Projet pédagogique

Corps urbain

d’octobre 2010 à mai 2011

Du corps représenté au corps support et à la performance

Projet de création artistique de la 5ème Chaap de Mme Cauquil-Gleize.
Projet mené en partenariat avec Le collège Jean Jaurès et la Maison populaire de Montreuil, avec le soutien du rectorat de Créteil.

ATELIER :
Le projet « Corps urbain » vise à sensibiliser les élèves à l’art de la performance en partant de la représentation du corps par le dessin jusqu’à son utilisation en tant que seul médium de l’œuvre d’art. Du dessin à la performance ou du plan à l’espace, comment dessiner avec le corps ? Les élèves exploreront cette thématique sur l’année de manière à la fois théorique, à travers des visites-conférences au Centre Georges Pompidou, au Petit palais et à la Maison populaire, et de manière pratique à travers la rencontre avec l’artiste Olivier Lecreux et la création d’une performance individuelle puis collective avec ce dernier. Cette performance sera une création originale menée par l’artiste et les élèves durant une semaine banalisée du 2 au 5 mai. Ce projet se clôturera par deux représentations publiques dont une sera d’envergure puisqu’elle sera commune à trois autres projets de création artistique menés par des collégiens de la ville mixés ensemble grâce à un dispositif multimédia « Akrylonumérik » en collaboration avec l’artiste Jaime Jimenez, elle se déroulera au théâtre Berthelot le 19 Mai, la seconde aura lieu pour les portes ouvertes du collège le 27 Mai.

SORTIES :
Maison populaire : Visite de l’exposition La famille Farrell. Une exposition Seine-Saint-Denis style !, travail corporel et de dessin. Cette visite sera prolongée par un concert Crash Test.
Petit Palais Visite thématique orientée sur la représentation du corps dans l’histoire de l’art
Centre Georges Pompidou : Visite du musée, orientée sur la thématique du corps dans l’art moderne et contemporain, animée par Ronan le Grand, conférencier spécialisé.

RESTITUTIONS :
Représentation finale au Théâtre Berthelot le 19 mai, commune avec deux autres projets menés dans des collèges de la ville, évènement, performance publique filmée avec Akrylonumérik.
Journées portes ouvertes du collège le 27 mai, présentation des travaux de dessin et d’écriture, performance dans l’espace du collège

OLIVIER LECREUX :
Depuis le début de sa recherche et ses différentes réalisations dans le domaine des arts plastiques et plus particulièrement de la performance, il s’est attaché à des réalisations ou le corps de ses figurants est mis en scène à travers des accessoires (Banderole, Couteaux, Moustiques, etc) ou contraint dans des modules (Bataillons, Radeau) ou dans l’espace architectural de l’espace ou il est invité (Cavalerie, Trou, Corniche, Vigiles, etc). C’est plus particulièrement ces dernières réalisations qui orientent aujourd’hui sa démarche. Il développe depuis peu des volumes architecturaux qui lui sont propres et non plus imposés par l’espace lui même et il s’intéresse à des performances sous formes d’architectures humaines ou le corps et la structure portante devienne un édifice performatif en soi. Ces réalisations visibles quelques minutes sont filmées car les performances nécessitent d’être documentées pour exister.

AKRYLONUMERYK :
L’Akrylonumerik est un concept de performance créé par les artistes Gilbert Petit et Jaime Jimenez et un collectif d’artistes à géométrie variable lié aux street art, dont les performances multimédia visent à créer une œuvre évolutive et unique, en direct et visible dans l’instant. Collaborant avec certains des représentants les plus importants du street art en France, l’Akrylonumerik fait se croiser toutes les techniques de l’expression murale et du numérique (peinture, affiche, pochoires, vidéo, infographie et musique) qui composent et interfèrent avec l’œuvre produite, un croisement inédit et unique des media. Il s’agit d’une performance multimédia en live, une surface blanche est posée face à des ordinateurs équipés de vidéo projecteurs. Des peintres agissent en direct sur la surface pendant que des infographistes et vidéastes y intègrent leurs propres créations. Parallèlement, des musiciens composent un univers sonore en temps réel. Les trois médias (peinture, image numérique et son) sont improvisés, à partir d’une trame préalablement concertée (story-board). Les élèves s’y répondent, s’écoutent, se regardent, interagissent et improvisent dans le souci de proposer une œuvre cohérente en rapport avec la trame initiale. L’œuvre est évolutive et s’inscrit dans une période de temps donnée. À la fin, la surface redevient blanche, chacun efface progressivement ses interventions et le silence revient. La seule trace de cette œuvre éphémère est le film enregistré en continu par les caméras numériques.

Informations

Un projet mené en collaboration avec le collège Jean-Jaurès de Montreuil et le rectorat de Créteil.

Artiste intervenant : Olivier Lecreux

Partager

Haut de page