Accueil > Cinéma & vidéo > Écrans sociaux > Vincent Dieutre / Patric
Écran social

Vincent Dieutre / Patric Chiha

mercredi 14 mai 2008 à 20h
projection et débat

en présence de Vincent Dieutre et Patric Chiha

programmation et présentation de la séance par Kantuta Quiros et Aliocha Imhoff de l’association Le peuple qui manque.

Bologna Centrale de Vincent Dieutre (2004, 62’)

Vincent Dieutre, qui a forgé son écriture ciné­ma­to­gra­phi­que, en uti­li­sant maté­riaux auto­bio­gra­phi­ques, rap­ports entre son et image d’une très grande puis­sance, est l’un des plus impor­tants cinéas­tes de notre époque, dia­riste d’une vie bruis­sante et sen­si­ble liée à l’homo­sexua­lité, à la drogue, aux ren­contres ano­ny­mes ou à l’alté­rité amou­reuse, une vie sty­li­sée et roman­ti­que.
Réalisateur de plu­sieurs longs-métra­ges entre docu­men­taire et fic­tion, Rome déso­lée (1996), Leçons de ténè­bres (2000), Bonne Nouvelle (2001), Mon Voyage d’Hiver (2002), Fragments sur la Grâce (2006) ou Despues de la revo­lu­cion (2007), il est également membre actif du col­lec­tif Point ligne plan, qui œuvre depuis plu­sieurs années pour la défense d’un « tiers cinéma », entre cinéma et art contem­po­rain, éloigné des injonc­tions com­mer­cia­les de for­mats et de genres.

Au sommet de son art et de son cinéma lit­té­raire et mélan­co­li­que, Vincent Dieutre explore avec « Bologna cen­trale » les traces de l’Italie des "années de plomb", après l’atten­tat néo­fas­ciste contre la gare de Bologne pen­dant les années 80, entre­mê­lant l’his­toire poli­ti­que à son auto­bio­gra­phie roman­cée, amours per­dues, ren­contres sexuel­les, jour­nal des sen­ti­ments, poésie urbaine et rugueuse de la ville ita­lienne.
« Une nou­velle page du jour­nal intime de l’auteur Vincent Dieutre, arra­chée à l’Italie, aux désillu­sions col­lec­ti­ves et au temps qui passe. Bologna Centrale est aussi une his­toire d’amour qui s’est mal ter­mi­née. Un hom­mage à tous ces com­pa­gnons de route dont la révolte s’est ache­vée par d’abjec­tes dis­pa­ri­tions, et au pre­mier d’entre eux, Sandro, qui fut aussi l’homme, inconso­la­ble­ment chéri, du pre­mier baiser, de l’éveil d’une sen­sua­lité et d’un goût de la sub­ver­sion que le sys­tème a fini par digé­rer. »
« Ainsi « Bologna Centrale (le film) » est sorti de l’ate­lier du secret pour deve­nir mani­feste d’un cinéma libre de tout cré­neau, de toute contrainte ; un tiers-film arra­ché à l’inter­mit­tence, à l’auteu­risme offi­ciel ; mais aussi un cha­pi­tre ins­ta­ble de ma vie de cinéma arra­ché à l’aveu­gle­ment Berlusconien, à ma mémoire trouée, à la vio­lence amné­si­que de l’Empire. » Vincent Dieutre

Et sur une pro­po­si­tion de Vincent Dieutre
Où se trouve le chef de la prison ? de Patric Chiha (2007, 18’)

« À tra­vers le ques­tion­naire d’un schi­zo­phrène, Aimable Jayet, se pose la ques­tion de la dif­fé­rence entre le fémi­nin et le mas­cu­lin. Interrogation vécue à la fois comme un enfer­me­ment et comme une ligne de fuite, à l’image, d’ailleurs, de la fron­ta­lité d’un film qui, pour finir, part en dia­go­nale - la dia­go­nale du fou qui décolle le concret de sa sur­face. » (François Bonenfant, Cinémathèque Française).
Raphaël Bouvet, impres­sion­nant de pré­sence et de flui­dité plas­ti­que lors du mono­lo­gue qu’il décline dans Où se trouve le chef de la prison, court métrage de Patric Chiha, réa­lisé à partir du ques­tion­naire qu’établissait en 1949 un patient de l’hôpi­tal psy­chia­tri­que de Saint-Alban. (Dominique Widemann, L’huma­nité)

Informations

Projections suivies d’une discussion.

Une collaboration entre la Maison populaire, le cinéma Le Méliès et l’association Le Peuple qui manque (www.lepeuplequimanque.org).

Partager

Saison 2007-2008
saison 2007-2008
mercredi 11 juin 2008 à 20 h
mercredi 21 mai 2008 à 20 h
vendredi 16 mai 2008 à 20 h 30
mercredi 14 mai 2008 à 20h
mercredi 16 avril 2008 à 20h
vendredi 11 avril 2008 à 20 h 30
vendredi 3 avril 2009 à 20 h 30
mercredi 2 avril 2008 à 20 h
vendredi 28 mars 2008 à 20 h 30
mercredi 19 mars 2008 à 20 h
mercredi 12 mars 2008 à 20 h
mercredi 13 février 2008 à 20h
vendredi 8 février 2008 à 20 h 30
mercredi 6 février 2008 à 20 h
mercredi 16 janvier 2008 à 20 h
vendredi 11 janvier 2008 à 20h30
mercredi 19 décembre 2007 à 20h
mercredi 12 décembre 2007 à 20 h
vendredi 7 décembre 2007 à 20 h 30
mercredi 28 novembre 2007 à 20h
mercredi 14 novembre 2007 à 20 h
vendredi 9 novembre 2007 à 20 h 30
mercredi 17 octobre 2007 à 20 h
vendredi 12 octobre 2007 à 20 h 30
Les archives par année
Rechercher sur le site
Haut de page