Conférence & débat

Peuples, résistance/insurrection

Vendredi 1er Juin 2018 à 20 h

En corrélation avec l’exposition du centre d’art intitulée « En fuyant, ils cherchent une arme » proposée par Stéphanie Vidal, curatrice invitée à la Maison populaire en 2018.

Avec Gérard Bras, Philosophe, président de l’université populaire des Hauts de Seine et ancien directeur de programme au Collège International de Philosophie (2001-2007).

Il y a des peuples, et pas seulement des nations. Il y a des peuples qui divisent sans doute une même nation. Manière de dire que « peuple » ne désigne pas une réalité simple, homogène, donnée objectivement, mais une puissance sociale, une manière d’être politique historiquement produite. LE peuple n’existe pas : une multitude se constitue toujours contre une autre, un peuple se pose contre un autre. Il y a, par exemple, un peuple qui se reconnaît dans une identité nationale imaginaire et se referme sur lui-même dans la crainte d’être contaminé par l’étranger. Il y a des peuples qui, au contraire se forment dans l’insurrection, fracturent l’homogénéité sociale, et donnent consistance à des avenirs qui apparaissent comme impossibles. C’est ce côté que nous chercherons à explorer en soutenant, avec Machiavel, qu’il n’y a pas de république démocratique possible sans la puissance insurgeante de masses qui s’affirment comme peuple(s).
Gérard Bras


Publications :
Les voies du peuple (2018, éditions Amsterdam). 
Les ambiguïtés du peuple (2008, éditions Pleins feux).

Informations

Entrée libre.
Réservations conseillées au 01 42 87 08 68.

Partager

Haut de page