Résidence

Création vidéo d’actualités démocratiques

à partir de septembre 2006

« Pourquoi ne pas redonner naissance aux actualités cinématographiques en salles, mais cette fois en permettant à tout un chacun de proposer, par la vidéo, sa lecture du fait du jour ou de la semaine ? » Stéphane Goudet, directeur du cinéma Le Méliès

Soit trois constats récurrents, comme amplifiés par les incendies qui ont frappé les banlieues en novembre 2005 et les manifestations récentes contre le Contrat Première Embauche : premièrement, l’insatisfaction de nombreux téléspectateurs et lecteurs de presse devant le traitement quotidien de l’information, réduite à ses dimensions spectatorielles, communicationnelles ou strictement événementielles, au détriment de l’analyse sociale, historique, politique ou culturelle. Deuxièmement, le désir croissant mais assez vague et souvent populiste de « faire de la politique autrement ».
Troisièmement, la multiplication des outils de création vidéographiques au sein des familles et des structures associatives, ainsi que le développement des moyens de diffusion de ces images, sur Internet comme en salles de cinéma. De ces trois constats simultanés est née une idée simple : pourquoi ne pas redonner naissance aux actualités cinématographiques en salles, mais cette fois en permettant à tout un chacun de proposer, par la vidéo, sa lecture du fait du jour ou de la semaine ? Deux à six minutes d’un film au dispositif très simple ou fort élaboré qui nous éclairerait, chaque fois, sur un fait précis, local, national ou international, perçu et interprété subjectivement, avec la possibilité de le décliner en feuilleton, en journal du mois ou de l’année, collectivement, dans l’esprit des groupes Dziga Vertov et Medvedkine ou individuellement.

C’est pourquoi le cinéma Méliès et la Maison populaire de Montreuil s’associent pour donner naissance à ce premier atelier de création d’actualités démocratiques (qui devrait exister simultanément dans 5 ou 6 villes de France, en lien avec les salles Art et Essai), dans un souci esthétique et politique d’offrir un réel contrechamp à l’actualité télévisuelle et d’avoir une nouvelle approche que l’on peut espérer à la fois plus sensible, plus précise peut-être et parfois plus juste et analytique de la vie de la Cité. Car l’enjeu de cet atelier pratique, encadré par deux professionnels du montage et de la réalisation, sera bien de concilier une approche sociale (favorisant un ancrage sur la ville) et une approche plastique (réfléchir aux formes possibles et actuelles de ce contre-discours), sans qu’il y ait de coupure entre artistes et habitants du territoire concerné. La participation à l’atelier permettra donc à la fois de réfléchir aux modalités, contraintes et conventions de l’actualité médiatique contemporaine, de lui envisager de réelles alternatives, de disposer d’un matériel permettant le tournage et le montage de ces films (16 ordinateurs), d’apprendre à maîtriser le logiciel de montage (Final Cut Pro) et de réaliser ces petits espaces de liberté où une voix singulière (individuelle ou collective) trouverait à s’incarner. Pour ne pas se cantonner à la seule fabrication, nous inviterons environ toutes les six semaines à cet atelier un critique ou un réalisateur qui viendra donner son point de vue sur les films en cours et sur la mise en place du dispositif.
Les films les plus intéressants qui sortiront de cet atelier (soumis à l’appréciation de la direction du Méliès, à l’origine du projet) feront l’objet de projections sur grand écran dans le cinéma municipal de Montreuil et dans la dizaine de salles susceptibles, pour l’heure, de participer en France à ce projet.

S. G

Ressources

  • Fiche d’inscription (PDF – 48.5 ko)
  • Informations

    En ligne
     Visionner quelques films réalisés par l’atelier

    Présentation publique du projet
    par Stéphane Goudet au cinéma Le Méliès
    dans le cadre des rencontres du cinéma documentaire autour du Point de vue
     Écouter des extraits de la présentation

    Événement spécifique
    Workshop avec Paul McIsaac, Newsreel
    Workshop qui a regroupé les ateliers d’actualités démocratiques de la Maison populaire (Montreuil) et de Rive Nord (Saint-Denis) du 1er février au 8 février 2007.

    Paul McIsaac fût membre du premier groupe de Newsreel, celui de New York. Producteur vidéo et radiophonique, impliqué dans Indymedia, il dirige le Playback Theater à New York. On le connaît surtout pour sa présence dans Ice, Doc’s Kingdom et Route One : USA, trois films dirigés par l’un des membres fondateurs de Newsreel, Robert Kramer.
    Rencontre avec Dorothy Thigpen, Third World Newsreel
    Dorothy Thigpen est l’actuelle directrice du groupe de Newsreel New Yorkais, Third World Newsreel. Elle y propose régulièrement des workshops dans l’idée de fournir des compétences pratiques et des ressources pour les films émergents et les réalisateurs vidéo.
     Visiter le site Third World Newsreel
    un partenariat avec le cinéma L’Écran
    dans le cadre des Journées cinématographiques dionysiennes de Saint-Denis Media Crisis

    Partager

    Haut de page