Séminaire

Représentativités des corps et construction médiatique

mercredi 4 mars 2009 à 20 h
conférence et débat
Lutter contre les discriminations

en présence de Marie Amachoukkeli, scénariste et réalisatrice, Marie-Hélène Bourcier, sociologue et théoricienne queer, enseignante à l’université de Lille 3, Paris 1 et de Paris 8.

modération par Vincent He-Say

Le corps fictionnalisé

Le cinéma, la lit­té­ra­ture ou encore les médias, nous pro­po­sent des his­toi­res, renou­ve­lées et réin­ven­tées selon les besoins et cri­tè­res d’une époque et d’une audience. Ces his­toi­res se for­gent autour d’un per­son­nage prin­ci­pal, dénommé « héros », dont la tra­jec­toire tou­jours sin­gu­lière, s’ins­pire pour­tant de modè­les pré­conçus.

Le héros de fic­tion, mas­cu­lin ou fémi­nin, beau ou mons­trueux, normé ou hors norme, s’écrit et s’appuit sur des modè­les ou sché­mas qu’il nous faut connaî­tre mais aussi dis­cu­ter. Car ces héros, figu­res de nos cultu­res contem­po­rai­nes, for­gent et for­ma­tent notre per­cep­tion du monde.

En tant que scé­na­riste, j’ai recours à ces sché­mas que j’épouse ou contourne, selon mon désir. Du moins, j’aime le croire. Car la ques­tion se pose : est-il véri­ta­ble­ment pos­si­ble de leur échapper ? de les contour­ner ? Ne nous empri­son­nent-ils pas dans une per­cep­tion nor­ma­tive du monde ?

Marie Amachoukeli, (titu­laire d’un DEA d’his­toire reli­gieuse et diplô­mée de la Fémis-dépar­te­ment scé­na­rio).

Politique visuelle des corps : Zoopraxinoscope à Nip Tuck

Corps et médias depuis le XIXème siècle : un dia­po­rama sur les dis­po­si­tifs visuels de contrainte bio­po­li­ti­que des corps et sur les moyens d’y résis­ter. Nos corps nous appar­tien­nent a for­tiori parce qu’ils n’ont jamais été privés. De Charcot et son hys­té­ri­que pré­fé­rée dopée au pop­pers en pas­sant par le porno de papa au corps comme arme poli­ti­que dans les per­for­man­ces du Gat ou Annie Sprinkle ou le post porn, nous ver­rons que le corps est aussi source d’empo­wer­ment raison pour laquelle il est si contrôlé par des médias dont il faut élargir la défi­ni­tion.

Marie-Hélène Bourcier, Lille III EHESS CADIS, anime le sémi­naire Queer F***MYBRAIN : théo­ries, cultu­res et poli­ti­ques queers

- der­niè­res publi­ca­tions de Marie-Hélène Bourcier :

  • Queer Zones 1, Politiques des identités sexuelles et des savoirs, éd. Amsterdam, Paris, 2006.
  • Traduction du recueil de textes de Teresa de Lauretis Théories Queer et Cultures Populaires. De Foucault à Cronenberg, préface Pascale Molinier, éd. La Dispute, Paris, 2007.
    À paraître Queer Zones 3.

Faire corps, Culture visuelle et politique de la « race »

Pap Ndiaye écrivait récem­ment qu’il est néces­saire, pour les scien­ces humai­nes et socia­les, de reconnaî­tre de façon prag­ma­ti­que l’exis­tence ima­gi­naire de la « race » et de ses effets sociaux En effet, au-delà de la fin du règne de la racia­li­sa­tion érigée en science, la « race » reste une caté­go­rie pré­gnante dans l’appro­che qu’ont les acteurs sociaux de leurs envi­ron­ne­ments.
Depuis les années 1980, de nom­breux auteurs ont tra­vaillé sur la place de la « race » dans la culture visuelle, s’atta­chant à décons­truire les ima­gi­nai­res raciaux struc­tu­rés par une hégé­mo­nie cultu­relle blan­che ins­crite à la fois dans la nar­ra­tion, les modes de pro­duc­tion tech­ni­que, l’économie ou l’esthé­ti­que. Partant de ces ana­ly­ses de l’hégé­mo­nie blan­che dans la culture visuelle, nous ten­te­rons de nous inter­ro­ger sur la manière dont on passe d’une poli­ti­que de la repré­sen­ta­tion raciale à une véri­ta­ble maté­ria­li­sa­tion et incor­po­ra­tion de la race, soit à une ins­crip­tion de ce concept dans les rap­ports sociaux, les corps et les expé­rien­ces vécues. Il s’agira d’ouvrir la voie vers une com­pré­hen­sion de la façon dont « les écrans blancs » struc­tu­rent les moda­li­tés d’iden­ti­fi­ca­tions, per­cep­tions de soi ou com­pré­hen­sions de la « dif­fé­rence » des publics blancs.

Maxime Cervulle ensei­gne les études cultu­rel­les et la socio­lo­gie des médias à Paris 1 et Lille 3. Il a dirigé la publi­ca­tion du recueil d’arti­cles de Stuart Hall, Identités et cultu­res : poli­ti­ques des cultu­ral stu­dies (Ed. Amsterdam, 2007), tra­duit Défaire le genre de Judith Butler (Ed. Amsterdam) et Epistémologie du pla­card de Eve Kosofsky Sedgwick (Ed. Amsterdam, 2008).

Informations

Entrée libre

Partager

Saison 2008-2009
saison 2008-2009
saison 2008-2009
mercredi 27 mai 2009 à 20 h 30
vendredi 15 mai 2009 à 20 h 30
mercredi 6 mai 2009 à 20 h
mercredi 29 avril 2009 à 20 h
mercredi 1er avril 2009 à 20 h
vendredi 6 mars & samedi 7 mars 2009 de 18h à 22h
mercredi 4 mars 2009 à 20 h
mercredi 4 février 2009 à 20 h
mercredi 28 janvier 2009 à 20 h
vendredi 23 janvier 2009 à 20 h 30
mercredi 21 janvier 2009 à 20 h
mercredi 17 décembre 2008 à 20 h
mercredi 3 décembre 2008 à 20 h
samedi 29 novembre 2008 à 14h
vendredi 28 novembre 2008 à 20 h 30
mercredi 12 novembre 2008 à 20 h
mercredi 29 octobre 2008 à 20 h
mercredi 22 octobre 2008 à 20 h
vendredi 3 octobre 2008 à 20 h 30
mercredi 1er octobre 2008 à 20 h
Rechercher sur le site
Haut de page