Diane Watteau

Séminaire consacré au désir, à la femme

Conseil d’utilisation :
Faites défiler la liste à l’aide de votre "pointeur" et cliquer sur le nom de la conférence pour l’écouter. Selon votre connection internet le chargement de la piste audio peut-être plus ou moins long.

Rebecca, ôte ta robe, tu n’es plus fiancée
Elisabeth, un beau cas féminin de Freud, souffre du haut de la cuisse. La zone hystérogène est la conversion de la jambe enflée du père qu’il posait sur la cuisse d’Elisabeth. Le corps joue une scène pour Freud... « Que veut une femme ? » Entre fantasme et vérité, témoignages et jeux, déplacer le désir en l’organisant en fantasme illustre parfaitement la logique de Lacan du « vol de jouissance » : la jouissance est toujours la jouissance de l’Autre, imputée à l’Autre. Une forme de jouissance d’espoir de jouissance entrerait en jeu dans l’art contemporain féminin ?...

 Piste 01 : Rebecca, ôte ta robe, tu n’es plus fiancée (16/05/06)

Dans ce temps-là vint la mode du burlesque - Les désirs de contes
Charles Perrault dans Mémoire de vie connaît bien le poids des burlescomanes. Divertissant en dehors et « sérieux en dedans », le désir de contes, de fables, de fantaisies se déploie comme une autre défense de la création dans l’art contemporain. Balourdises gargantuesques (Gilles Barbier), spectaculaire tenu en respect (Claude Lévêque), subversions joyeuses d’un magister (E. Duyckaerts)... Les péripéties des artistes-hommes comploteraient avec l’utopie critique tandis que ces dames rêveraient d’un prince ? Freud et son Mot d’esprit donneront la mesure...

 Piste 02 : Dans ce temps-là vint la mode du burlesque - Les désirs de contes (05/12/06)

Informations

Diane Watteau, maître de conférences en Arts plastiques

Partager

Haut de page