Spectacle interdisciplinaire

femmeusesaction #19,final/ment/seule

dimanche 16 novembre 2008 à 19 h 30

installation / spectacle / débat

Cécile Proust

installation Jacques Hœpffner

Le spectacle femmeusesaction #19,final/ment/seule est le prologue d’une postface, personnel et donc politique, drôle mais extrêmement pointu, féministe et sexuel, précis et documenté mais quelquefois flou et de mauvaise foi. Simili lesbienne couchant avec des hommes, Cécile Proust y fait feu de tout bois, elle est seule mais très entourée, peut-être nue mais néanmoins culottée. Entre l’autoportrait et le pamphlet, ce manifeste intime est aussi le porte-parole d’autres voix. Ça peut vous caresser dans le sens du poil mais aussi vous le rebrousser voir vous le hérisser. C’est lisse et soyeux mais quelquefois rugueux et rageur en évoquant les violences faites aux femmes et aux droits qui sont encore à prendre. C’est impatient et inachevé tout en interrogeant les horizons d’attentes et les conditions d’élaborations d’un tel projet. C’est singulier donc universel. Bref, un truc impossible.


© Jacques Hœpffner

Une installation qui devient scénographie ou une scénographie conçue comme une installation, conçue en collaboration étroite (vraiment étroite) et en intime conviction complice avec Jacques Hœpffner.
Partenaire, support, extension du spectacle, la scénographie est la résonance d’un parti pris fondamental de femmeuses : donner à voir et à entendre certains processus de transmission de sens et d’implication historique en les traduisant dans un dispositif plastique.


© Jacques Hœpffner

Le débat - À l’issue de la soirée, les spectateurs sont invités à parcourir l’installation qui servait de scénographie du spectacle, d’y visionner les vidéos, le DVD et d’écouter l’œuvre sonore de Jacques Hœpffner femmeuses #14, écoute. Afin d’appréhender la multiplicité des sources et des créations de femmeuses, une discussion est ensuite proposée aux spectateurs. Un débat, un échange à propos du spectacle, des œuvres, des documents présentés dans l’installation et des problématiques ainsi soulevées, sera animé par Cécile Proust, Jacques Hœpffner et Elisabeth Lebovici, historienne de l’art, journaliste et co-auteur avec Catherine Gonnard du livre Femmes artistes/artistes femmes paru en 2006 aux éditions Hazan.


© Jacques Hœpffner

« femmeuses en résidence, work in progress »
avec Cécile Proust en mai 2009.
Ces ateliers se nourrissent des interactions entre les pensées féministes, postcoloniales, queer et la postmodernité en art, elles interrogent les liens entre ces théories et les arts plastiques, la performance et la danse.
En savoir plus....

Cécile Proust est artiste chorégraphe. Elle a multiplié les collaborations en danse contemporaine : Odile Duboc, Daniel Larrieu, Jean-Pierre Pérault, Robert Wilson, le quatuor Albrecht Knust, Alain Buffard. Elle a aussi fait du striptease, de la danse du ventre, du flamenco, de la danse de geishas et du kathak. Elle a produit plusieurs pièces chorégraphiques, des installations vidéos avec Jacques Hoepffner et collabore à des projets d’arts plastiques. Depuis 2004, elle dirige femmeuses. Ce projet pluriel, artistique et théorique, est une recherche sur les interactions entre les pensées féministes, postcoloniales, queer et la postmodernité en art. Il interroge les liens entre ces théories et les arts plastiques, la performance et la danse. Rassemblant artistes et théoriciens, il a permis dix-sept femmeusesactions qui revêtent de multiples formes : spectacles, performances, vidéos, site Web, textes, installations, programmation de spectacles, commissariat d’expositions. D’autres réalisations sont en cours comme un DVD-catalogue autour d’une série d’entretiens avec les dix neuf artistes de femmeusesaction #15, l’exposition. Lauréate de la Villa Médicis hors les murs, Cécile Proust a séjourné pour femmeuses à San Francisco et New York. En résidence de recherche au Centre national de la danse, elle a poursuivi son travail sur femmeuses et a créé femmeusesaction #19,final/ment/seule.

Informations

à la Maison populaire - salle l’Argo’notes

 Adhérent : 10 € / Montreuillois 12 € / non-Montreuillois : 15 €
 Tarifs réduits pour les abonnés à la diffusion

Réservations : 01 42 87 08 68

Partager

Haut de page