Accueil > Résidences artistiques > Accueils artistiques > La compagnie de l’Étrange
Arts numériques

La compagnie de l’Étrange erre et les collectifs Cela Étant, Incident et Complexe

de septembre 2004 à avril 2005

Une certaine quantité de conversations
Création d’une performance théâtrale

L’œuvre de Vvedenski, Une cer­taine quan­tité de conver­sa­tions, se situe à la fron­tière entre phi­lo­so­phie, théo­lo­gie, lit­té­ra­ture et poésie. Ses sour­ces sont Dostoïevski, Gogol, Blok et, bien sûr, Pouchkine.

Elle nous pro­pose une cri­ti­que poé­ti­que de la raison. La créa­tion y pui­sera ses formes en se déve­lop­pant autour de l’alliance de deux concepts :
Le théâ­tre errant et la scé­no­gra­phie en temps réel. De mul­ti­ples « conver­sa­tions » seront ainsi déployées, entre comé­diens et spe­ca­teurs, artis­tes et envi­ron­ne­ments numé­ri­ques, et entre les dif­fé­rents envi­ron­ne­ments numé­ri­ques eux-mêmes.

« Se battre contre la nature éphémère du théâ­tre ne veut pas dire non plus se battre pour que soient conser­vés les spe­ca­cles. Les “ombres élecriques” (comme les Chinois ont appelé le cinéma) et les “ombres élecroniques” ne mena­cent pas le théâ­tre. Mais elles ris­quent de le séduire. Cinéma et élecronique réa­li­sent ce qui était impen­sa­ble jusqu’à notre siècle : des spec­ta­cles qui se conser­vent, pra­ti­que­ment immua­bles dans le temps. Ce fai­sant, il empê­che de voir que la dimen­sion essen­tielle du spec­ta­cle théâ­tral résiste au temps, non pas en se igeant dans un enre­gis­tre­ment, mais en se trans­for­mant. La limite extrême de ces trans­for­ma­tions réside dans la mémoire indi­vi­duelle de chacun des spec­ta­teurs. »
Eugenio Barba, Théâtre-soli­tude, métier révolte

Informations

Spacialisation et scénographie : Elie Kongs
Images : Joffrey Dieumegard et Julie Morel
Son : Alexis Chazard et Mickaël Sellam
Lumière : Julien Pamart
Costume : Leïla Ziadi
Coordination artistique : David Bruto
Comédiens : Elsa Imbert, Stéphane Corvisier, Loïc Massicot, Lou Label-Rojoux et Émilie Caillon.

La création du spectacle aura lieu à la Maison populaire
Du 6 au 10 septembre 2004
puis à raison de 4 jours par mois
En représentation le vendredi 1er avril 2005

Entrée libre sur réservation

Partager

Saison 2004-2005
Saison 2004-2005
Saison 2004-2005
saison 2004-2005
Saison 2004-2005
saison 2004-2005
de septembre 2004 à avril 2005
À partir du 22 novembre 2004
Du 13 au 23 septembre 2004
Rechercher sur le site
Haut de page