désir homo­sexuel, et vaste miroi­te­ment du corps mas­cu­lin, sujet-objet de toutes les ambigüi­tés. »

Les méta­pho­res d’Alex (1999, 15 min)
« En 1999, Stéphane Marti tourne les méta­pho­res d’Alex un film aérien et éminemment baro­que, un agen­ce­ment sen­si­ble sur la parure et le reflet, (…). La célé­bra­tion du corps reste une néces­sité abso­lue. Elle débou­che sur des rites pro­fa­nes. » (Raphaël Bassan)

Mira Corpora (2004, 45 min)
« Avec Mira Corpora (en fran­çais : " corps admi­ra­bles "), Marti se sur­passe. Il donne à ses grands films cor­po­rels des années 70 une suite et un épanouissement. »
(Dominique Noguez)

Informations

Une collaboration avec l’association Le peuple qui manque
À la Maison populaire
Accès libre, dans la limite des places disponibles.

Partager

Saison 2007-2008
saison 2007-2008
mercredi 11 juin 2008 à 20 h
mercredi 21 mai 2008 à 20 h
vendredi 16 mai 2008 à 20 h 30
mercredi 14 mai 2008 à 20h
mercredi 16 avril 2008 à 20h
vendredi 11 avril 2008 à 20 h 30
vendredi 3 avril 2009 à 20 h 30
mercredi 2 avril 2008 à 20 h
vendredi 28 mars 2008 à 20 h 30
mercredi 19 mars 2008 à 20 h
mercredi 12 mars 2008 à 20 h
mercredi 13 février 2008 à 20h
vendredi 8 février 2008 à 20 h 30
mercredi 6 février 2008 à 20 h
mercredi 16 janvier 2008 à 20 h
vendredi 11 janvier 2008 à 20h30
mercredi 19 décembre 2007 à 20h
mercredi 12 décembre 2007 à 20 h
vendredi 7 décembre 2007 à 20 h 30
mercredi 28 novembre 2007 à 20h
mercredi 14 novembre 2007 à 20 h
vendredi 9 novembre 2007 à 20 h 30
mercredi 17 octobre 2007 à 20 h
vendredi 12 octobre 2007 à 20 h 30
Les archives par année
Rechercher sur le site
Haut de page