Projet de création

Musique mécanique

de novembre 2017 à juin 2018

Dans le cadre du dispositif "La culture et l’art au collège" du Conseil départemental de la Seine-Saint-Denis.

Avec l’artiste Edouard Sufrin et la classe de 4e de Thierry Ledemé, enseignant de technologie au collège Jean Jaurès de Montreuil

Ce parcours propose de réaliser un ensemble mécanique composé de petits systèmes de percussions motorisés aux comportements intrigants, et d’objets de récupération spécifiquement choisis pour leurs sonorités (tubes de métal, ustensiles de cuisine, bidons...).

Activés par l’intermédiaire d’une interface spécifiquement conçue, les « robots musiciens » pourront tout aussi bien jouer de façon autonome et générative qu’être déclenchés par l’action du public venant interagir avec l’installation.

JPEG - 76.1 ko
Edouard Sufrin ©
Projet Electromagnetic drums d’Edouard Sufrin, lors du festival Serendip.

- Calendrier
Temps de sensibilisation au projet
Rencontre avec Edouard Sufrin au collège Jean Jaurès : Mercredi 15 novembre 2017
Temps de création : Tout au long de l’année scolaire 2017/2018
Visite de la Cité des sciences : Jeudi 16 novembre 2017
Visite du Musée des arts et métiers : Vendredi 9 février 2018
Visite du Pop [lab] de la Maison populaire : Jeudi 8 février 2018
Rencontre avec l’artiste Antoine Capet : Mercredi 29 novembre 2017
Temps de clôture : Vendredi 1er juin 2018

Biographie de l’artiste
Edouard Sufrin est né en 1983 à Paris. Il vit et travaille en Seine-Saint-Denis. Ses travaux questionnent souvent la place des technologies dans notre quotidien, ainsi que la façon dont nos sensorialités, nos mécanismes cognitifs et nos systèmes symboliques s’en trouvent transformés. En donnant à ressentir, il cherche des pistes pour percevoir autrement un monde en perte de sens et le reconsidérer. Son projet Electromagnetic drums (dont « musique mécanique » se veut la continuité) s’est déroulé lors du festival Serendip, consacré aux musiques expérimentales. Il invitait alors les participants à fabriquer de petits systèmes électromagnétiques afin de réaliser des modules de percussions expérimentales. Régulièrement, il se consacre à la transmission et à l’échange de connaissances lors d’interventions en milieu scolaire et universitaire. Il enseigne à l’Université Paris VIII, à l’école de Condé (Design) et a notamment animé des ateliers hebdomadaires de Bidouille en direction de jeunes de 11 à 14 ans à la Maison populaire. En 2016, son travail intitulé Phi, a été exposé tout au long du cycle d’expositions intitulé « Comment bâtir un univers qui ne s’effondre pas deux jours plus tard » curaté par Marie Koch et Vladimir Demoule dans le centre d’art de la Maison populaire. Le projet Phi est un boitier interactif proposant de donner accès aux messages de philosophes, penseurs et chercheurs tenteront de donner des pistes pour repenser la place de la philosophie dans le contexte actuel. Afin de poursuivre ce travail, Edouard Sufrin a animé de janvier à mai 2017, des ateliers avec des classes de secondes du lycée Jean Jaurès de Montreuil, afin de créer une box littéraire qui donne à écouter les lectures des élèves faites à voix haute des grands classiques littéraires au programme.

Informations

En collaboration avec le collège Jean-Jaurès, classe de 4e de Thierry Ledemé, professeur de technologie.

Partager

Haut de page