Une Œuvre à soi

Cédric Canaud & Armand Morin

du 10 novembre au 2 décembre 2010

Exposition

Projet mis en œuvre par la Maison populaire en partenariat avec le Conseil général de la Seine-Saint-Denis et sa collection publique d’art contemporain. 10 classes de Montreuil et les ateliers art-plastiques-enfants de la Maison populaire sont impliqués dans ce projet, du CP au BTS.

Ces rencontres, animées par Ronan le Grand (conférencier spécialisé), s’appuient sur la présentation de deux ou trois œuvres vidéos extraites de la collection publique d’art contemporain de la Seine-Saint-Denis faisant écho à l’exposition du Centre d’art de la Maison populaire.

Armand Morin
Keep off displays (Missile range) , 2007
vidéo, 6 min 43

La vidéo "Keep off displays" a été tournée au Nouveau Mexique, à "Missile Range", une base militaire où ont été effectués dans les années 40 les premiers essais nucléaires. La vidéo s’attarde plus précisément sur une partie ouverte au public appelée "Missile park". Ce musée du missile propose soixante ans d`une histoire de l`armement balistique américain. Entre une réplique de la bombe H, un V2, de drones, et le public, un véhicule radiocommandé se ballade dans les allées de cette mise en scène spectaculaire. Celui-ci imite le déplacement des "Rovers" - robots récemment envoyés sur mars par la NASA. Sur ce site, l`histoire se déroule et se raconte avec naïveté et cynisme, dans le culte du progrès, au mépris des implications humaines et géopolitiques les plus évidentes. Dans ce lieu de tourisme un peu particulier, le visiteur se trouve plongé dans un récit cynique mélangeant Histoire, science aérospatiale et esprit belliqueux.

Le travail d’Armand Morin associe une dynamique des éléments à celle de la caméra avec une énergie déjà bien personnelle. Il a collaboré à la réalisation de vidéos de l’artiste Claude Lévêque.
Diplômé en 2007 de l’Ecole régionale des Beaux-Arts de Nantes

Cédric Canaud
O.F.F , 2007
vidéo, 4 min 19

La caméra flotte, glisse le long d’un paysage urbain, nocturne. Doucement, les enseignes clignotent, les lampadaires disparaissent, les immeubles s’éteignent. Une défaillance s’annonce dans un fracas d’interférences sonores. L’enchaînement d’évènements, l’accumulation de parasites amène le regard à se modifier, passant d’un point de vu subjectif à objectif. Ce n’est plus une narration ou ce que l’on voit qui préoccupe mais ce que l’on ressent. Une jubilation de la catastrophe.
Cédric Canaud vit et travaille à Montreuil

En intervenant, par la sculpture, la photographie ou la vidéo, j’emprunte un objet, une image ou un temps d’action au réel qui se voit modifier par le médium utilisé. La re-formulation après prélèvement, installe une brèche dans laquelle une part de fiction perturbatrice et scénarisée vient s’installer. Chaque forme contient l’histoire de sa production en hors champ. Les modifications numériques parfois grossières, appliquées par la vidéo et la photographie numérique, manifestent leur action elles dévoilent un décalage entre ce qui a pu être prélevé, photographié ou filmé au moment de l’enregistrement et ce qui est proposé au regard comme version. Une contradiction se crée par l’opposition entre la maîtrise technique appliquée en post production et l’origine accidentelle, pulsionnelle des formes. Cette origine accidentelle laisse une possibilité d’aléatoire, un répertoire de forme se crée. Qu’il s’agisse de sculptures, photographies ou vidéos, les pièces produites deviennent support à projection, elles exposent le scénario de leur construction. La vidéo devient partie prenante d’une sculpture, qui se décale par l’action, qui se reformule par la photographie etc.… Ces médiums se mêlent et deviennent interdépendants ils brouillent les pistes et créent le trouble. C’est bien le geste de fabrication comme expérimentation qui se révèle. En rapport avec ce geste, l’accident, l’interférence ou la catastrophe sont poussées jusqu’à la jubilation, la manipulation de la matière devient alors motrice de production de formes.
Cédric Canaud

Informations

Entrée libre

Salon d’accueil

 prochaines expositions
du 25 janvier au 17 février 2011
du 29 avril au 29 mai 2011

Partager

Haut de page