Spectacle interdisciplinaire

femmeusesaction #19,final/ment/seule

dimanche 16 novembre 2008 à 19 h 30
installation / spectacle / débat

Cécile Proust

ins­tal­la­tion Jacques Hœpffner

Le spec­ta­cle fem­meu­se­sac­tion #19,final/ment/seule est le pro­lo­gue d’une post­face, per­son­nel et donc poli­ti­que, drôle mais extrê­me­ment pointu, fémi­niste et sexuel, précis et docu­menté mais quel­que­fois flou et de mau­vaise foi. Simili les­bienne cou­chant avec des hommes, Cécile Proust y fait feu de tout bois, elle est seule mais très entou­rée, peut-être nue mais néan­moins culot­tée. Entre l’auto­por­trait et le pam­phlet, ce mani­feste intime est aussi le porte-parole d’autres voix. Ça peut vous cares­ser dans le sens du poil mais aussi vous le rebrous­ser voir vous le héris­ser. C’est lisse et soyeux mais quel­que­fois rugueux et rageur en évoquant les vio­len­ces faites aux femmes et aux droits qui sont encore à pren­dre. C’est impa­tient et ina­chevé tout en inter­ro­geant les hori­zons d’atten­tes et les condi­tions d’élaborations d’un tel projet. C’est sin­gu­lier donc uni­ver­sel. Bref, un truc impos­si­ble.


© Jacques Hœpffner

Une ins­tal­la­tion qui devient scé­no­gra­phie ou une scé­no­gra­phie conçue comme une ins­tal­la­tion, conçue en col­la­bo­ra­tion étroite (vrai­ment étroite) et en intime convic­tion com­plice avec Jacques Hœpffner.
Partenaire, sup­port, exten­sion du spec­ta­cle, la scé­no­gra­phie est la réso­nance d’un parti pris fon­da­men­tal de fem­meu­ses : donner à voir et à enten­dre cer­tains pro­ces­sus de trans­mis­sion de sens et d’impli­ca­tion his­to­ri­que en les tra­dui­sant dans un dis­po­si­tif plas­ti­que.


© Jacques Hœpffner

Le débat - À l’issue de la soirée, les spec­ta­teurs sont invi­tés à par­cou­rir l’ins­tal­la­tion qui ser­vait de scé­no­gra­phie du spec­ta­cle, d’y vision­ner les vidéos, le DVD et d’écouter l’œuvre sonore de Jacques Hœpffner fem­meu­ses #14, écoute. Afin d’appré­hen­der la mul­ti­pli­cité des sour­ces et des créa­tions de fem­meu­ses, une dis­cus­sion est ensuite pro­po­sée aux spec­ta­teurs. Un débat, un échange à propos du spec­ta­cle, des œuvres, des docu­ments pré­sen­tés dans l’ins­tal­la­tion et des pro­blé­ma­ti­ques ainsi sou­le­vées, sera animé par Cécile Proust, Jacques Hœpffner et Elisabeth Lebovici, his­to­rienne de l’art, jour­na­liste et co-auteur avec Catherine Gonnard du livre Femmes artis­tes/artis­tes femmes paru en 2006 aux éditions Hazan.


© Jacques Hœpffner

« femmeuses en résidence, work in progress »
avec Cécile Proust en mai 2009.
Ces ateliers se nourrissent des interactions entre les pensées féministes, postcoloniales, queer et la postmodernité en art, elles interrogent les liens entre ces théories et les arts plastiques, la performance et la danse.
En savoir plus....

Cécile Proust est artiste cho­ré­gra­phe. Elle a mul­ti­plié les col­la­bo­ra­tions en danse contem­po­raine : Odile Duboc, Daniel Larrieu, Jean-Pierre Pérault, Robert Wilson, le qua­tuor Albrecht Knust, Alain Buffard. Elle a aussi fait du strip­tease, de la danse du ventre, du fla­menco, de la danse de gei­shas et du kathak. Elle a pro­duit plu­sieurs pièces cho­ré­gra­phi­ques, des ins­tal­la­tions vidéos avec Jacques Hoepffner et col­la­bore à des pro­jets d’arts plas­ti­ques. Depuis 2004, elle dirige fem­meu­ses. Ce projet plu­riel, artis­ti­que et théo­ri­que, est une recher­che sur les inte­rac­tions entre les pen­sées fémi­nis­tes, post­co­lo­nia­les, queer et la post­mo­der­nité en art. Il inter­roge les liens entre ces théo­ries et les arts plas­ti­ques, la per­for­mance et la danse. Rassemblant artis­tes et théo­ri­ciens, il a permis dix-sept fem­meu­se­sac­tions qui revê­tent de mul­ti­ples formes : spec­ta­cles, per­for­man­ces, vidéos, site Web, textes, ins­tal­la­tions, pro­gram­ma­tion de spec­ta­cles, com­mis­sa­riat d’expo­si­tions. D’autres réa­li­sa­tions sont en cours comme un DVD-cata­lo­gue autour d’une série d’entre­tiens avec les dix neuf artis­tes de fem­meu­se­sac­tion #15, l’expo­si­tion. Lauréate de la Villa Médicis hors les murs, Cécile Proust a séjourné pour fem­meu­ses à San Francisco et New York. En rési­dence de recher­che au Centre natio­nal de la danse, elle a pour­suivi son tra­vail sur fem­meu­ses et a créé fem­meu­se­sac­tion #19,final/ment/seule.

Informations

à la Maison populaire - salle l’Argo’notes

- Adhérent : 10 € / Montreuillois 12 € / non-Montreuillois : 15 €
- Tarifs réduits pour les abonnés à la diffusion

Réservations : 01 42 87 08 68

Partager

Saison 2008-2009
dimanche 14 juin 2009 à 16 h et 18 h
vendredi 12 juin 2009 à 20 h 30
dimanche 7 juin à 15 h 30 et 18 h 30
vendredi 5 juin 2009 à 20 h 30
dimanche 17 mai 2009 à 15 h
samedi 16 mai 2009 à 20 h 30
mercredi 8 avril 2009 à partir de 20 h
samedi 28 mars 2009 à 20 h 30
vendredi 27 mars 2009 à 20 h 30
mercredi 25 mars 2009 à 20 h 30
mercredi 18 mars 2009 à 16 h et à 19 h 30
mardi 10 février 2009 à 19 h 30
samedi 7 février 2009 à 20 h 30
mardi 3 février 2009 à 19 h 30
samedi 31 janvier 2009 à 20 h 30
vendredi 30 janvier 2009 à 20 h
vendredi 12 décembre 2008 à 20 h 30
vendredi 21 novembre 2008 à 20 h
mardi 18 novembre 2008 à 19 h 30
dimanche 16 novembre 2008 à 19 h 30
vendredi 7 novembre 2008 à 20 h 30
vendredi 10 octobre 2008 à 20 h 30
les 12 et 13 septembre à 20 h 30 et dimanche 14 septembre 2008 à 17 h
Les archives par année
Rechercher sur le site
Haut de page