Éditions du centre d’art

Suites Baroques

du 16 septembre au 19 novembre 2006

Art Grandeur Nature 2006
Une exposition proposée par Émilie Renard sur l’invitation de la Maison populaire, dans le cadre de la 8e biennale d’art contemporain Art Grandeur Nature « Mutations urbaines » organisée par le Conseil général de la Seine-Saint-Denis.

Commissaire : Émilie Renard

Suites Baroques
avec Daniel Dewar & Grégory Gicquel, Gyan Panchal, Tatiana Trouvé

Cette notion de baroque, convoquée dans les trois expositions au centre d’art Mira Phalaina et définie ainsi par Borgès dans Histoire de l’infamie (1954) : « J’appellerais baroque le style qui épuise délibérément (ou tente d’épuiser) toutes ses possibilités, et qui frôle sa propre caricature, (...) l’étape finale de tout art lorsqu’il exhibe et dilapide ses moyens », prend, avec l’exposition Suites baroques, un caractère à la fois plus contextuel et plus outré. Inscrite dans un décalage fondamental entre le superflu baroque et un contexte patrimonial précis, économe et rigoureux, l’exposition se risquera à une superposition par un effet d’accumulation, de surenchère, de surexposition. Suites baroques est une invitation à inscrire, dans les relations des œuvres avec une architecture industrielle fonctionnaliste, des nouvelles formulations excessives de l’existant. Il ne s’agit pas de dénaturer ce qui est là mais, avec attention et précaution, d’en faire un usage paranormal dans une sorte d’écart conscient et finement calculé. D’une part, les œuvres produites utilisent des matériaux, des outils et des techniques propres à l’industrie locale, d’autre part, ces œuvres font écho à l’esprit des lieux en proposant des processus de fabrication extrêmement ralentis au sein même d’un lieu de production industriel témoin d’une époque révolue.

 Suite Baroque dans le catalogue Art Grandeur Nature 2006
Suite à la 8e biennale d’art contemporain Art Grandeur Nature « Mutations urbaines »

JPEG - 26.5 ko
Art Grandeur Nature 2006
Couverture
JPEG - 86.8 ko
Suites Baroques
Page 16, Art Grandeur Nature 2006

Informations

Cette 8e édition de la biennale, intitulée « Mutations urbaines », ouvrira à l’occasion des Journées du Patrimoine les 16 et 17 septembre et se terminera le 19 novembre 2006. Elle quitte le parc départemental de La Courneuve, où elle avait précédemment établi ses quartiers, pour inviter quatre structures culturelles de la Seine-Saint-Denis - la Maison populaire à Montreuil, le Forum de Blanc-Mesnil, les Laboratoires d’Aubervilliers et la revue sur Internet Synesthésie - à proposer une programmation ancrée dans le patrimoine industriel et social du département.

Partager

Haut de page